1min30 > Blog > Content Marketing > Marketing influenceur : les marques qui augmentent leurs ventes grâce aux influenceurs
2018
22/Mar

Marketing influenceur : les marques qui augmentent leurs ventes grâce aux influenceurs

L’année 2018 annonce le violet comme couleur de l’année ! Cela nous rend très heureux ! 2018 ne sera pas en reste sur le marketing d’influence.

Comment l’exploiter dans votre stratégie pour gagner en visibilité, gagner en trafic et gagner en vente.

Ne restez pas sur la touche ! Même si le marketing d’influence ne représente qu’un quart de toutes les dépenses de marketing, il n’y a rien de mieux pour l’image de marque. Mais, pour des retombées plus importantes, à votre content marketing déjà en place, il vaut mieux ajouter une bonne dose de marketing d’influence.

La solution ?

Un maillage étroit d’influenceurs, des temps forts et un bon zeste de Brandcontent.

L’union fait la force ! 

Imaginez-vous pouvoir poster sur des comptes autres que les vôtres !

La mise en place d’une telle stratégie et d’un tel objectif vous permettra de toucher un public inédit. Ces prospects jusqu’alors intouchables seront vos clients de demain puisqu’ils seront vos ambassadeurs, proposant des contenus engageants auprès de leur communauté, contenus ensuite repris, et partagés sur d’autres feeds.

En revanche, pour les convaincre, il faut toujours pouvoir proposer des contenus engageants, et c’est là toute la force d’un agence marketing comme 1min30 qui vous trouvera le bon concept, le bon angle d’attaque et la bonne façon de faire parler les influenceurs.

 

Récolter les fruits d’un bon content marketing

En toute logique, nos clients pensent sans arrêt aux KPI et au « ROI » qui doit en ressortir. Normal l’argent ne peut être gaspillé !

Dès lors, une logique économique s’impose : poster moins de contenus mais des contenus d’excellente qualité, afin de mieux mesurer les retours de campagne. Surtout ne pas se disperser : diluer le discours sur des segments cibles trop variés risque de multiplier les métriques et de fausser l’analyse.

Volet visibilité : le taux de conversion

En 2017, eMarketer annonçait un score 10 fois plus important pour un contenu influenceur que pour un contenu maison. Les dépenses, elles, n’auront pas été multipliées par 10 : cette seule donnée devrait suffire à convaincre les indécis.

Il faut donc prendre en compte “la défiance des millenials vis-à-vis de la pub classique”.

Selon une récente étude, seulement 6 % des millenials, qui représentent le cœur de cible pour la plupart des marketeurs, jugent les publicités traditionnelles crédibles. 

Compréhensible à en croire le côté intrusif, point le plus soulevé par ces jeunes qui consomment beaucoup d’image sur mobile.

Aujourd’hui 70 % des consommateurs préfèrent en savoir plus sur une marque, un produit ou un service, grâce à un article détaillé pertinent et informatif, un avis ou la recommandation d’un influenceur. Plutôt que par de la publicité traditionnelle.

Par conséquent, de plus en plus de marques préfèrent le marketing d’influence, dans le but d’obtenir de l’engagement et de mesurer plus efficacement certaines campagnes.

Un bon maillage

Le taux de clics sur une bannière publicitaire était de 9 % au milieu des années 1990, il n’atteint aujourd’hui même plus 0,1 %.

Ces statistiques confirment un fait établi. Le marketing d’influence et le marketing de contenu sont dans l’air du temps.

Pour les marques et pour les agences qui proposent des dispositifs d’influence, un bon maillage est la certitude de bons résultats. Aujourd’hui, chez 1min30, nous pensons à juste titre qu’il est même préférable d’avoir recours à plusieurs micro-influenceurs ( les blogueurs, les youtubeurs, les instagrameurs…) afin que les interactions avec leur communauté multiplient les impressions et le partage de contenus, donc l’exposition de la marque, les ROI, le chiffres d’affaires.

Voici quelques exemples de campagne d’influence particulièrement R.O.Istes et qui rapportent des clients

1/ Asos et son réseau d’influenceuses

Asos, dans son secteur de l’e-commerce de mode, maîtrise un maillage social extrêmement sophistiqué. 

Au lieu de simplement demander aux influenceuses de poster des looks sur leur propre compte Instagram, Asos leur en crée un.

Chaque instagrammeuse dispose d’un compte qui commence par @Asos_ suivi de son prénom.

Dans sa bio, elle est libre d’ajouter le nom de son propre profil.

Par exemple, ci-dessous, vous verrez le compte @Asos_Astrid :

 

Une influenceuse qui répond normalement au pseudo de @sp4nkblog et dispose de plus de 35 000 followers :

 

Sur le profil Asos, elle partage ses tenues et la référence sur le site, n’hésite pas à créditer la photographe, qui est bien souvent une autre influenceuse.

Un bon moyen de faire la publicité des différents comptes qui servent à promouvoir le site :

 

Consciente d’avoir des clientes aux divers looks, Asos travaille avec des ambassadrices très différentes. Nous avons vu Astrid, qui vante les tenues plutôt sportwear. Mais vous pouvez aussi trouver une influenceuse au style plus classique : @asos_alice :

Ou une autre au look plutôt sportwear : @asos_barbara :

Toutes les clientes de la marque peuvent se retrouver sur ces comptes. Asos segmente ainsi sa clientèle pour lui permettre de mieux trouver les tenues adaptées à son style.

C’est une excellente technique pour les fidéliser, mais aussi les inciter à racheter plus régulièrement sur la boutique.

2/ Rimmel met la tête des influenceurs à l’envers

Comment dans le flux de photos et d’actus d’un compte Instagram réussir à émerger et à se différencier. 

Rimmel a eu une excellente idée : mettre la tête de ses influenceurs à l’envers.

Forcément, cela perturbe ! Et la première question qu’ils se posent c’est : est-ce fait exprès ? En plus de jouer avec la lecture en scroll d’Instagram, l’idée y ajoute un concept pour le moins pertinent.

Cette technique a permis à Rimmel d’interpeller des milliers d’utilisateurs Instagram grâce à la collaboration avec des influenceurs. Ces derniers ont été sélectionnés pour organiser un concours afin de gagner le dernier mascara de la marque : Rimmel VOLUME SHAKE! Son principe ? Il faut bien le secouer avant de l’utiliser. C’est ce qui a motivé la publication de visuels à l’envers :

 

 

La marque a sélectionné des influenceuses qui rassemblent près de 200 000 followers sur leur compte Instagram, s’assurant ainsi des retombées importantes.

Une campagne créative, qui a boosté le lancement de ce nouveau mascara.

 

Adopte Un Mec présente une campagne décalée avec des influenceurs  : Out of the stock !

Adopte un mec c’est plus de 10 millions d’abonnés, c’est 10 ans d’existence, c’est le site de rencontres le plus incontournable des Français.  

Avec de nombreux coups de com comme sa boutique éphémère à la Crèmerie de Paris, son classement des plus beaux mecs de France (dans le sport, les médias, internet…) ou encore via ses campagnes publicitaires ventant les mérites de ses produits, les hommes…qu’ils soient barbus, roux ou tatoués… Mais aussi en mettant en avant le potentiel « câlin » des hommes dans une campagne de publicité avec des animaux, ou plus récemment avec une campagne print sans logo ni message, mais en mettant en scène uniquement son pictogramme représentant une femme mettant un homme dans son caddie, aujourd’hui, Adopte un mec  réalise une série de vidéos avec des Youtubers. Le message est simple, il faut donner le pouvoir aux femmes.

À travers les différentes vidéos réalisées par les Youtubers, on retrouve les codes de la marque dans des unboxings grandeur nature, des conseils et confessions sur un ton comme d’habitude décalé et humoristique.

Le format est très Youtubeur, Youtubeuse mais ça marche !

Et de l’autre côté de l’Atlantique, l’influence du Marketing Food

Pour assurer le succès de leurs produits avec les retours sur investissements les plus avantageux, les marques agro-alimentaires sont de de plus en plus nombreuses à investir dans l’Influencer Marketing. 

Chaque dollar investi dans l’Influencer Marketing Food a généré 12 fois sa valeur en Earned Media .

Le Earned Media, contrairement au Owned Media (les sites et comptes sociaux d’une marque) et au Paid Media (la publicité payante), est l’ensemble de la visibilité acquise par une marque grâce à des tiers (blogs, réseaux sociaux etc.). Venez découvrir ici notre PESO model.

Si le bouche-à-oreille est le procédé le plus efficace pour vendre, avec l’ampleur que prennent les réseaux sociaux dans le quotidien de chacun, il est aujourd’hui possible de le déployer à grande échelle en mobilisant des influenceurs pertinents.

Mezzetta – Plus de notoriété et augmenter ses prospects qualifiés

• Qui ? : Une entreprise spécialisée dans l’épicerie salée (sauces, conserves et pots à tartiner) .

• Objectifs : Augmenter les parts de marché aux États-Unis.

• Déroulé de la campagne : L’opération dura 6 mois et impliqua une cinquantaine de blogueurs Food, Lifestyle et Famille. Ils partagent auprès de leurs audiences des recettes et des visuels de qualité, adaptés au calendrier américain (exemple : en mai des recettes pour accompagner le traditionnel barbecue de Memorial Day). Les influenceurs expliquent avec transparence que leurs publications sont sponsorisées par la marque, mais que les recettes et témoignages leur sont bien personnels. Certains ont invité leurs abonnés à remplir un court questionnaire pour gagner un bon de réduction. Un abonné sur deux a ainsi complété le questionnaire, permettant à Mezzetta de construire un fichier de prospects qualifiés de plus de 70 000 personnes.

• Résultats :

• 6 000 contenus uniques

• 149 millions de vues

• 530 000 engagements

Chupa Chups – Faire sourire pour renouer avec une cible qui a grandi

• Qui ? : Célèbre marque de sucettes, en France et en Russie.

• Objectifs : Recréer le lien avec les adolescents.

• Déroulé de la campagne : Chupa Chups a mobilisé deux célébrités, des Vlogueurs et 100 influenceurs moyens, actifs sur Facebook, Youtube, Instagram et le réseau social russe VKontakte. Ils ont diffusé du contenu drôle et léger, à l’image du slogan de la marque “Forever Fun”. Les influenceurs ont également lancé le #ChupaChupsChallenge en partageant une photo d’eux enfant, et en reproduisant la mise en scène aujourd’hui, avec une Chupa Chups. Chacun a nominé des amis pour faire de même, l’effet boule de neige résultant a ainsi permis de renforcer la visibilité de la campagne.

• Résultats :

• 35  millions de personnes touchées

• 6,6 millions de vidéos vues

• 27 % de taux d’engagement pour la Russie

• 9,7 % pour la France

(sources : culture-marketing.com)

Nous pensons vraiment que le marketing d’influence qui ne génère encore que 1/4 des investissements marketing aujourd’hui, prendra de plus en plus d’ampleur et d’influence dans les années à venir. N’hésitez pas à contacter notre agence 1min30 inbound marketing, et à télécharger notre book agence !

Laurent Coperet

Posté par

J’ai commencé ma carrière de directeur artistique dans de grandes agences de publicité, telles que M

Laurent Coperet

Contact Content Marketing :

Bertrand Lavalou

bl@1min30.com
0651520978





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Passez en Hypercroissance !

Inscrivez-vous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!