1min30 > Blog > Transformation digitale > Transformation digitale des agences : 5 pistes pour devenir l’agence du futur
2018
08/Jan

Transformation digitale des agences : 5 pistes pour devenir l’agence du futur

Maintenant que l’organisation d’1min30 est plus stabilisée, avec la mise en place d’une gouvernance agile, je m’interroge sur mes coups d’après et ce que je dois faire pour maintenir la croissance rapide de l’entreprise. Je m’interroge ainsi sur la transformation digitale des agences. A quoi ressembleront-elles demain ? Quel sera le bon business model ? Comment apporter plus de service à nos clients ? Je partage avec vous les 5 pistes auxquelles je réfléchis actuellement.

1re piste : faire un build-up d’agences et racheter des agences par croissance externe

J’évoque cette piste en premier pour mieux l’évacuer. En effet, faire de la croissance externe et des build-up dans le monde des agences n’est pas nouveau et n’est pas très digital. Cela permet d’accélérer la croissance d’une agence et d’atteindre plus rapidement la taille critique permettant de travailler avec des grands comptes. Cela permet aussi d’acquérir des clients et des compétences.

En revanche, le risque est grand de détruire de la valeur et de se retrouver avec 1+1= 1,5 et pas 1+1 = 3. En effet, la valeur d’une agence est complètement liée à ses talents : s’ils partent avec le rachat, la valeur disparaît. Et ce d’autant plus qu’1min30 a une culture très forte : gouvernance agile, part variable importante, suivi de la rentabilité des collaborateurs, etc. Cette culture est à la fois fédératrice et structurante, mais peut aussi faire fuir des collaborateurs qui n’y seraient pas habitués. Le risque de la croissance externe est à mes yeux trop important pour en faire une stratégie. Elle pourra se faire au cas par cas, par opportunisme, en fonction des rencontres et des affinités avec les dirigeants et l’équipe.

2e piste : développer une offre de knowledge as a service

Dans un excellent livre blanc sur la transformation digitale des professional services, SAP évoque parmi les nouveaux business model des agences, celui du knowledge as a service, à savoir un accès payant, à l’acte ou à l’abonnement, à des bases de connaissances propres au métier. J’ai le sentiment que notre offre de formation e-learning dédiée au digital 1min30.tv s’inscrit dans cette logique.

Nous avons la ferme intention de renforcer et de développer cette offre pour qu’elle génère une part plus significative de notre chiffre d’affaires, à la fois en améliorant les mécanismes de conversion et d’upsell sur notre site pour renforcer notre base d’abonnés, et en développant la vente B2B.

3e piste : digitaliser l’ensemble de nos processus pour améliorer l’expérience client

Grace à l’Inbound Marketing que nous nous appliquons, nous avons déjà bien digitalisé l’ensemble du processus de lead generation. Notre site Internet nous permet d’attirer tous nos leads, et nos scénarios de marketing automation sont efficaces jusqu’à la prise de rendez-vous avec nos équipes commerciales.

Néanmoins, à partir de cette étape, nos processus deviennent discontinus. Nous utilisons plusieurs outils pour gérer le processus commercial, suivre les projets, communiquer avec nos clients. L’information est dispersée, parfois répétée, voire perdue… La mise en place d’un extranet client et prospect permettrait de centraliser ces informations, d’améliorer l’expérience client et de créer une véritable communauté autour d’1min30.

Sans être révolutionnaire, je tourne autour de cette idée. Je me demande pourquoi elle n’a pas été appliquée par d’autres agences, ou d’autres entreprises de service. Les technologies pour ce type d’extranet existent depuis longtemps. Connaissez-vous des sociétés de service utilisant de tels extranets ? Est-ce un échec ou un succès ? Je crains que les clients ne jouent pas vraiment le jeu dans ce type d’interface et ne l’utilisent pas vraiment. On se retrouverait alors avec un outil supplémentaire et l’information serait encore plus dispersée? Je suis preneur de vos retours.

4e piste: compléter les services de l’agence par une plateforme de talents

Autre piste proposée par SAP dans son livre blanc : la mise en place d’une plateforme de talents. L’annuaire influenceurs que nous lançons à la rentrée fait partie de cette démarche. Donner à nos clients accès à un réseau de talents plus large que nos collaborateurs. Notre stratégie de développement en franchise entamée en 2016 dans les grandes villes françaises et les pays francophones, s’inscrit aussi dans ce paradigme.

Faut-il aller plus loin dans cette direction ? Mettre en place une plateforme de talents comme Upwork, Freelancer ou les français Malt ou Creads ? Faut-il, au-delà des freelances, mettre en place une plateforme d’agences ? En effet, une agence ce n’est pas que des talents individuels, c’est des équipes projets qui travaillent ensemble, c’est de la créativité et du conseil. Fédérer des talents sur des plateformes ne peut pas remplacer les agences, car il faut toujours gérer les projets, définir les stratégies, les axes créatifs. Quelle plateforme permettra de réunir talents, chefs de projet et stratèges, dans une expérience utilisateur simplifiée ?

5e piste : distribuer du logiciel

Vous allez me demander en quoi distribuer du logiciel peut transformer 1min30 en l’agence du futur. La distribution de logiciel est un métier connexe à celui d’une agence digitale. Pour nos prestations, nous nous appuyons de plus en plus sur des logiciels Martech tels que ceux de marketing automation, d’analytics, de CRM, etc. Certaines agences se sont développées uniquement à travers les partenariats noués avec des éditeurs logiciels tels que Adobe, Salesforce ou maintenant Hubspot. Ce n’est pas la stratégie que j’ai choisie car je pense qu’elle fragilise l’agence en la rendant dépendante de l’éditeur.

A contrario, j’ai choisi de développer une marque forte indépendante des éditeurs. Cette stratégie plus coûteuse peut se révéler payante aujourd’hui et me permettre d’inverser/rééquilibrer la relation avec les éditeurs, pour positionner 1min30 comme un distributeur d’éditeur de logiciel Martech et pas seulement comme un prescripteur/intégrateur. Cette approche peut aussi bénéficier au client, dérouté face aux multiples solutions logicielles qui lui sont proposées et aux multiples paiements à effectuer, souvent par carte de crédit.

C’est un autre métier, en revanche, différent de celui de l’agence. Et il faut avant de s’y lancer s’associer avec des gens d’expérience. N’hésitez pas à me contacter si vous avez déjà une expérience dans la distribution / vente de soft :  je serais ravi de discuter de ce projet avec vous;-)

Et vous, qu’en pensez-vous ? A quoi ressemble l’agence du futur ? Comment devons-nous réaliser notre transformation digitale ? Si vous êtes clients, qu’attendez-vous d’une agence dans les années à venir ? Si vous êtes agences, craignez-vous la disruption ? Quelles sont les menaces ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre agence d’Inbound Marketing je vous propose de parcourir l’ensemble de notre offre actuelle. Vous pouvez aussi télécharger notre livre blanc sur l’Inbound Marketing.

Pour aller encore plus loin, voici les dernière vidéos de notre Vlog quotidien ENJOY THE DAY présentant nos conseils pour développer son agence digitale. N’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube, et à partager nos vidéos!

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Transformation digitale :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!