1min30 > Name dropping
2014
21/Nov

Name dropping

Définition

Le Name Dropping consiste à utiliser (oserais-je dire “détourner”) des noms de personnes, de marques, d’organisations ou d’entreprises connues pour donner plus de poids ou de crédibilité à un propos. Le Name Dropping n’est pas une technique spécifique au web, mais les réseaux sociaux se prêtent bien à son utilisation.

Mais pourquoi faire une chose pareille ?

Name dropping

Du name dropping au ridicule…

Les noms connus permettent d’associer un propos, aussi stupide ou insipide soit-il, à une référence identifiable, ce qui rassure les interlocuteurs et annihile leur sens critique.Les exemples d’utilisation du name dropping sont nombreux et polymorphes :

  • Dire : “J’ai bossé pour Aubade” alors qu’on a juste pénétré dans les locaux pour tenter de placer un consultant, histoire de pouvoir se la jouer ensuite devant les copains (bien sûr, il ne s’agit nullement d’une expérience personnelle…).
  • Dire : “Matt Cutts m’a confirmé lors de la conférence Bidon que le negative SEO est marginal”, alors qu’on n’a jamais eu aucun contact avec le Matt Cutts en question.
  • Dire : “Plone est le CMS utilisé par le FBI, c’est dire si ce système est fiable” pour le simple plaisir de démonter l’argumentaire d’un vendeur de site web WordPress.

L’idée est donc d’utiliser ces noms connus pour briller en société. Ne riez pas trop quand même, nous avons tous déjà fait ce genre de choses dans notre vie. Et le pire, c’est que ça fonctionne…

Le name dropping sur les réseaux sociaux

Le réseaux sociaux sont bien souvent des amplificateurs des comportements du monde réel. Le name dropping y est monnaie courante. L’usage le plus répandu consiste à citer dans un tweet le compte cible.Pour reprendre l’exemple ci-dessus, cela pourrait se traduire par un tweet qui ressemblerait à :

“En plein débat avec @mattcuts à la conférence Bidon, à propos du NegativeSEO”

Bonus : l’effet grand-mère

On peut considérer que le Name Dropping est un dérivé de l’effet grand-mère. Comment ? Vous ne connaissez pas l’effet grand-mère ? Explication : une grand-mère a deux petits enfants. Les deux viennent de trouver du travail, et ils se rendent chez mémé pour le lui annoncer :

  • L’un dit : “Je suis Media Planner chez Communix, une agence à Paris”.
  • L’autre dit : “Je suis ingénieur chez Mercedes”.

Le premier gagne 6000 euros par mois, le second 3000. Vu de la grand-mère, l’affaire est pourtant entendue : le premier est un looser, le second est une star. Pourquoi ? Le nom de Mercedes, pour elle, est attaché à une image qualitative. Il s’agit d’une entreprise connue et reconnue, parce qu’elle fait de la pub à la télé avec des gens très beaux. Alors que Communix, jamais entendu parler, ça ne peut être qu’une sombre boîte sans importance. CQFD.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!