2014
04/Juil

Réseaux sociaux : la taille de votre communauté ne fait pas tout

Au cours de discussions avec des proches et des clients sur les réseaux sociaux, je me suis aperçue que beaucoup accordent une très grande importance à la taille des communautés créées autour d’une entreprise. C’est un critère à ne pas négliger pour mesurer l’efficacité d’une stratégie de social media, mais c’est loin d’être le plus fiable ! Je vous explique pourquoi, et quels sont les vrais indicateurs de réussite à prendre en compte.

Ne vous fiez pas à la taille de la communauté

Certains affichent clairement la couleur : ils ont plusieurs milliers (voire dizaines de milliers !) de fans et followers sur leurs comptes Facebook et Twitter. Si ce sont la plupart du temps des grands groupes, des entreprises de plus petite taille parviennent elles aussi à jouer dans la cour des grands. On peut lorgner sur ces chiffres avec envie, mais il ne faut pas perdre de vue que la réalité est parfois moins glorieuse qu’elle ne le semble au prime abord.

Bien sûr, certaines entreprises arrivent effectivement à fédérer autour d’elles une communauté naturelle de grande taille. Elles ont généralement au moins un community manager à temps plein, et une vraie notoriété. D’autres moyens existent sinon pour se constituer rapidement une communauté importante. Citons notamment :

  • L’achat de fans/followers/friends etc : de nombreux sites vous proposent d’acheter une communauté d’un millier de personnes pour quelques dizaines d’euros seulement. Sur certains sites, les profils peuvent même être choisis en fonction de votre pays ou de votre ville pour plus de crédibilité.

Acheter des fans sur Google

  • Les échanges de bons services : un peu dans le même style, des sites comme Like baguette par exemple mettent en relation des internautes qui veulent accroître leur communauté. La démarche est simple : ils s’engagent à liker la page d’une entreprise ou à suivre quelqu’un sur les réseaux sociaux en échange d’une réciprocité. Ce type de plateformes réunit des milliers d’inscrits, ce qui permet d’obtenir des résultats assez rapidement… à condition de jouer le jeu.
  • Les follow back : de façon plus directe, un grand nombre de twittos veulent faire du nombre et indiquent sur leur profil qu’ils suivront « tous ceux qui les suivent ». Une simple recherche avec le hashtag #followback permet de repérer ces profils. En les suivant, on s’assure alors que notre propre nombre de followers augmentera.
  • Les astuces de Growth Hacking : en programmant une mise en favoris de tweets ciblés, on génère souvent de nouveaux abonnements à son compte. Il est aussi possible de faire du mass follow : suivre plusieurs centaines ou milliers de personnes dans une journée (même si leur profil ne nous intéresse pas) juste pour obtenir des follow back. On risque par contre d’avoir dans ses abonnés et abonnements pas mal de robots…

Exemple de site permettant d’acheter des fans Facebook

Exemple de site permettant d'acheter des fans Facebook

On voit bien dans ces conditions qu’une communauté importante ne veut pas dire grand-chose ! D’autres critères sont plus révélateurs du succès d’une entreprise sur les réseaux sociaux.

Mieux vaut une petite communauté engagée que l’inverse

A part impressionner les foules, il n’y a pas beaucoup d’intérêt à avoir une grosse communauté si elle n’interagit pas avec vous. Pire même, c’est un échec cuisant : ça signifie que vous avez la possibilité de toucher une audience large, mais que celle-ci ne s’intéresse pas à vous…

L’engagement de vos cibles est un critère primordial de réussite d’une stratégie de social media. Seule une communauté de personnes engagées relaiera vos contenus, sera fidèle à votre marque et promouvra votre entreprise. Bien sûr, c’est mieux si elle est également de taille importante. Mais s’il faut choisir, mieux vaut une centaine de personnes très actives autour de votre entreprise, plutôt que des milliers d’indifférents… !

Pensez-vous que ces profils de personnes ont une quelconque utilité pour votre entreprise ?

Exemple de profil Twitter #followback

Les critères d’engagement qui montrent que vous êtes sur la bonne voie

Pour mesurer l’efficacité de votre présence sur les réseaux sociaux, je vous invite donc plutôt à regarder du côté des interactions et du relationnel :

  • Nombre de like ou de retweets de vos articles
  • Commentaires sur vos contenus
  • Partages spontanés de vos articles de blog sur les réseaux sociaux
  • Sollicitations diverses (un prospect qui pose une question, un presta qui propose ses services…)
  • Relations « personnelles » nouées avec les membres de votre communauté au fil des échanges
  • etc.

Ces critères vous permettront de valider que les personnes qui vous suivent vous apprécient réellement et qu’elles n’ont pas seulement un rôle de figuration. Pour parvenir à engager votre communauté, il faut par contre passer un peu de temps avec elle pour construire une relation de confiance et de proximité.

Ce qu’il faut en conclure pour votre stratégie

La conclusion de cet article, c’est qu’il ne faut pas vous laisser intimider par des entreprises qui ont des communautés plus importantes que la vôtre. Ce n’est pas un signe que leurs contenus sont relayés, appréciés, et leurs cibles attachées à leur entreprise. Et c’est ça qui compte vraiment, non ?

Pour autant, je ne dis pas que la taille d’une communauté n’importe pas : avoir une audience large auprès de laquelle diffuser vos messages, c’est toujours un plus ! Et cela peut jouer sur votre référencement web. L’idéal est donc de grossir progressivement, sans pour autant supprimer le côté relationnel des réseaux sociaux… et tomber complètement dans le piège des apparences.

 

Et vous, avez-vous du mal à fédérer autour de votre entreprise une communauté active et importante ? Nous sommes à votre disposition si besoin.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Social Media Marketing :

Hanna Azaïz

ha@1min30.com
06 02 61 89 61





4 Commentaires

Manu dit: 23 Sep 2016

Effectivement, je suis tout à fait d'accord avec le fait que de faux like ne servent à rien. Les faux profils ou bots n'apportent aucunes valeurs, cependant avec des Vraies fans , il y a interaction et participation sur la page. Et ce genre de service existe à présent.


Gabriel Dabi-Schwebel 27 Sep 2016

Bonjour Manu, encore faut-il que les fans soient ciblés et intéressés par les produits services, ou au moins le domaine d’activité de l’entreprise. Même s’il s’agit de vrais fans, cela ne risque pas de générer de l’engagement sinon…



Covepa Michels Packaging dit: 15 Juil 2014

Une grosse communauté sans interaction ni like ni RT cela n'amène rien du tout ni de valeur ajoutée au site web.


Gabriel Dabi-Schwebel 27 Sep 2016

Cela peut jouer sur la façon dont l'entreprise est perçue (social proof), mais si on creuse un peu, ça va en effet la décrédibiliser plus qu'autre chose. Donc aucun intérêt, ou intérêt négatif... !



Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!