2019
27/Août

Google Search Console

Google Search Console ou GSC fait partie des services gratuits offerts par Google. Anciennement appelé Google Webmaster Tools, cet outil permet de contrôler les performances d’un site web. Il est donc indispensable pour optimiser son référencement. Véritable tableau de bord, il permet de travailler sa stratégie SEO et par la même occasion sa stratégie de communication sur le Web.

À qui s’adresse Google Search Console ?

Cet outil peut être utilisé par les propriétaires de site web qui souhaitent en optimiser le positionnement. Il s’adresse généralement aux :

  • Propriétaires d’entreprise ;
  • Spécialistes du référencement et du marketing ;
  • Administrateurs de site ;
  • Développeurs web.

Il est possible de recourir à Google Search Console qu’on soit un néophyte, un expert, un généraliste ou bien un spécialiste.

Quelles sont les fonctionnalités de Google Search Console  ?

Il existe plusieurs outils et rapports disponibles dans les menus du service. Les fonctionnalités générales sont résumées ci-dessous :

  • Vérifier que Google détecte et explore le site.
  • Résoudre les problèmes d’indexation et recevoir des alertes concernant ces problèmes.
  • Consulter la fréquence d’affichage du site, les requêtes pour lesquelles le site a fait son apparition, avoir un rapport du taux de clics des utilisateurs… tout ce qui concerne le trafic de recherche Google pour le site.
  • Consulter les plateformes qui ont renvoyé au site web.
  • Trouver des solutions aux problèmes de contenu AMP, d’ergonomie mobile et autres fonctionnalités de recherche.

Utilités de Google Search Console pour le référencement naturel du site

Il existe quatre grandes sections permettant d’utiliser GSC dans le cadre du SEO d’un site.

Apparence dans les résultats de recherche

Dans cette section, il est possible de voir comment le site apparaît dans les résultats de recherche Google. Le mode d’affichage des pages dans les SERP a un impact sur le taux de clics, d’où son importance :

  • La sous-section Données structurées affiche les URLs du site présentant un élément de données structurées : cela permet de voir les erreurs éventuelles dans le balisage sémantique si celui-ci a été intégré par Google.
  • Dans Cartes enrichies, il est possible de vérifier les erreurs dans les rich cards.
  • Mettre en place un balisage et contrôler l’affichage des pages peut se faire via la sous-section Marqueurs de données.
  • La sous-section Améliorations HTML s’occupe de l’optimisation des balises Meta Description et Title : elle permet en outre de détecter les doublons et les balises qui ne respectent pas les consignes de nombre de caractères.
  • Pour contrôler l’affichage des sitelinks, il est nécessaire de passer dans la sous-section Liens de site.
  • Grâce à la sous-section Accelerated Mobile Pages, il est possible de modifier l’affichage des pages pour qu’elles soient compatibles avec les appareils mobiles.

Trafic de recherche

Comme son nom l’indique, ce menu informe sur l’état du trafic naturel, des backlinks et des Netlinking internes du site. Six sous-sections sont intégrées dans ce menu :

  • L’analyse de recherche qui renseigne sur le trafic du site : entre autres le nombre de clics et d’impressions par mot-clé, le positionnement en fonction du mot-clé.
  • Pour ce qui est des backlinks, ils sont disponibles dans la sous-section Liens vers votre site. Il est possible de lister les domaines utilisés par les backlinks, les mots-clés avec lesquels ces derniers sont associés ainsi que le nombre de backlinks pour toutes les pages du site. Il est également possible d’examiner les liens reliant les pages internes entre elles et d’optimiser leur structuration dans la sous-section Liens internes.
  • La sous-section Actions manuelles avertit des pénalités manuelles de la part de Google dans le cas où un élément serait considéré comme un spam ou dans le cas d’utilisation de techniques de « Black Hat SEO ».
  • Pour afficher la version traduite du site internet dans la zone géographique de l’internaute, il faut entrer dans la sous-section Ciblage international. Via la balise « hreflang », le site propose automatiquement un affichage dans la langue d’origine du pays où il est ouvert.
  • Dans la sous-section Ergonomie mobile, tous les problèmes concernant l’affichage du site sur mobile sont révélés.

Index Google

Ce menu permet de vérifier l’indexation des pages du site par Google et éventuellement d’en détecter les erreurs. Il est scindé en quatre sous-sections à savoir :

  • État de l’indexation informant sur le nombre de pages indexées par Google ;
  • Mots-clés de contenu qui montre d’un point de vue général les mots-clés qui ont le plus été employés dans les pages ;
  • Ressources bloquées qui peuvent être des javascripts, des images, des css, etc. sanctionnés par les robots.txt ;
  • URL à supprimer : cette sous-section permet de désindexer manuellement des pages jugées sans valeur ou sans intérêt.

Exploration

Ce dernier menu donne des renseignements sur la manière dont les pages sont crawlées par les bots de Google. Avant de passer à l’indexation des pages, Google assure d’abord leur exploration.

Il comporte six sections :

  • Erreurs d’exploration ;
  • Statistiques sur l’exploration ;
  • Explorer comme Google ;
  • Outils de test du fichier robots.txt ;
  • Sitemaps ;
  • Paramètres d’URL.

Utilisation et installation

Créer un compte Google Search Console

Il faut avant tout avoir un compte Google pour accéder à l’adresse https://www.google.com/webmasters/tools/home?hl=fr. Dans l’interface, il faut saisir l’URL du site dans le champ prévu à cet effet et appuyer sur « Ajouter la propriété ». À partir de là, plusieurs méthodes permettent de valider la démarche :

  • Passer par un fichier HTML qui consiste à télécharger le fichier de validation et à le transférer à la racine du site.
  • Modifier les paramètres de DNS sur le compte chez le fournisseur de domaine.
  • Lier Google Analytics et Google Search Console : pour ce faire, il faut entrer dans les paramètres de Google Analytics avant de cliquer sur Paramètres de propriété. Il faudra scroller pour trouver Google Search Console. Pour finir, il faut appuyer sur Paramétrer la Search console > Add > Enregistrer.
  • Ajouter un code appelé balise meta à la page d’accueil du site.

Contrôler les performances SEO d’un site

Une fois le compte configuré, il est possible de suivre les performances SEO du site. En d’autres termes, il permet de suivre l’état de référencement naturel d’un site dans les SERP.

En effet, GSC fournit des renseignements sur les mots-clés ainsi que les pages générant un clic. Il informe également sur l’évolution du positionnement du site. L’outil apporte en outre une visibilité sur les backlinks, ce qui permet de contrôler la qualité des sites apportant le plus de liens.

Pour en savoir plus, découvrez notre livre blanc Inbound marketing : faire de sa marque un média et transformer son audience en clients. Vous pouvez également contacter notre agence Inbound marketing.

Lucas Godefroy

Posté par

Étudiant issu d’études littéraires et artistiques, je me suis ensuite orienté vers un DUT Informatio

Lucas Godefroy

Contact Référencement :

Hanna Azaïz

ha@1min30.com
06 02 61 89 61





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!