2020
05/Mar

Bricks and mortar

Brick and mortar est une expression qui a beaucoup été utilisée dans les années 2000 lorsque l’e-commerce commençait à se développer. Elle avait pour but de se distinguer et s’opposer aux grandes surfaces de vente classiques dont la présence n’était pas très active sur le web et qui apparaissent quelquefois comme des « lourdauds » du net. Les bricks and mortar se sont transformés par la suite en clicks and mortar.

Bricks and mortar : définition

L’expression Bricks and mortar se traduit en français « briques et mortier » ; elle est présente dans le domaine du web et de la vente en ligne. C’est une expression qui renvoie à une entreprise qui possède des points de vente physiques comme toute structure de commerce classique au sein d’un bâtiment en dur. Cette expression s’utilise généralement pour marquer le contraste entre les entreprises traditionnelles et celles qui s’activent de façon exclusive sur internet et qu’on appelle des « pure player ». Dès l’instant où une structure brick and mortar commence à occuper le marché de la vente des produits sur internet, le mot brick and clicks ou clicks and mortar est directement employé.

De ce fait, pour rester compétitives sur le marché, les enseignes adoptent désormais la technologie au sein de leurs magasins physiques, contrairement aux purs players qui couvrent eux-mêmes leurs magasins. Ceci est dû au fait qu’on observe chez les clients un retour dans les magasins. Les structures se déploient alors autant que possible pour avoir de nouveaux clients au sein de leurs locaux.

De l’e-commerce au magasin brick et mortar

Il se passe un bouleversement de tendance, on commence à quitter le digital pour un retour aux magasins classiques et davantage connectés.

Une rapidité nécessaire

Si les clients se rendent en magasins au lieu des sites internet, cela ne signifie pas qu’ils ont du temps à perdre, ce qui les dissuaderait au contraire. Les enseignes bricks & mortar se focalisent alors sur des tendances et mettent à la disposition des clients un règlement rapide de leurs achats, ce qui réduit considérablement le temps d’attente. C’est la raison pour laquelle les paiements par carte bancaire sans contact sont très sollicités et par conséquent, les structures s’en procurent de plus en plus.

Les vendeurs dans la mouvance de l’innovation

La technologie de pointe est de plus en plus présente au sein des magasins dans le but de faire venir plus de clients plutôt que faire des mailings ou à faire usage des sites web qui nécessitent généralement des techniques et des politiques d’attraction comme les contenus SEO. Ainsi, le poste de vendeur se voit alors être modifié, mais garde pour autant son importance. De ce fait, le vendeur devient un conseiller qui fait en même temps la publicité du magasin et de ses produits.

Les pures players

Les enseignes qui gèrent leur audience uniquement sur internet optent de plus en plus pour les magasins classiques. Elles ont bien saisi les enjeux d’allier les avantages du marketing digital à ceux d’un magasin physique. Ces magasins apportent une plus-value qui attire davantage de la clientèle vers l’enseigne. Les vendeurs travaillent alors avec des tablettes afin de commander les produits indisponibles en magasin pour un mélange physique-digital.

Conclusion

Les tremplins entre les magasins bricks & mortar et web constituent un avantage indéniable. Les pures players se basent désormais sur la complémentarité des deux moyens unissant alors leurs points forts tout en supprimant autant que possible, leurs faiblesses respectives.

Pour en savoir plus, retrouvez notre Livre blanc : “Comprendre les solutions publicitaires google” et contactez notre agence média.

Jérémie Dornbusch

Posté par

Formé aux techniques de vente et au marketing digital à l’INSEEC j’ai au cours de mes études, connu

Jérémie Dornbusch

Contact e-commerce :

Jérémie Dornbusch

jd@1min30.com
07 85 92 87 77





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!