2022
08/Fév

Web stories : diversifiez votre stratégie de contenu !

Inspirées des stories des réseaux sociaux, les web stories sont apparues en 2018 sous l’impulsion de Google. Les web stories sont des pages Internet à part entière qui réunissent texte, photos, vidéos, animations ou encore son.

Elles permettent aux utilisateurs de vivre une expérience dynamique et ludique tout en découvrant le contenu à leur propre rythme. Les web stories sont disponibles au format mobile portrait mais aussi au format desktop. 

Encore sous-exploitées par de nombreux marketeurs, elles représentent pourtant de nombreux avantages pour votre entreprise. Quels sont ses avantages ? Dans quel cadre les utiliser ? Comment les mettre en place ? 

Les avantages des web stories

Le format court et dynamique des web stories représente un véritable avantage pour votre entreprise afin de cibler un public large et adepte de la consommation mobile. Contrairement aux stories des réseaux sociaux, elles sont durables et ne disparaissent pas au bout d’un certain nombre d’heures.

Elles sont entièrement détenues par son propriétaire et offrent donc une grande liberté et flexibilité de contenu. Largement diffusables, elles permettent une vaste présence sur le web à faible coût et évitent la dépendance mono canal.

Indexables, les web stories, comme n’importe quelle autre page internet, sont trouvables sur les moteurs de recherche et jouent donc un rôle dans le référencement SEO. Elles peuvent être analysées et suivies avec différents outils SEO, comporter des liens internes et externes et participer à l’élaboration des cocons sémantiques.

L’intégration des web stories à la stratégie de contenu

Hybrides, les web stories peuvent être diffusées sur plusieurs médias et supports. Elles peuvent être disponibles sur votre site internet, sur la SERP (Search Engine Response Page), dans Google Image, dans Google Discover (le fil d’actualité Google Chrome) ou encore vos réseaux sociaux, leur visibilité est donc colossale.

Elles sont facilement exportables sur vos réseaux sociaux, sous forme d’image et publiées de manière traditionnelle ou dans des formats plus originaux comme les carrousels ou les stories.

Elles permettent aussi d’améliorer la visibilité de vos articles, souvent longs, très détaillés et source de beaucoup de travail pour obtenir un bon référencement.

Votre article peut alors être découpé en plusieurs web stories abordant chacune une notion plus spécifique contenue dans l’article. Il convient ensuite de faire les liens avec l’article, et inversement.

Vous ciblerez, à la fois, ceux recherchant des articles très développés et ceux recherchant un contenu court et synthétisé.

La création de web stories

Elles se créent en quatre étapes. Commencez par définir le sujet de celles-ci, il ne doit pas s’agir d’une publicité ou d’un lancement de produit mais plutôt d’une déclinaison de vos articles de blog.

Deuxième étape, préparez le contenu en prenant en compte les spécificités du format (peu de texte, rythme dynamique, peu d’informations par page…).

Troisième étape, illustrez et rendez attrayantes vos pages grâce aux visuels (vidéos, photos, gif…). Enfin, diffusez vos web stories sur une page spécifique et facilement accessible depuis votre site.

Le contenu des web stories

Elles peuvent contenir plusieurs éléments comme du texte (pas plus de caractères qu’un tweet, soit 280 maximum par page), des photos, des vidéos, des gifs, des quiz ou encore des liens internes ou externes.

Faites attention à la qualité de votre texte, il constitue la base du référencement de votre page. Les web stories doivent contenir entre 10 à 15 pages, être suffisamment exhaustives pour apporter une véritable valeur ajoutée et être auto-suffisantes.

La mise en place technique des web stories

Vous pouvez créer des web stories de trois façons différentes. Vous devez seulement respecter les règles habituelles applicables à toutes pages web. Il sera nécessaire de remplir les balises images et vidéos pour faciliter le référencement et l’accessibilité. Il faudra également compléter les métadonnées.

La première solution est l’utilisation du format AMP, Google a créé un outil spécifique adressé davantage aux développeurs web. Le géant du web a aussi développé un plug-in WordPress consacré à la création de web stories. Si le code n’est pas votre fort, d’autres logiciels comme Makestories, Join Stories, Storifyme sont assez simples d’utilisation.

Les web stories sont encore peu utilisées par les marketeurs mais sont parties pour révolutionner le mode de consommation d’articles de blog. Plus courtes, plus percutantes, plus dynamiques, elles permettent de toucher une nouvelle cible et d’avoir une présence web performante grâce à leur accessibilité.

Malgré une apparente complexité de mise en œuvre, se lancer rapidement dans ce type de contenu avant qu’elles ne deviennent la norme, vous conférera un avantage concurrentiel non négligeable et une façon de vous démarquer efficacement.

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre agence de Marketing de Contenu et à télécharger notre livre blanc « Placez le Marketing de contenu au cœur de votre Stratégie d’Acquisition ».

Natacha Jacquemart

Posté par

Forte d’un parcours riche et diversifié en gestion grâce à l’obtention d’un DUT Techniques de Commer

Natacha Jacquemart

Contact Marketing de contenu :

Raphaël Gouache

rgouache@1min30.com
06 79 24 63 52





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos challenges marketing ! Rejoignez notre communauté pour apprendre et partager :)