src=
2014
01/juil

Le Community management de l’équipe de France de football

photo équipe de france facebook post

Le community management de l'équipe de France de football est une franche réussite dans ce magma d'enflammade collective

Cela n'a échappé à personne : nous sommes en plein cœur de la Coupe du Monde 2014 de Football au Brésil. Et que vous soyez un fan hystérique de votre sélection, ou bien un anti-conformiste à la norme sociale qui est d'aimer le football ( c'est que disent souvent les gens détestant le football), vous n'avez pu échapper aux conversations, publicités et autres messages sociaux qui envahissent l'atmosphère sous toute ses couches pendant un mois !( Pour suivre nos messages sociaux sur Facebook, rejoignez nous ;-) )Ne vous inquiétez pas, ici nous n'allons pas déblatérer d'innombrables banalités et de lapalissades afin de combler le vide qui nous sépare du futur match de l'équipe de France. En revanche, rapprochons nous d'un petit peu plus près de cette équipe et de sa présence digitale, afin d'en observer les subtilités et la façon de faire de ses community manager qui, visiblement, ont bien compris les enjeux que représentent les médias sociaux aujourd'hui.(D'ailleurs n'hésitez pas à retrouver notre article traitant la Marque et les Réseaux sociaux : Pourquoi le consommateur vous suit-il ?

Le community management est à la base d'une utilisation uniforme et cohérente des réseaux sociaux

Lorsque vous recherchez les réseaux sociaux sur lesquels est présente l'équipe de France, vous trouvez 3 résultats peu surprenants : Twitter (236k followers), Facebook (2.600.000 likes) et Google+ (97k abonnés).La présence de l'équipe de France sur ces 3 réseaux est somme toute plutôt logique au vu de leur importance et de l'importante capacité de ceux-ci à créer des communautés de fans.Concernant le contenu, il est relativement similaire sur les trois plateformes sociales. Nous retrouvons notamment des photos de fans exultants leur joie suite aux victoires de l'équipe, des photos et vidéos exclusives des entraînements et regroupements des bleus, des infos sur les joueurs, ainsi que des retours sur les anciennes compétitions footballistiques disputées par la France (la victoire lors de l'Euro 84 par exemple).

Facebook et la prime au partage

Image de la Page Facebook de l'équipe de France de FootballSur Facebook, l'idée est de réunir les supporters et de créer une forme d'engouement collectif.Nous retrouvons ainsi, par exemple, l'application Facebook Ma soirée Bleue, créée pour cet événement mondial, et qui permet de créer sa soirée de soutien pour le match des bleus. On peut alors créer l'événement via un calendrier, déterminer quelles personnes amènent les bières ou les pizzas, et poster les photos de la soirée sur Instagram via le hashtag Ce travail autour de cette application démontre la volonté de générer un noyau de personnes soutenant l'équipe de France, et de leur offrir une ombrelle digitale sous laquelle se réunir, partager leur opinion et soutenir leur équipe.A noter que le hashtag tousfandesbleus n'a pas été mis en place uniquement sur l'application. On le retrouve sur les différents réseaux sociaux, afin de centraliser la plupart des messages générés par les socionautes  et de leur offrir une même "voix".

Twitter et la prime à l’instantanéité

Image du compte Twitter de l'équipe de France de FootballTwitter a ce caractère particulier que les autres réseaux offrent moins : l'instantanéité.De ce fait, l'équipe de community managers s'en sert pour proposer un contenu légèrement différent de Facebook ou Google+ en mettant l'accent sur le partage direct d'informations. Nous retrouvons donc les matchs de l'équipe de France commentés en live, agrémentés des meilleures réactions des marques ou de certaines personnalités à l'issu du match notamment.A travers Twitter, on recherche davantage l'émotion de l'instant présent que celle issue d'un accompagnement global, que l'on retrouvera plus sur Facebook.

YouTube et la prime à la centralisation

Image de la chaîne YouTube de l'équipe de France de FootballIl est à noter que nous n'avons pas abordé YouTube et la chaîne de l'équipe de France. Les commentaires à faire sur celle-ci ne sont pas incroyables, mais du haut de ses plus de 67.000 abonnés, cette chaîne permet de centraliser l'ensemble des contenus vidéo proposés sur les médias sociaux tels que Facebook et Twitter. 

Le community management agit comme une passerelle entre l'intérieur et  l'extérieur de l'équipe

Après avoir suivi l'évolution de cette équipe de France, de son image, de son impact digital et des méthodes employées en terme de community management le constat est simple : ce travail efficace et cohérent est payant !A la suite des les déboires qu'a pu vivre cette équipe, et surtout le "traumatisme" engendré pour les supporters, la tâche était évidemment ardue. C'est pourquoi, axée autour d'une équipe comprenant de nouveaux joueurs, la stratégie social media a été de devenir le pont entre l'inside et l'outside de la team France, et d'offrir l'image d'un groupe soudé en interne mais aussi avec ses supporters. Cette stratégie permet de retrouver un vent de fraîcheur autour d'un sport national décrié pour sa mentalité, qui voit certains espoirs d'une nouvelle ère naître.Nous observons de ce fait la construction de liens, tissés et fortement fixés, entre supporters et équipe, entre les clients et la marque finalement ! Car l'équipe de France apparaît de plus en plus comme une marque, à l'instar de tous les clubs des différents sports nationaux. Au final, ce traitement marketing va dans le sens du consommateur et sert le supporter dans son constant besoin d'informations et d'échanges sociaux.
Lien, Solidarité, Echanges et Contenu : Un ensemble de valeurs fortes pour le community management de l'équipe de France de Football
 

Un défaut à ce community management ? Le manque d’interactions réelles

Cette méthode de community management est très intéressante mais comporte néanmoins quelques points pouvant être davantage développés.Le "défaut" principal ici réside dans le peu d'interactions réelles existantes. En fait, lorsque l'on entre dans chacun des posts Facebook ou des tweets, la vision est la même : l'équipe de France pousse ses messages puis "Bye Bye" si je puis dire. Le partage est effectivement bien souvent exclusif et uniquement descendant.
Je te donne, consomme et partage !
Ce type de management social est un peu contradictoire avec l'image que veut se définir l'équipe de France à travers ses médias sociaux. Pour respecter les valeurs exposées, la reprise de posts et tweets de fans ou bien la participation aux commentaires Facebook permettrait de clamer une cohérence plus nette avec la ligne éditoriale et la stratégie mise en place.Dans un second temps, le regret que l'on peut avoir en visitant les différents profils sociaux, c'est l'absence d'une différence notable entre ceux-ci. Comme nous le disions précédemment, les infos sont globalement les mêmes, les contenus similaires, et le ton uniforme. N'y aurait-il pas la possibilité de proposer une expérience différentes entre Facebook, Twitter et Google+ afin de toucher différents types de personnes, toutes supporters des bleus ? Malgré ces quelques réserves énoncées, il faut reconnaître que le cap pris depuis quelques temps par le digital de l'équipe française de football est très pertinent et répond aux attentes d'une population globale. Alors pour cette Coupe du Monde ça va, mais pour l'Euro 2016 en France on veut du très lourd en CM !! ;-)Et si le community management avait aussi sa part de responsabilité dans ce retour de l'équipe de France plus haut dans l'opinion des français ? Personnellement j'en suis persuadé ! Et vous ?

équipe de france de football photo joueurs vestiaire provoque le destin

 Cet article vous a plu ? Vous souhaitez mettre en place une stratégie Social Media ? Je vous invite à découvrir notre Agence de Social Media ainsi que notre Livre Blanc sur l'Inbound Marketing.
No photo

Posté par Kevin Dangu

Grand adepte du Marketing 3.0, Webmarketing et développement du Bouche à Oreille, je suis convaincu par l'avenir proche du social media comme un partenaire indispensable de toute stratégie marketing. Je m'efforce alors à réfléchir, créer et mettre en lire la suite...

Hanna Azaiz

Contact Social Media Marketing :
Hanna Azaïz

ha@1min30.com
06.02.61.89.61

Les 5 étapes d’une campagne Marketing Automation réussie

Lancement du livre blanc sur les solutions publicitaires de Google

3 Comments

  • Je pense aussi que cette stratégie a pour but de rehausser l’image de l’équipe dans l’esprit des français, mais jusque là ils s’en sortent plutôt bien, on ne peut pas leur reprocher ! 🙂

  • Bonjour Kevin et merci pour cet excellent article!

    En effet, je pense que le community management accompagne parfaitement la montée en puissance de l’Equipe de France depuis sa qualification pour le mondial au dépens de l’Ukraine en novembre dernier. C’est d’ailleurs à ce moment là que la FFF a décidé de lancer son compte Twitter. Il est certain que les réseaux sociaux apportent une notoriété positive à l’Equipe de France (c’est l’objectif d’une présence sur les réseaux sociaux!). Ce qu’il faut mettre en perspective, c’est que cette présence positive de l’EDF sur les réseaux sociaux est aussi due aux très bons résultats des Bleus depuis le mois de novembre dernier!

    Lorsqu’on gère la présence d’un(e) club/athlète/fédération sportive sur les médias sociaux, on est dépendant de leurs résultats. Et s’ils sont positifs, les interactions pleuvent comme des ballons ronds! 😉

  • poupard dit :

    Bel article !
    Effectivement, il manque juste une meilleure interaction avec les supporters… Trop de boulot sans doute !
    Peut-être après l’événement, quand la pression retombera ? Ce serait bien pour maintenir la popularité de l’équipe et tisser un lien durable ! ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!