2022
31/Jan

Design sprint : pourquoi adopter cette méthode ?

Si le design thinking est plus une façon de penser, le design sprint lui est une méthode. Ce processus d’innovation complet est adopté par quelques-unes des plus grandes entreprises comme Google ou Facebook. Originaire des États-Unis, elle fait aujourd’hui de nombreux adeptes aux quatre coins de l’Europe. Alors, pourquoi autant d’entreprises l’adorent ?

Qu’est-ce que le design sprint ?

Le design sprint est une méthode qui découle du design thinking. On y retrouve donc de nombreux concepts comme celui de l’intelligence collective. Ce processus consiste à rassembler une équipe pour se concentrer sur un problème pendant 5 jours, mais certains parviennent à raccourcir jusqu’à 2 jours. Pendant ce laps de temps, un maximum d’idées vont être explorées. Au terme de ce workshop, l’idée qui aura été retenue aura été prototypée et testée.

Cette méthode à été créé et développée par Jake Knapp, lorsqu’il était designer à GV, anciennement Google Ventures. Il a passé 10 années à Google et a notamment participé à la création de Gmail et Google Hangout. Durant toutes ces années, il a testé de nombreuses méthodes de travail sans jamais trouver celle qui lui convenait.

Un jour, il se trouvait à Stockholm pour une semaine en compagnie de deux collègues. Ils décidèrent de mettre à profit cette semaine pour travailler ensemble. Cette petite semaine à Stockholm permettra de créer ce qui deviendra Hangout. Résultat : en une semaine, ils ont accompli plus qu’en presque 2 ans.

En y réfléchissant, il comprit les raisons de ce succès : ils disposaient d’un temps limité et étaient tous ensemble concentrés sur un même projet. Il continua alors à travailler sur cette méthode et à la populariser aux autres départements de Google. Il publie ensuite sa méthode dans le livre, “How To Solve Big Problems and Test New Ideas in Just Five Days”.

Pourquoi adopter le design sprint ?

De nombreux bénéfices

La méthode du design sprint permet de réduire les risques liés à l’innovation. Avec seulement 5 jours, le temps de recherche et développement est considérablement réduit. Moins de temps signifie aussi moins de pertes financières. Même si le sprint n’aboutit sur rien de concret, vous l’aurez moins en travers de la gorge que si vous y aviez passé 5 années dessus. De plus, vous récoltez des avis utilisateurs très tôt dans le processus de création. Cela permet d’apporter des modifications rapidement avant d’y investir.

Mais le design sprint permet aussi d’encourager l’innovation. Tous ensemble, vous allez explorer un maximum d’idées en un minimum de temps. Les conditions idéales pour déclencher l’étincelle d’innovation. De plus, vous encouragez chacun des membres de votre équipe à participer et à donner ses idées.

Cela à également pour effet de les fédérer autour d’un objectif commun. Mine de rien, passer 5 jours à échanger autour d’un sujet resserre les liens. C’est un peu un team building. Aussi, puisque tous ont été employés dans le processus, ils sont tous alignés sur la même stratégie.

Enfin, le design sprint vous permet de mettre votre cible au centre de votre stratégie. Ce processus va vous aider à mieux les comprendre. Les deux premiers jours aident à mieux cerner un problème spécifique qu’ils rencontrent dans leurs vies quotidiennes.

À qui correspond cette méthode ?

À tout le monde ! Ce processus peut être appliqué à tous les domaines, que vous cherchiez à créer un nouveau produit ou à améliorer le confort de vos usagers. Bien sûr, cette méthode est particulièrement efficace quand le projet n’en est qu’à ses débuts. Mais il n’est jamais trop tard pour commencer à l’adopter.

Le design sprint peut être utilisé autant par des grandes entreprises que par des start-ups. Ces dernières sont d’ailleurs celles qui ont le moins de moyens humains et financiers à consacrer à l’innovation. Ce processus permet alors d’optimiser les moyens dont ils disposent.

Le processus design sprint

Avant de vous lancer, rassemblez votre équipe : un décideur, un facilitateur et les experts dont vous jugez avoir besoin. Le design sprint demande un peu de préparation en amont. Comme le processus dure 5 jours, il faut bloquer une semaine dans le calendrier de votre équipe. Vous pouvez le faire en présentiel ou à distance. Si vous choisissez la deuxième option, nous vous recommandons d’utiliser des outils tels que Miro. Mais si vous décidez de le faire en présentiel, préparez un stock de post-it ainsi qu’un tableau blanc et des marqueurs.

Jour 1 – Comprendre le problème

Pour débuter ce sprint, il faut vous fixer un objectif sur le long terme. Il doit ensuite être reformulé sous la forme d’une question. Par exemple, votre objectif pourrait être d’améliorer le confort de vos usagers pour qu’ils recommandent ensuite votre service. La question que vous devriez vous poser serait alors, “comment améliorer le confort de nos usagers ?”.

Enfin, il faut choisir le problème qui va être retenu. Chacun va voter pour le problème qui semble le plus pertinent avec une gommette. Vous vous concentrerez pendant 5 jours sur celui qui en aura reçu le plus.

Jour 2 – Brainstormer des solutions

Chacun va réfléchir au problème et développer sa propre solution au problème qui a été identifié le jour précédent. Pour cela, chaque membre du groupe va se saisir d’une feuille blanche et faire une esquisse de sa solution. La méthode du sketch en quatre étapes est la plus utilisée à cet effet.

Jour 3 – Choisir une idée

Toutes les solutions développées le jour précédent vont être mises en commun. Chacun dispose d’un temps limité pour présenter sa solution aux autres. Grâce à des gommettes, chacun va ensuite voter pour son idée favorite. En général, on se base sur des critères de faisabilité et d’utilité pour faire son choix.

Jour 4 – Prototyper l’idée

Vous vous êtes arrêté sur une solution, il va maintenant falloir la prototyper. Si vous n’avez pas les compétences nécessaires pour faire un prototype digne des meilleurs designers, pas de panique. Il n’a pas besoin d’être parfait. Il doit seulement présenter les idées principales de façon claire aux testeurs.

Jour 5 – Faire tester la solution

En fonction de vos possibilités vous pouvez le faire à distance ou en présentiel. Il est cependant recommandé d’opter pour la deuxième option. Vous pourrez ainsi avoir des réactions à vif et observer le langage corporel des personnes interrogées. Partez sur au moins cinq personnes.

Voilà, vous connaissez maintenant toutes les raisons qui poussent de nombreuses entreprises à adopter la méthode design sprint. Et vous, pensez-vous l’adopter ?

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre méthodologie l’Acquisition Strategy Design et à télécharger les premières pages de la méthode « Acquisition Strategy Design : le guide ultime pour construire pas à pas son plan d’acquisition ».

Kelly Chateau

Posté par

Diplômée d’un master en Conception de Projet Numérique et Multimédia, j’ai eu l’occasion de travaill

Kelly Chateau

Contact Acquisition Strategy Design :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos challenges marketing ! Rejoignez notre communauté pour apprendre et partager :)