2021
15/Oct

L’expérience collaborateur et l’appréciation du personnel : 8 DOs et DON’Ts

Un collaborateur assure un rôle important au sein d’une structure. L’appréciation des collaborateurs est un aspect de l’expérience collaborateur qui garantit le bon fonctionnement de l’entreprise. Elle a pour objet de mesurer l’investissement personnel de chaque collaborateur. Les résultats obtenus servent ensuite de base pour identifier les pistes d’amélioration.

Découvrez les DOs et les DON’T à observer pendant l’évaluation des personnels afin d’accroître leur engagement.

1. DO : Les routines et rituels pour faire vivre une expérience collaborateur épanouissante

Une évaluation des collaborateurs qui est menée avec rigueur et pertinence ouvre des perspectives d’évolution à chaque personnel. Afin de les inciter à partager avec vous leur expérience, leur travail ainsi que les difficultés qu’ils rencontrent, vous devez créer un rituel managérial.

Il existe plusieurs types de rituels. Au niveau individuel, les plus connus sont l’entretien annuel de progrès, l’entretien de pilotage de l’activité et la formation. Au niveau collectif, il y a les réunions d’équipes, les team buildings, les cafés virtuels, les journées coworking dans un open space, les séminaires d’équipes, etc.

Ces routines et rituels managériaux sont considérés comme un élément clé de la fidélisation de l’équipe et de la stratégie d’expérience collaborateur.

Il s’agit en quelque sorte d’un puissant espace de dialogue, d’animation, de prise de recul, mais également d’un espace de créativité.

Il permet aux collaborateurs de pouvoir s’exprimer, de se sentir appartenir et exister, d’être proactifs et de se motiver. Pour le groupe, les routines permettent de booster l’intelligence collective.

2. DON’T : Laisser les employés se sentir isolés des autres collègues

Dans le contexte actuel, les relations des personnels avec leurs collègues et managers évoluent. Le télétravail apporte un grand changement sur la qualité des échanges et l’engagement des collaborateurs. Même avec la multiplication des interactions, plusieurs salariés sont touchés par la solitude et le sentiment d’isolement.

Cette situation concerne aussi bien les salariés qui travaillent au bureau que ceux qui exercent en télétravail.

En effet, un salarié qui se sent seul va se tenir à l’écart du groupe. Cela peut causer des troubles anxieux, de la dépression et d’autres problèmes de santé. Ce sentiment de solitude peut également anéantir l’ambiance au travail qui aboutit à une baisse du niveau de performance.

Afin de résoudre le problème et améliorer l’expérience collaborateur, vous devez établir une relation de qualité avec chaque personnel. Vous devez également instaurer des actions visant à préserver le bien-être au travail de vos collaborateurs et à renforcer les liens sur le long terme.

L’idéal, c’est de se voir moins, mais mieux pour éviter les sursollicitations qui sont aussi contre-productives.

3. DO : Discuter des possibilités d’évolution

L’évaluation des collaborateurs constitue le meilleur moment pour faire part des remarques sur le travail et l’effort fourni par le salarié. C’est aussi parfait pour évaluer ses compétences, ses points forts ainsi que les éventuels axes d’amélioration.

Cette stratégie expérience collaborateur constitue aussi une occasion de discuter des perspectives d’évolution et des besoins en formation du personnel.

En effet, la possibilité d’évoluer vers de nouvelles perspectives professionnelles représente un pilier de motivation pour chacun de vos collaborateurs.

Grâce à cette action, vous pouvez conserver votre équipe, gagner de l’avance vis-à-vis de vos concurrents, mettre en avant votre marque employeur et garantir la satisfaction client.

4. DON’T : Négliger les démarches standards de l’entreprise

Chaque entreprise a ses propres valeurs et sa propre vision. Derrière l’évaluation des employés, il y a toujours des objectifs attendus. Afin de créer un meilleur processus de gestion du rendement, vous devez fixer au préalable la fréquence de l’évaluation. Cela repose sur la raison pour laquelle vous désirez évaluer votre personnel.

Dans la mise en place d’un plan d’action pour une bonne expérience collaborateur, la plupart des entreprises organisent une rencontre une fois par année.

Mais afin d’obtenir de bons résultats, les évaluations trimestrielles, les points de suivi et le dîner d’entreprise sont aussi recommandés.

Il est également possible d’organiser des rencontres planifiées pour gagner la confiance des collaborateurs. Quelle que soit la périodicité retenue, elle doit être respectée pour que la période de l’évaluation soit la même pour tous les personnels.

5. DO : Donner un feedback positif et constructif

Formuler un retour sur la façon de travailler d’un employé est une étape très délicate, notamment s’il s’agit d’une critique négative. Pour améliorer les performances des collaborateurs et optimiser leur motivation, vous devez mettre en avant les feedbacks positifs.

S’il y a des retours négatifs, vous devez apprendre à formuler correctement vos propos pour ne pas abîmer leur confiance en eux. Il faut tout d’abord préciser que le feedback n’est ni un jugement ni une critique négative.

Pour faire un feedback constructif, vous devez :

  • Noter les comportements à améliorer ;
  • Commencer par le point positif sans oublier de remercier la personne pour ses efforts et son travail ;
  • Éviter de tourner autour du pot et d’être trop général ;
  • Se concentrer sur les faits pour ne pas critiquer la personne ;
  • Donner du temps à chaque collaborateur pour digérer l’information pour qu’il puisse s’améliorer rapidement.

6. DON’T : Ne pas reconnaître ceux qui ne le méritent pas

La reconnaissance au travail a pour objet de considérer les collaborateurs à leur juste valeur. Celle-ci est basée sur leurs compétences, leurs réalisations et les efforts qu’ils ont investis. Très souvent, certains dirigeants ou managers considèrent que les reconnaissances sont uniquement pour ceux qui le méritent.

Pourtant, le manque de reconnaissance au travail est un facteur de mal-être et de souffrance. Ceci peut avoir de nombreuses répercussions sur la vie personnelle, la confiance en soi, l’estime de soi et l’évolution professionnelle.

Selon TinyPulse, 58 % des personnels confirment l’efficacité de la reconnaissance dans le développement de l’engagement des collaborateurs d’une entreprise. Donner de la reconnaissance à tout le monde, qu’elle soit méritée ou non, augmente le rendement et la performance des employés. C’est un outil efficace pour améliorer le taux de rétention des salariés, les motiver et les inciter à s’investir.

La politique de reconnaissance doit être intégrée dans la vision et dans la culture d’entreprise. Elle doit également s’appliquer à l’ensemble des employés.

7. DO : Faire de votre appréciation une habitude

Motivation du personnel, identification des bons profils pour pourvoir un poste à l’avancement, observation des salariés éligibles à une prime de performance, tels sont les enjeux de l’évaluation professionnelle.

Quels que soient les objectifs, une appréciation régulière des collaborateurs constitue la clé de réussite de la gestion des compétences et des emplois et une expérience collaborateur réussie. Cela implique un engagement important de la part des dirigeants et des salariés.

8. DON’T : Critiquer publiquement

Être critiqué en public sur le travail d’une année entière peut sembler réducteur pour les collaborateurs. Même si l’évaluateur ou le manager est libre de communiquer ses pensées et ses opinions, une critique en public peut nuire à la personne. Un entretien personnel reste la meilleure option pour faire une critique constructive sans démotiver le collaborateur.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’une critique bien faite constitue un outil puissant pour aider la personne concernée à identifier les points à améliorer.

Comme les clients satisfaits, les collaborateurs engagés se transforment automatiquement en ambassadeurs de l’entreprise. Leurs propos boostent l’efficacité de la stratégie de marketing RH et permettent d’accélérer le processus de recrutement.

 

Si vous désirez mettre en place une stratégie d’appréciation du personnel pour améliorer l’expérience collaborateur,  nous vous invitons à découvrir nos 3 méthodologies Marketing RH et télécharger les premières pages de notre méthodologie « Les 3 méthodes marketing pour les RH ».

Fati Rarhibou

Posté par

Diplômée d'un Master en Management des Systèmes d'informations, je suis passionnée par le digital

Fati Rarhibou

Contact Marketing RH :

Chloé Duval

cduval@1min30.com
07 60 56 24 02





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos challenges marketing ! Rejoignez notre communauté pour apprendre et partager :)