1min30 > Méta-moteur (de recherche)
2015
16/Nov

Méta-moteur (de recherche)

Qu’est qu’un méta-moteur de recherche ? – Définition par l’agence 1min30

Le préfixe “méta” est d’origine grec. Il évoque une notion d’élévation et de niveau supérieur. Un métamoteur est donc un moteur situé au dessus des autres, non pas en terme de qualité mais de hiérarchie. Dans le domaine du web, on ne parle bien sûr pas de moteur de voiture, mais bien de moteur de recherche. Un méta-moteur est donc un logiciel (vu de l’utilisateur, il s’agit le plus souvent d’un site web) qui interroge plusieurs moteurs de recherches différents et affiche l’ensemble des résultats sous une forme unifiée.

Pourquoi des méta-moteurs ?

La recherche spécialisée

Dans un contexte de domination quasi absolue de Google dans le monde de la recherche sur le web, on se demande bien pourquoi il existe encore des métamoteurs. Dans la pratique, ceux-ci sont surtout utilisés dans des domaines spécialisés comme la réservation d’hôtel, la recherche de billet d’avions ou encore l’emploi. Vous les utilisez probablement sans même vous en rendre compte sous la dénomination de “comparateurs”.

Exemple : https://www.adzuna.fr/ : lorsque vous saisissez une requête, le site interroge d’autres moteurs comme ceux de Monster ou Cadremploi, puis compile les résultats sous forme de liste :

Exemple de méta-moteur

La valeur ajoutée du méta moteur est ici de fournir des critères de tri et un affichage adapté aux offres d’emploi.

Le double avantage des méta-moteurs

Le fait qu’un méta-moteur puisse interroger plusieurs autres moteurs de recherche en même temps, c’est certainement le premier avantage. Le second serait le côté sécurité de données personnelles, car ce sont les méta-moteurs eux-mêmes qui font la recherche à la place de l’utilisateur. Les moteurs de recherche n’ont pas directement accès aux informations personnelles de l’internaute.

La limitation des publicités

Avec la multiplication des liens sponsorisés dans les pages de recherche, il peut parfois être compliqué de repérer les liens “naturels” dans les SERP. Certains méta-moteurs affirment ainsi exister pour cette raison (ce fut le cas par exemple du défunt Copernic). Pour survivre, un bon méta-moteur devra cependant, à un moment ou à un autre, se financer, ce qui sera très difficile à faire sans publicité. Le business model de ce type de site reste donc à inventer.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!