2022
15/Avr

Présidentielle : la stratégie digitale de Valérie Pécresse

Pendant la campagne présidentielle 2022, chaque candidat a opté pour une stratégie de communication différente pour atteindre le but ultime : le second tour. Certains candidats vivent avec leur temps et proposent des dispositifs innovants. D’autres restent cantonnés à des méthodes plus classiques. Dans cet article, nous analysons la stratégie digitale de Valérie Pécresse ainsi que ses points forts et ses points faibles. 

Stratégie digitale de Valérie Pécresse : son site web

Vous l’aurez compris si vous avez suivi notre série sur la stratégie digitale des candidats : chacun d’entre eux possède un site web dédié à la campagne présidentielle 2022. Le site web de la candidate des Républicains s’intitule sobrement “valeriepecresse.fr”. La plupart des candidats ont eux opté pour leurs noms suivis de 2022. Il est ainsi plus facile de les identifier comme des sites de campagne et non des sites personnels.

Le site web de la candidate se présente donc ainsi :

  • Accueil : à l’heure où nous écrivons cet article, la page d’accueil a été remplacée par une page d’appel aux dons. Nous ne pouvons donc pas vous décrire ni analyser celle-ci.
  • Actualité : ici, on tombe directement sur la présentation de son application suivie d’un CTA pour la télécharger. Comme beaucoup d’autres candidats, une application a été créée pour se tenir au courant de l’actualité et s’inscrire à des événements. S’en suit une liste des derniers articles publiés sur le site.
  • Agenda : l’agenda de la campagne de Valérie Pécresse. Tout simplement. Vous y trouverez donc les prochains meetings, conférences, etc.
  • Valérie Pécresse : il s’agit ici de sa biographie suivie d’une frise chronologique avec les dates clés de son parcours.
  • Projet : en cliquant sur cet onglet, on tombe directement sur une brève introduction de son programme puis un bouton CTA pour le télécharger. En scrollant, on trouve plusieurs images pour un thème différent de son programme. Si vous cliquez sur l’image “pouvoir d’achat”, cela vous redirige vers une page dédiée.
  • Espace militant : une simple incitation à rejoindre le groupe Facebook de la campagne, à s’abonner au compte Twitter et à liker la page “Avec Valérie 2022”. On s’attendait à un peu plus de documentation pour accompagner ses partisans ou ceux qui souhaitent le devenir. Jean Luc Mélenchon, par exemple, mettait de nombreuses ressources à la disposition de ses collaborateurs.
  • Procuration : l’abstention a été l’un des plus grands enjeux de cette campagne présidentielle. Ainsi, tous les candidats ont un onglet encourageant leurs lecteurs à demander une procuration s’ils ne peuvent pas se rendre aux urnes.

Pour revenir sur les pages du programme de la candidate des Républicains, vous trouverez un résumé de ce qu’elle propose sur le sujet à côté duquel est intégré un post Twitter présentant les grandes idées en vidéo. Si l’on descend plus bas, Valérie Pécresse détaille ses mesures sur le sujet. Enfin, des boutons incitent le lecteur à partager la page sur les réseaux sociaux ou par mails.

Dans l’ensemble, c’est un site très simple qui a surtout vocation à mettre en avant le programme de Valérie Pécresse. Mais il faut bien lui reconnaître un point positif : son accessibilité. À droite de la page, vous trouverez en permanence un bouton “outil d’accessibilité”. Vous pouvez alors modifier la taille du texte, changer le contraste, la police ou l’arrière-plan.

C’est un aspect du site web trop souvent oublié. Ces dernières années, l’inclusivité est de plus en plus promue. En marketing, cela a encouragé l’essor du marketing inclusif. Mais cela n’implique pas uniquement la simple représentation de personnes issues de minorités. C’est aussi le simple fait de rendre un site web accessible à tous.

Stratégie digitale de Valérie Pécresse : ses réseaux sociaux

Les réseaux sociaux de prédilection

La candidate Valérie Pécresse est essentiellement présente sur Facebook, Twitter et Instagram. Dans l’ensemble, on retrouve les mêmes contenus cross postés sur ces trois plateformes. Cependant, Twitter semble être son réseau social de prédilection. C’est celui sur lequel elle est le plus active. Ce choix traduit la stratégie digitale de Valérie Pécresse qui opte pour une communication institutionnelle.

Sur Twitter, Valérie Pécresse repartage des extraits de ses prises de parole dans les médias. Elle rédige simplement un résumé de ce qu’elle projette de faire sur un thème précis et conclut le tweet du hashtag #JeVotePecresse. D’ailleurs, tous ses posts Twitter sont ponctués par un hashtag créé par l’équipe de la candidate.

Autre technique utilisée par la candidate des Républicains, rebondir sur un événement pour mettre en avant son programme. Elle n’est pas la seule, tous les candidats l’utilisent. Cette technique est plus adaptée à Twitter qui privilégie une prise de parole simple et rapide. C’est une façon très simple de créer du contenu.

Parmi tous ces formats, on remarque une structure dans l’écriture des posts. Valérie Pécresse rappelle ce qu’elle fera si elle est élue. La plupart du temps, elle reprend la formule “je veux”, “je vais” ou “je serai”. La candidate conclut ensuite par un hashtag puis par un lien renvoyant vers l’aspect de son programme le plus pertinent pour le post.

Concernant les contenus postés sur tous les réseaux sociaux de Valérie Pécresse, il y a des vidéos en motion design. Elles résument rapidement ses mesures phares sur un sujet donné. Une bonne stratégie pour attirer l’attention des internautes. La vidéo est en effet un format très populaire sur les réseaux sociaux.

Exceptionnellement, c’est un message en vidéo. Cependant, ce sont des plans professionnels et non des vidéos prises en mode selfie. On est aux antipodes de celles proposées par les candidats Macron, Mélenchon ou même Lasalle.

Ceux qui ont été davantage délaissés

L’utilisation de vidéos institutionnelles se remarque également dans ses stories Instagram et ses TikTok. Ce sont certes des vidéos et des photos très esthétiques, mais qui ont plus de mal à rentrer dans les codes de ces plateformes. Or, il est indispensable d’adapter son contenu à chaque plateforme. Ainsi, la candidate des Républicains n’a pas su correctement utiliser TikTok dans sa stratégie Marketing. Sur ce dernier réseau social, elle comptabilise 9245 abonnés.

Si elle a su varier les typologies de contenus avec notamment la création de podcast sur Spotify avec “Valérie raconte Pécresse” dans lesquels la candidate s’y livre sur plusieurs sujets, elle a moins su tirer profit des réseaux TikTok et Twitch contrairement à d’autres candidats comme Jean-Luc Mélenchon ou encore Emmanuel Macron.

Cela démontre l’intérêt d’analyser les résultats pour calibrer sa stratégie en cours de route et sélectionner les réseaux sociaux les plus pertinents pour sa stratégie.

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre agence de Brand Marketing et à télécharger notre livre blanc “Placez la Communication au cœur de votre Stratégie d’Acquisition”.

Kelly Chateau

Posté par

Diplômée d’un master en Conception de Projet Numérique et Multimédia, j’ai eu l’occasion de travaill

Kelly Chateau

Contact Communication institutionnelle :

Julia Drupt

jdrupt@1min30.com
07 87 92 52 66





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos challenges marketing ! Rejoignez notre communauté pour apprendre et partager :)