1min30 > Dictionnaire du Web (Définitions) > SaaS (Software as a Service)
2014
09/Oct

SaaS (Software as a Service)

Définition

Les Logiciels en tant que Service (traduction de SaaS, Software as a Service) désignent des logiciels qui sont hébergés sur le serveur d’un prestataire, accessibles à distance (par exemple au travers d’un navigateur web), et dont la facturation s’effectue sous forme d’abonnement, ou proportionnellement à l’utilisation de certaines ressources. En français, on parle couramment de solutions en “mode SaaS“.Ce modèle s’oppose à la distribution de logiciels sous forme de produit, c’est à dire moyennant une licence qui donne droit à l’utilisateur d’installer le logiciel sur une ou plusieurs machines (qu’il s’agisse de serveurs ou d’ordinateurs personnels).

SaaS ou cloud ?

Avec l’effet de mode, le mot SaaS est bien souvent délaissé et remplacé par le terme “cloud”. Par exemple, la solution CRM de Salesforce est appelée “Sales Cloud“. Il ne s’agit bien sûr ici que d’un artifice sémantique. En anglais, on rencontre également le terme de “web-based software” (logiciel basé sur le web), qui a le mérite d’être plus explicite, mais qui restreint le champ d’applications aux solutions accessibles uniquement au travers du web (donc via un navigateur).

Avantages et inconvénients

Comme toute solution, le mode SaaS offre des avantages et des inconvénients.

Points forts

  • Le logiciel est maintenu par le prestataire : plus de mise à jour à effectuer ou d’équipe technique à maintenir.
  • Le logiciel est évolutif : de nouvelles fonctions sont ajoutées régulièrement.
  • La flexibilité est importante : on peut décider de changer d’outil avec des conséquences moindres que dans le cas de logiciels achetés sous licence et maintenus en interne.
  • La sécurité est théoriquement plus forte que sur des systèmes internes.

Inconvénients

  • Les services hébergés sont régulièrement la cible d’attaques massives de hackers, ces attaques étant particulièrement rentables si elles réussissent (un seul système contient les données de milliers d’utilisateurs).
  • La localisation des données et l’absence de contrôle sur ces données, surtout lorsqu’elles sont critiques pour l’entreprise (par exemple les données client d’un CRM), créé une certaine réticence à les faire héberger chez un tiers.

Quelques exemples de solutions en mode SaaS

L’ensemble des exemples ci-dessous existe également sous forme de logiciels sous licence, mais la part de marché des solutions hébergées ne cesse d’augmenter ces dernières années.

CRM en mode SaaS

Dans le domaine de la gestion de la relation client (CRM), on trouve de nombreuses solutions en mode SaaS comme SalesForce ou SugarCRM. La facturation est effectuée par abonnement, en fonction du nombre d’utilisateurs ainsi que des fonctionnalités disponibles.

Tarification d'un CRM en mode SaaS

Exemple de tarification d’un CRM en mode SaaS

Email Marketing en mode SaaS

Dans le domaine de l’email marketing, on trouve de nombreux outils en mode “Software as a Service“, comme par exemple Mailjet ou Mailchimp. La facturation est ici plus complexe qu’un abonnement fixe mensuel : elle dépend généralement du nombre d’e-mails envoyés par mois, de la taille des listes de destinataires, ou d’une combinaison des deux.

Email Markering mode SaaS

Exemple de tarification d’un outil d’email marketing en mode SaaS

Conception graphique en mode SaaS

On ne s’attend pas a priori à trouver des logiciels graphiques dans la catégorie des solutions en mode hébergé. Pourtant, on en trouve de plus en plus : piktochart permet par exemple de réaliser des infographies moyennant un abonnement mensuel.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!