src=
2014
30/sept

Le Duplicate content, comment ça marche ?

Le copier/coller a décidément de moins en moins de succès ! En effet, les raccourcis clavier n’ont plus tellement la côte depuis que même Google les traque à l’aide de Penguin. Il faut avouer qu’on en a tous usé un jour pour copier/coller un texte sans trop chercher à se justifier.S’il est encore possible de s’adonner à cette passion (ctrl + c / ctrl + v) dans nos powerpoint, rapports sous word, et en recyclant tout document comme il se doit avec le raccourci clavier le plus célèbre ; le web surveille désormais tous les copieurs malveillants qui ne le sauraient pas encore !
Five Emperor penguins (Aptenodytes forsteri)

Un exemple flagrant de duplicate x5 !

Qui est Mr Pingouin ?

Penguin est le nom de code d’une mise à jour de l'algorithme de Page Rank de Google. Celui-ci détermine simplement le classement des pages en fonction de nombreux paramètres. En avril 2012, Google a simplement rajouté un paramètre à propos du Duplicate Content… Ce dernier sanctionne les pages résultant de contenus dupliqués depuis d’autres pages web, en bref : Google définit une page d’origine (un référence dupliquée) et pénalise le référencement des autres pages dupliquées. Si Google estime que les techniques de référencement peuvent être liées à une entente pour favoriser la page d’origine, tous les liens et pages affichant le même contenu peuvent alors être sanctionnées.Pour l’anecdote, on cherche encore ce fameux Mr Penguin, en effet, le script précédemment publié sous le nom de Panda en 2011 était tiré du nom de l’informaticien Navneet Panda. Comme quoi, un nom sympa peut aider à rentrer chez Google !En somme, l’algorithme remanié a donné un grand coup de balai dans le référencement web, puisque Google estime à plus de 3% la proportion de requêtes affectées par le script.

L’idée :

Ne plus voir des contenus être dupliqués sans cesse sur le web, Google cherche clairement à défendre l’unicité des textes publiés qu’ils soient des articles, des fiches produits ou des pages web. Penguin vise simplement à faire respecter ce principe au maximum, sans pour autant sanctionner la curation, le partage et le commentaires de contenus. Mais sur ce point, personne n’est à l’abri d’une défaillance du script de Google.

Quelles limitations ?

  • interdiction des répétitions de contenus sans liens vers le site d’origine
  • limiter les répétitions : elles doivent ne représenter qu’une partie d’un article par exemple
  • éviter le plagiat d’autres contenus
 

Une catastrophe du référencement !

L’idée était plutôt louable :  éviter les pages de spam de boutiques e-commerce peu recommandables ou les publicités copiées-collées pour être partagées sans cesse sur de nouveaux noms de domaines afin d'éviter le blacklisting. Bref, ces arnaques du web ont relativement regréssé, même si elles ont trouvé un refuge (pour l'instant) sur les réseaux sociaux.A part ça, Google a massivement déterioré le référencement naturel de nombreux sites qui jusqu’alors utilisaient des pratiques non restreintes avant Penguin. Pire, le manque de dispositions claires, à savoir “limiter les répétitions”, “éviter de publier des pages incomplètes”, etc, toutes les normes exposées par Google n’en sont pas. Aucune limitation claire ne transparait : l’arbitraire est à l’honneur. Dans le cadre des pénalités manuelles de Google on revient d’autant plus sur cette problématique : la firme de Mountain View s’accorde le droit d’agir sans prévenir et sans forcément respecter une quelconque réglementation.Penguin de son nom de code, donc, ressemble plus à la bande de pingouins du film d’animation Madagascar. Des manchots pas spécialement perspicaces et capables de tout faire crasher en quelques secondes. C’est un peu le constat aujourd’hui et 2 ans après la mise en ligne de Penguin : Google ayant annoncé par la voix de John Mueller des mises à jour fréquentes pour diminuer l’impact (dévastateur) du script initial sur le référencement de certains sites. penguin madagascarMais voilà, le Duplicate est une création maison de Google qui n’a pas fait que des émules puisque le fait de copier un contenu sur des forums et siteweb était un moyen jusqu’alors conseillé pour améliorer le référencement de certains contenus en partageant des backlinks.On est plutôt fan des pingouins, c’est pourquoi la mise en place d’un algorithme dédié par Google nous a particulièrement intéressé, jusqu’au jour où nous en avons fait les frais (par erreur ^^). Bref, le duplicate crée une nouvelle loi imparable dans le référencement. Malheureusement, une norme dont la frontière reste mal définie par Google lui-même. J’en prends pour preuve les mots de Google dans un article réservé aux webmasters :“Par contenu en double, on entend généralement des blocs de contenu importants, appartenant à un même domaine ou répartis sur plusieurs domaines, qui sont identiques ou sensiblement similaires. À l'origine, la plupart de ces contenus ne sont pas malveillants.”Alors si vous avez apprécié cet article ou bien La marche de l’Empereur, n’hésitez pas à le copier, le plagier le partager. Et pour mieux comprendre comment fonctionne le référencement, je vous conseille notre livre blanc Google. Je vous invite également à contacter notre agence de référencement.
Thomas Goirand

Posté par Thomas Goirand

Expert Marketing Automation & CRM au sein de l'agence, je suis le spécialiste CRM, emailing et leadgen pour tous les clients de l'agence. Un peu beaucoup touche à tout, je suis passé par la création d'une startup en lire la suite...

Contact Content Marketing :
Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06.73.55.17.36

Arrêtez la télé, communiquez sur Youtube

Abercrombie, Bouche à Oreille ou Bouché des Oreilles ?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

temp2
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!