2014
21/Oct

M-commerce

Définition

On désigne généralement par M-commerce l’ensemble des transactions commerciales effectuées par le biais des terminaux mobiles, en particulier les smartphones et tablettes (les ordinateurs portables traditionnels ne sont pas inclus dans cette catégorie).Du point de vue économique, le M-commerce est inclus dans le e-commerce.

Le critère de mobilité

Certaines définitions du M-commerce incluent la notion de mobilité, c’est-à-dire que, pour qu’une transaction soit considérée comme estampillée “mobile”, l’utilisateur ne doit pas être chez lui en train d’utiliser sa tablette, cet usage étant assimilable à du e-commerce traditionnel.De notre point de vue, cette définition se heurte à une contrainte pratique : il est très difficile, dans le cadre du webanalytics, de savoir si l’utilisateur se connecte de chez lui ou d’ailleurs, ce qui rend la mesure du M-commerce quasi impossible si on introduit le critère de mobilité. Hors, des organismes comme la FEVAD mesurent le volume du M-commerce : ils utilisent donc une définition permettant ce calcul, en s’attachant uniquement au type de terminal utilisé pour effectuer la transaction.

Applications, sites mobiles et responsive design

Il y a plusieurs façons de proposer une expérience adaptée aux terminaux mobiles pour faire du M-commerce :

  • On peut proposer une application mobile dédiée, disponible sur une place de marché.
  • On peut créer une version mobile d’un site : l’interface sera alors spécifiquement conçue pour faciliter la lecture, la navigation et l’achat sur un écran de petite taille.
  • On peut concevoir le site de manière responsive, c’est-à-dire que le design du site s’adaptera automatiquement à la taille de l’écran, tout en utilisant le même contenu que le site traditionnel.

Le M-commerce n’est pas qu’une question de design

On pense bien souvent à tort qu’il suffit d’avoir un design adapté aux écrans de petite taille pour être performant en M-commerce. Hors, c’est en réalité toute l’expérience utilisateur qui doit être repensée :

  • L’ergonomie du site doit être adaptée intégralement.
  • Le processus de paiement doit être repensé (rentrer ses numéros de carte bleue et son adresse sur un terminal mobile est fastidieux…).
  • La vitesse de chargement doit être prise en compte pour s’adapter à d’éventuelles lenteurs du réseau en mobilité.
  • De nouveaux usages peuvent être proposés en utilisant par exemple la géolocalisation de l’utilisateur.

Pour un site non marchands, les adaptations purement graphiques de l’interface peuvent suffire à proposer une expérience utilisateur acceptable.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!