src=
2015
15/juin

Le Design Thinking, vecteur d’innovation

Apple, Samsung ou encore Dyson, personne ne nie leur capacité à innover. C’est d’ailleurs ce qui leur vaut d'occuper une place majeure dans leurs domaines respectifs. Dans un monde où les services ont supplanté les produits, l’expérience utilisateur est dorénavant un aspect essentiel de la stratégie des entreprises. C’est pourquoi l’innovation est au centre des processus de conception : apporter de la nouveauté pour séduire les consommateurs et conforter la dimension expérientielle.Chacune de ces firmes a intégré dans sa culture d’entreprise le Design Thinking, nouvelle manière de penser la conception et de créer de la valeur. Elles savourent toutes aujourd’hui un succès à peine concevable. Coïncidence ?design-thinking 

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

Pour faire simple, c’est l’application de la philosophie et de la méthodologie de l’univers des designers à des domaines extérieurs. C’est un mode de pensée qu’on peut par exemple appliquer à la gestion de projet.Il implique de ne pas considérer le design comme un aspect secondaire mais plutôt comme un aspect stratégique de l’entreprise. Il est introduit à tous les niveaux de la structure et influence chaque décision, chaque processus.Le Design Thinking est une méthode structurée. En fonction des interprétations, il existe 4, 5 ou 7 étapes qui construisent la philosophie de conception. On retrouve cependant 3 phases essentielles constituant le noyau de la technique :
  • Identification de la problématique en corrélation avec les besoins des utilisateurs finaux. Elle inclut une période d’observation et d’analyse afin de bien comprendre l’environnement.
  • Réflexion collective sur le concept, qui va permettre de résoudre la problématique. Souvent organisée “en entonnoir’, on commence par un brainstorming puis on filtre les moins bonnes idées pour ne laisser que les meilleures.
  • Mise en place de la “bêta” : on expérimente les prototypes pour entrer dans une dynamique d’amélioration avant de parvenir à la solution finale.
 

L’humain en figure de proue

Le marketing considère traditionnellement le design comme un atout pour sublimer les produits ou les services. Il l’utilise comme outil de séduction et de plus-value vis-à-vis des consommateurs. Pourtant, le rôle principal du designer est de créer une solution qui correspond aux besoins des clients tant sur le plan fonctionnel qu’esthétique.Le Design Thinking correspond finalement au retour des notions originelles du design dans l’ingénierie commerciale. Il est focalisé sur l’humain et sur l’expérience que vont lui apporter les services ou les produits. C’est une philosophie qui se reflète dans les étapes de conception avec l’analyse des besoins et l’expérimentation pour une amélioration continuelle.L’analytique occupe une place extrêmement importante puisqu’il conditionne l’efficacité du système. Il faut savoir se placer dans l’esprit du consommateur pour deviner ses besoins et ses envies futures sans avoir d’interaction directe avec lui. C’est ainsi que l’innovation est stimulée : on ne réfléchit plus d’une manière commerciale et par rapport aux revenus potentiels, mais plutôt dans l’objectif d’améliorer le quotidien de chacun.Instaurer le Design Thinking au sein de son entreprise, par sa dimension humaine, demande cependant certaines qualités et pré-requis : 

L’empathie

Pour comprendre ce dont les consommateurs ont besoin, il faut pouvoir se glisser dans leur tête et utiliser leur insatisfaction pour développer une véritable expérience utilisateur. 

Une capacité de synthèse

Un service ou un produit trop difficile à utiliser n’est jamais en faveur de l’expérience utilisateur. Il faut savoir rejeter les idées trop complexes pour se concentrer sur les concises. 

Effacer les stéréotypes du design

Le design n’est pas une notion uniquement matérielle. L’univers du digital a d’ailleurs assimilé ce concept, les grandes entreprises du web utilisent aujourd’hui le Design Thinking pour créer des plateformes user-friendly

Être prêt à investir

Le Design Thinking pourrait s’apparenter à de la R&D. Il demande une longue phase d’analyse pour développer un produit adéquat. La recherche coûte cher et demande un certain investissement financier et humain. 

La créativité propulse l’innovation

Le milieu du design regorge de créatifs. Cette imagination est introduite dans les différents services où le Design Thinking est appliqué. D’un point de vue marketing et conceptuel, l’inspiration est indispensable pour développer de nouveaux concepts.Le Design Thinking apporte beaucoup d’imagination dans les processus de création, grâce aux méthodologies importées des designers. De cette manière, les résultats de conception ont une dose d’originalité qui manque aujourd’hui à beaucoup de services ou produits. Cette concentration de créativité permet aux différentes équipes d’innover, de développer leur inventivité et d’en retirer le meilleur. C’est de cette façon que nous voyons aujourd’hui chaque jour des avancées technologiques.La créativité a cependant besoin d’être stimulée. Il lui faut un univers dans lequel elle peut s’exprimer, et c’est ici qu’intervient le management au sein du Design Thinking. Il faut pouvoir mettre en place des conditions de travail favorables où la hiérarchie est souvent mise à plat. La logique de co-création est indispensable, l’atmosphère de travail doit donc être agencée de manière à accroître la sociabilité entre les collaborateurs.C’est pourquoi on retrouve souvent parmi les grandes entreprises du web des locaux originaux, à l’apparence éloignée du professionnel. Elles ont simplement instauré un univers de travail créatif, hors des sentiers battus et qui permet aux employés de laisser libre cours à leur imagination. C'est ainsi que Google, Apple, Amazon et bien d’autres profitent d’une ressource essentielle pour innover : la créativité

Le Design Thinking comme vecteur de réussite

Source de créativité et focalisé sur l’humain, le Design Thinking représente un incroyable outil d’innovation. Il n’est cependant pas accessible à tout le monde et sa mise en place demande certains pré-requis. C’est un concept très relationnel qui nécessite une véritable capacité d’analyse et d’observation. Il gravite autour de l’expérience utilisateur, dont il faut comprendre les règles, les principes et les enjeux.Bien utilisé, il peut devenir une arme redoutable qui permettra de se démarquer de la concurrence, voire de l'éclipser. La nouveauté est aujourd’hui cruciale dans un objectif de conquête commerciale. Le Design Thinking permet d’atteindre une capacité d’innovation considérable.Si vous êtes convaincus par l'importance de l'innovation et de la dimension humaine dans le marketing, n'hésitez pas à consulter notre livre blanc sur l'inbound marketing ou notre proposition sur le marketing direct.

Posté par Julien Soulard

Etudiant en école de commerce et autodidacte dans le domaine du web, j'ai développé un profil aussi bien commercial que technique. Passionné par l'innovation et les nouvelles technologies, j'aspire au développement de la digitalisation des entreprises.

Gabriel

Contact Brand Marketing :
Gabriel Szapiro

gszapiro@1min30.com
0611410158

Conseils pour un marketing de contenu efficace, en infographie

Le Native Advertising pour contrer l'agonie du display !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

temp2
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!