2014
07/Nov

Droit à l’oubli

Définition

Le droit à l’oubli est une procédure offrant la possibilité aux internautes de demander aux moteurs de recherche, par l’intermédiaire d’un formulaire, de retirer des pages relatives à un individu et indexées dans leurs pages de résultats (SERP). Ce dispositif est en grande partie issu d’une décision de la cour de justice européenne de Mai 2014.

Pourquoi un droit à l’oubli ?

Les moteurs de recherche indexent tous les contenus qui sont sur la route des bots. L’analyse sémantique réalisée n’est pas là pour évaluer la teneur d’un propos (quoique), mais pour déterminer les pages les plus pertinentes au regard d’une requête utilisateur donnée.Ainsi, si un site web, quel qu’il soit, parle de vous en des termes peu élogieux et que vous vous appelez Raoul Bitembois, il est possible que lorsqu’un internaute tape votre nom dans un moteur de recherche, cette page ressorte en tête des SERP.Le personal branding étant important de nos jours, notamment sur le plan professionnel, certains contenus constitueront parfois  une gêne pour les personnes qui en sont la cible. Le droit à l’oubli leur permettra de demander la désindexation des pages incriminées.

Sur quels critères sont retirés les contenus ?

Le droit à l’oubli est appliqué suivant trois critères : la non pertinence, l’obsolescence ou le caractère inapproprié du contenu des pages Web.

Procédure et démarches à effectuer

Est-ce que le contenu supprimé est encore accessible ?

Le fait que le contenu soit désindexé ne signifie pas qu’il n’existe plus. Concrètement, il disparaitra seulement de la base de données du moteur qui a effectué le retrait. Pour faire totalement disparaitre un contenu, il faut le faire retirer à la source, c’est à dire s’adresser à l’éditeur du site qui a publié les informations personnelles litigieuses.

Et si ça ne fonctionne pas ?

En cas de refus des moteurs de recherche ou de l’éditeur du site diffusant des informations nuisibles, il reste une dernière solution : noyer le poisson en créant des contenus qui viendront se positionner en meilleures places dans les SERP, reléguant les contenus négatifs aux “oubliettes” numériques (ce qui correspond en gros à la page 2 des résultats). C’est une des prestations proposées par les agences d’e-réputation.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!