1min30 > Social Media Monitoring (Veille)
2014
26/Nov

Social Media Monitoring (Veille)

Définition du Social Media Monitoring

Le social media monitoring consiste à “écouter” les médias sociaux pour mesurer la e-réputation d’une marque, la popularité d’une personnalité ou les retombées d’une opération publicitaire. Cette technique peut également être utilisée pour réaliser de la veille métier ou de la veille concurrentielle.

La révolution “sociale”

Le développement des médias sociaux a entraîné une explosion des contenus créés par les utilisateurs. Ce mode de production de données, promesse du web 2.0., a changé la façon de faire de la veille sur le web : désormais, il ne suffit plus de s’abonner à des sources d’autorité identifiées, mais de dégager des tendances à partir du “bruit” généré sur l’ensemble des sites sociaux. La collecte, l’analyse et la restitution de ces données est un processus de veille sur les médias sociaux que les anglo-saxons appellent Social Media Monitoring. Les technologies employées s’appuient sur les avancées du Big Data, tant les volumes de données à collecter, analyser et restituer sont importants.

Collecte des données

A la manière des moteurs de recherche, la collecte des données est effectuée par des systèmes automatisés assimilables à des “bots“. Ils sont programmés selon l’objectif recherché, le plus souvent par filtrage sémantique (analyse du contenu textuel).

Analyse des données

L’analyse des données est un processus complexe dont les techniques ne cessent de s’affiner. L’un des enjeux est de donner une valeur qualitative à l’information dénichée lors de la collecte. Un même mot peut avoir plusieurs sens selon son contexte : l’analyse sémantique devra faire le tri. On tentera également de savoir si un message est associé à une intention positive ou négative, par exemple dans le cadre de la mesure de la e-réputation.

Restitution

La restitution des données est assimilable à du dataviz : l’objectif est de fournir un “digest” permettant aux décideurs d’avoir des éléments décisionnels tangibles.

Identification des comptes fantômes

Une des applications du social media monitoring consiste également à identifier la qualité du réseau d’une personnalité ou d’une marque. Par exemple, on cherchera dans quelle mesure les followers sur Twitter sont constitués d’être humains ou de robots (les fameux comptes fantômes…). On fera alors une analyse des comptes suiveurs : fréquence de publication, ancienneté, followers, heures de publication…

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!