2014
02/Oct

Nano ordinateur

Définition

Un nano ordinateur désigne un ordinateur dont la taille est très inférieure à celle d’un micro-ordinateur. Certains modèles peuvent ainsi tenir dans une main et ne pas dépasser la taille d’une carte de crédit, tout en offrant des caractéristiques techniques proches des micro-ordinateurs standard. Les nano ordinateurs sont donc des outils potentiels pour le développement d’objets connectés.

Micro versus nano ordinateur

A gauche : un micro-ordinateur dans son boitier. A droite : un nano ordinateur.

Architecture technique

Sans rentrer dans les détails techniques, les nano ordinateurs sont basés sur des microprocesseurs dits à “jeu d’instructions réduit” (RISC). Cette architecture permet d’avoir un microprocesseur de plus petite taille que ceux utilisés dans les ordinateurs personnels classiques, et offre également de meilleures possibilités d’intégration des composants.Avec le développement des architectures ARM, très utilisées dans les smartphones et les tablettes, on a regroupé sur une même puce le microprocesseur et d’autres composants, comme par exemple le processeur graphique (GPU) et la RAM. Le “cerveau” d’un nano ordinateur ne dépasse donc pas les quelques centimètres carrés, le reste de la carte électronique support étant essentiellement utilisé pour placer les composants physiques, comme les connecteurs hdmi, les ports USB ou la prise réseau.

Origine du terme

Les premiers ordinateurs (appelés autrefois ordinateurs centraux) occupaient toute une pièce, pour réaliser des opérations simples dans un temps qui paraîtrait aujourd’hui infiniment long. La miniaturisation des composants a, par la suite, permis l’avènement du mini-ordinateur, puis du micro-ordinateur, aussi appelé ordinateur personnel (le PC donc pour “Personal Computer”), le premier appareil capable de tenir sur un bureau. Mini, micro, désormais on est passé à “nano”, un nanomètre représentant 0.000000001 mètres, c’est à dire 1000 fois moins qu’un micromètre (cela fait en réalité référence aux dimensions des circuits intégrés).

ENIAC

L’ENIAC, un des premiers ordinateurs du monde.

Nano ordinateur ou carte électronique ?

Si un nano-ordinateur a l’apparence d’une carte électronique, il est utile de rappeler que ce dernier peut être qualifié d’ordinateur dans la mesure où :

  • Il permet de faire fonctionner un système d’exploitation de haut niveau, comme par exemple Windows, Androïd ou Linux (le sens du mot haut niveau n’est pas lié ici à la qualité du système, mais au fait qu’on ne soit pas obligé de programmer en langage machine).
  • Il intègre ou il permet de connecter à minima des périphériques d’affichage (écran, télévision) et de saisie (clavier physique ou virtuel, souris ou écran tactile).
  • Il comporte un moyen de stockage dédié (disque dur, carte SD, clé usb).
  • Il fonctionne de manière autonome, sans nécessité de le raccorder à un autre ordinateur.

Cette définition exclut donc par exemple de la liste des nano ordinateurs les cartes de type Arduino dédiées à la domotique, qui se connectent à un ordinateur pour être utilisées et n’ont pas de connecteurs vidéos ni de possibilité de raccorder un périphérique de saisie. Elle permet cependant d’inclure les smartphones dans la catégorie des nano ordinateurs.

Exemple de nano ordinateur : le Raspberry Pi

Le plus célèbre des nano ordinateurs est sans aucun doute le Raspberry Pi. Grand comme une carte de crédit, il est doté d’un port hdmi, de 4 prises usb, de 1Go de RAM dans sa version 2-B et il permet de faire tourner un système d’exploitation graphique Linux comme on le ferait avec un PC classique.

Nano ordinateur Raspberry Pi

Raspberry Pi – Model B+

Conçu pour former les enfants à l’informatique, il offre une interface permettant de piloter des actionneurs et de raccorder des capteurs pour la domotique, mais peut tout aussi bien servir de centre multimédia. Outre ses performances, le Raspberry possède un autre atout de taille : son prix. 28 livres sterling à l’heure où nous écrivons.Rappelons cependant que l’utilisation d’un nano-ordinateur de type Raspberry comme outil bureautique principal est déconseillée : les performances restent très inférieures au plus mauvais des micro-ordinateur du marché en terme d’ergonomie et de fluidité de navigation.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!