1min30 > Log
2014
27/Oct

Log

Définition

En informatique, on parle de log (diminutif de logging) pour désigner un fichier, ou tout autre dispositif, permettant de stocker un historique des évènements attachés à un processus. Ces évènements sont horodatés et ordonnés en fonction du temps.En clair, le log est un peu le “journal de bord” d’un système. On parle parfois en français de fichier journal pour désigner les logs. Il sera consulté en cas de besoin, par exemple pour essayer d’identifier l’origine d’une panne ou l’auteur d’une intrusion (réussie ou manquée).

Log serveur

Exemple de fichier log mis en forme.

Log des accès serveur (journal d’accès au serveur)

Pour un serveur web (comme par exemple apache), on désigne généralement par log serveur le dispositif permettant de connaître le détail des différentes requêtes effectuées par des clients (au sens client-serveur). On parle de “journal des accès au serveur”. Il s’agit en réalité d’un abus de langage : le serveur possède également d’autres types de logs.Les informations stockées dans ces logs sont typiquement :

  • L’adresse IP depuis laquelle est effectuée la requête.
  • L’utilisateur si celui-ci est authentifié.
  • La date de la requête, placée entres crochets.
  • La requête elle-même, placée entre guillemets.
  • Le code de réponse de statut du serveur.
  • La taille de l’objet envoyé par le serveur au client, en octets.

Exemple de ligne de log apache suivant le CLF :85.45.2.1 - jerome [27/Oct/2014:14:24:12 +0100] "GET /marketing-automation/ HTTP/1.0" 200 25465Dans le domaine du webanalytics, on ajoute souvent les informations relatives au referer et le user agent. Le premier permet d’identifier l’origine de la requête (par exemple si un lien vers /marketing-automation/ est placé sur un site tiers). Le second donne des informations sur le navigateur utilisé par le client (celui qui accède au serveur via la requête).  C’est également le “user-agent” qui permettra aux bots “civilisés” de se signaler.Le format des logs d’accès au serveur est normalisé au travers du CLF (Common Log Format).Consulter ses logs serveurs : une tâche à réaliser régulièrement.Les logs serveurs voient passer une quantité très importante de requêtes, que les systèmes de type webanalytics ne voient pas ou n’affichent pas (c’est notamment le cas de l’adresse ip de l’utilisateur). Consulter de temps à autre ses logs serveurs est utile pour se rendre compte du volume parfois impressionnant de requêtes fantômes réalisées sur son site web. A ne pas trop faire quand même, sous peine de devenir complètement paranoïaque.

Log de connexion

De nombreux systèmes informatiques stockent l’historique des accès authentifiés à une application. Ce log est particulièrement utile pour savoir qui s’est connecté à un système et à quelle heure. Les applications de ce log sont nombreuses : contrôle des salariés, enquêtes judiciaires, identification des comptes corrompus en cas d’intrusion, etc.

Log en webanalytics

On l’oublie souvent, mais les systèmes de mesure du trafic web ne sont en réalité que des logs évolués, qui collectent de nombreuses informations à chaque fois qu’un utilisateur consulte un site web.

Log d’erreur

Les logs d’erreur sont surtout utiles aux développeurs. Ils permettent d’enregistrer les différentes informations d’environnement lorsqu’une erreur se produit sur un système, facilitant ainsi le débogage.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!