2020
26/Mar

5 conseils pour gérer au mieux vos ressources humaines en cas de crise

L’actualité du premier trimestre 2020 nous le montre, nous ne sommes pas réellement préparés à affronter certaines crises et notamment une crise sanitaire d’ordre mondial comme celle qui nous touche en ce mois de mars 2020, le Coronavirus encore appelé Covid-19.
Néanmoins, en tant que chef d’entreprise ou en tant que directeur des ressources humaines (ou responsable ressources humaines), vous avez une responsabilité à l’égard de vos collaborateurs tout comme de votre entreprise.

Aussi, nous vous livrons ci-dessous quelques conseils pour gérer au mieux vos ressources humaines durant une crise.

1. En cas de crise, l’information est reine

En effet, rien n’est plus frustrant voire anxiogène que de ne pas être suffisamment informé en tant de crise. Cette information peut être une information globale, de la situation actuelle, de la portée de cette crise sur nos modes de vie, sur l’économie, etc. mais cette information peut également être plus spécifique et être au sujet de l’entreprise, de sa pérennité, de son action, etc.

L’information doit être apaisante et continue pour ne pas maintenir un climat de tension qui pourrait mettre à mal le moral de vos collaborateurs et, in fine, la santé déjà fragilisée de votre entreprise.

Aussi, il vous faut communiquer. Communiquer tout d’abord sur les tenants et les aboutissants de cette crise de manière globale puis, de manière plus spécifique sur la portée de cette crise au niveau de votre entreprise, au niveau de votre savoir-faire, au niveau de vos emplois.

C’est cette communication qui permettra à l’ensemble de vos collaborateurs de mieux appréhender ce qui peut arriver et ainsi, mieux appréhender les décisions que vous allez prendre.

Vous pourrez communiquer par tous les moyens mis à votre disposition, que cela soit via votre site internet, votre intranet, des notes de services, par email, par téléphone ou par SMS au besoin !

2. Aménagez le temps de travail durant la crise

En temps de crise, il vous faut pouvoir aménager les plages horaires de travail de vos collaborateurs afin de pouvoir sauvegarder votre activité.

Cet aménagement, comme durant la crise du Covid-19, peut passer par un télétravail total de vos collaborateurs qui peuvent y être éligibles. En effet, tous les postes de travail ne peuvent se faire à distance (machine de production, distribution de courrier, etc.), mais les emplois “de bureau”, peuvent, la plupart du temps, s’exercer en télétravail.

Aussi, il vous faut à ce moment-là équiper vos collaborateurs de certains outils et notamment un ordinateur portable qui puisse leur permettre de continuer leur activité de chez eux.

En complément, vous pouvez mettre en place des groupes de discussions sur lesquels vos collaborateurs peuvent se retrouver afin de ne pas trop perdre le lien social malgré la distance.

Une autre piste pour l’aménagement du temps de travail consiste à mettre tout ou partie de vos collaborateurs en activité partielle. Cette activité partielle suppose une demande préalable auprès de la DIRECCTE en justifiant le motif du recours ainsi que la durée prévisionnelle du recours à l’activité partielle.

Bien que le mot puisse être ambigu, l’activité partielle peut être… totale ! En effet, ce n’est pas parce qu’elle s’appelle “partielle” que cela suppose forcément un temps de travail de la part de votre collaborateur !

3. Formez vos collaborateurs !

Profitez du temps de sous-activité afin de former vos collaborateurs. En effet, vous aviez très certainement prévu des formations durant l’année ?

Profitez donc du “répit” forcé afin d’avancer ces périodes de formation et ainsi gagner du temps sur le planning que vous aviez mis en place. Il faut, bien évidemment, que la formation puisse se faire à distance dans le cas où la crise engendrerait un confinement comme la crise du Covid-19 par exemple.

Mais l’ensemble des organismes de formation travaillent à la digitalisation de leurs parcours et il y a déjà pas mal de formations au format e-learning.

En bonus, lorsque la formation est faite dans le cadre d’une activité partielle, la rémunération du collaborateur est portée à 100 % de son salaire brut (au lieu de 70 % habituellement) et cela est pris, pour tout ou partie, en charge par les services de l’Etat.

Il y a donc un double avantage : vos collaborateurs ne perdent pas de rémunération alors qu’ils “ne travaillent pas” et vous, vous faites monter en compétences vos collaborateurs afin qu’ils soient plus productifs !

4. Repensez vos offres en cas de crise !

Bien souvent, en cas de crise, les entreprises ont tendance à se mettre complètement au ralenti, en faisant le dos rond, en attendant que la crise passe.

Ne serait-ce peut-être pas le bon moment de repenser vos offres ? D’en développer de nouvelles ? En effet, une fois la crise passée, il faut pouvoir rebondir et ceux qui sauront rebondir seront ceux qui auront utilisé la période de crise à leur avantage.

De plus, lorsque cela est possible, pourquoi ne pas faire bénéficier à vos clients de votre expertise et ce, à distance ? Cela est très facile lorsque vous êtes dans le domaine du conseil ! Une visio-conférence peut vous permettre de maintenir une partie de vos activités et ainsi éviter de mettre toute l’entreprise en pause.

Il ne faut pas se leurrer, en cas de crise, il y aura des pertes. Certaines petites entreprises ne parviendront pas à remonter la pente et, c’est hélas triste à dire, mais cela signifie qu’il y aura de nouvelles parts de marché à prendre. Vous vous devez de pouvoir vous positionner sur ces marchés et ainsi anticiper la reprise en restructurant vos offres, en en développant de nouvelles, bref, en étant innovant au bénéfice de votre entreprise et de sa pérennité.

Cela permettra de mobiliser certaines de vos ressources humaines et ainsi leur éviter un arrêt total de leurs activités !

5. Pensez croissance externe

Cela peut éventuellement aller de pair avec le paragraphe précédent. En effet, même si votre entreprise est en “pause”, il vous faut songer à l’après-crise.

Qu’allez-vous faire ? Allez-vous continuer comme avant ? Souhaitez-vous aller plus loin ?

Aussi, pourquoi ne pas songer à de la croissance externe ? En effet, avec la crise, beaucoup de petites structures auront des difficultés et vous pourriez éventuellement mobiliser vos collaborateurs afin qu’ils puissent identifier les entreprises qui pourraient apporter une valeur ajoutée à votre expertise.

Vos collaborateurs pourraient ainsi sourcer et évaluer le potentiel de certaines entreprises qui, au sortir de la crise, n’arriveront pas forcément à se relever et que vous pourriez éventuellement acquérir pour un prix raisonnable.

Cela aura un double avantage : vous pourrez bénéficier de l’adjonction de nouvelles compétences et vous pourrez sauvegarder les emplois de la société en difficulté !

Aussi, vos collaborateurs seront davantage sensibilisés à la gestion d’une entreprise s’ils peuvent participer à son expansion !

Et vous, comment gérez-vous vos ressources humaines durant une crise ? Quelles sont les pratiques que vous pouvez mettre en place afin de sauvegarder votre compétitivité ?

Je vous invite à contacter notre agence Marketing RH afin que nous puissions en discuter ! Dans cette attente, je vous invite à consulter notre page dédiée à l’Acquisition Strategy Design qui pourra vous permettre, en temps de crise, de continuer à générer des leads pour votre activité !

Yann Schimmer

Posté par

Atypique et passionné. Tels sont les adjectifs qui peuvent me caractériser. Baccalauréat scientifiqu

Yann Schimmer

Contact Marketing RH :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!