2021
05/Jan

Pods LinkedIn : bonne ou mauvaise stratégie ?

Le taux de reach des réseaux sociaux, implique que les personnes qui publient régulièrement des contenus doivent se montrer créatives afin d’amplifier la portée de leurs posts. Depuis quelques années des membres de LinkedIn se sont organisés pour pallier la baisse du reach et ont créé les pods. Dans cet article nous allons vous expliquer quel est l’intérêt des pods et s’il est utile de vous en servir ou non dans votre stratégie de communication sur LinkedIn.

Pods LinkedIn : définition

Les pods manuels

Les Pods LinkedIn sont apparus il y a quelques années, tout d’abord sur WhatApps ou Slack, des utilisateurs se sont regroupés afin de pallier la baisse du reach sur les réseaux sociaux. Ils ont créé des groupes ou chaque membre du groupe partage sa publication et l’ensemble des membres du groupe like ou commente la publication.

Ce qui implique que LinkedIn va mettre en avant ces posts étant donné qu’il y aura une forte interaction sur les posts car il va considérer que c’est du contenu de qualité.

Ces pods manuels présentent plusieurs avantages comme la qualité des commentaires comme ils sont faits par de vraies personnes.

En revanche cela s’avère très répétitif et lorsqu’il s’agit d’un groupe de 10 personnes cela peut être facile à mettre en oeuvre mais lorsque le groupe prend en compte plus de 100 membres vous allez passer vos journées à liker les posts des autres personnes, ce qui va réduire considérablement votre productivité.

Les pods automatisés

Au vu du succès des pods manuels, de nombreuses solutions automatisées sont apparues, elles permettent notamment de rejoindre des groupes de manière automatique et les autres membres du groupe likent et publient automatiquement des commentaires.

Le souci de cette automatisation est la piètre qualité des commentaires et cela se voit rapidement qu’il s’agit d’automatisation.

Faut-il inclure les pods dans votre stratégie de publication sur LinkedIn ?

Si vous commencez sur LinkedIn, je vous déconseillerai d’utiliser les pods qu’ils soient manuels ou automatiques. Il est préférable de commencer par publier naturellement afin de voir les sujets qui plaisent ou non à votre audience.

Lorsque vous avez déjà une communauté forte et une ligne éditoriale claire, vous pouvez commencer à utiliser les pods. De manière raisonnée, je vous conseillerai de privilégier les pods manuels étant donné que vous pouvez choisir les pods qui vous intéressent sur les thématiques qui vous intéressent et avec des personnes qui ont un vrai impact.

Comme pour toute pratique digitale, si vous voulez vous faire une vraie idée de l’utilité des pods, testez par vous-même, que ce soit les pods manuels ou automatisés et faites vous votre propre opinion.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, ce qui peut fonctionner pour quelqu’un ne fonctionne pas forcément pour une autre personne. Mais faites attention à ne pas trop les utiliser, notamment les pods automatiques, car si vous êtes détecté par LinkedIn vous pourrez avoir la mauvaise surprise de voir vos posts se faire supprimer ou avoir votre compte banni.

Vers une spécialisation des pods ?

Pour que ceux-ci soient vraiment efficaces il faudrait que les pods se spécialisent et deviennent des groupes hyper spécialisés dans des domaines pour qu’ils soient vraiment efficaces.

De plus, une spécialisation des pods permettrait de créer des vrais espaces membres qui permettent à des personnes du même milieu de faire des rencontres et de devenir des vrais lieux d’échanges et non juste des groupes de likes et commentaires pour des posts LinkedIn. L’avantage c’est que cette spécialisation des pods permettrait ainsi de créer de véritables opportunités business et apporter une véritable valeur pour les membres.

 

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre méthodologie Journey Based Selling, à télécharger le canvas de la méthode : “Journey Based Selling : le processus de vente nouvelle génération et consulter notre agence alignement marketing – vente.

 

Jérémie Dornbusch

Posté par

Formé aux techniques de vente et au marketing digital à l’INSEEC j’ai au cours de mes études, connu

Jérémie Dornbusch

Contact Social Selling :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Agence 1min30