2020
18/Mai

Détecter la frustration de ses visiteurs avec Google Tag Manager

Il existe différentes manières de rendre un site web plus performant, et divers outils pour suivre cette performance. Les lignes de code par exemple sont à insérer dans celles de JavaScript présentes sur votre site web. Mais cette technique est laborieuse et chronophage pour les non-initiés. C’est pour pallier cette complexité que Google Tag Manager a été conçu.

Qu’est-ce que Google Tag Manager ?

Comme son nom l’indique, Google Tag Manager (GTM) est un gestionnaire de balises développé par Google. Les balises ou tags sont des codes qui permettent de faire un suivi de performance de votre site. Ils peuvent par exemple être un indicateur de vues d’une page à Google Analytics. Vous pouvez par exemple ajouter un pixel de conversion ou de tracking.

En temps normal, il faut rajouter un code pour pouvoir suivre la performance du site web. Ce qui alourdit considérablement le site et de facto ralentit le chargement. Et comme vous le savez, la vitesse de chargement a un impact fort sur la performance de votre site web. Aussi, si vous ne vous y connaissez pas en codage, faites appel à votre développeur.

D’autant plus que l’intégration des balises dans le code est une action chronophage. Google Tag Manager va donc insérer ces codes de suivi sans rendre le site web volumineux. Aussi, cela va prendre beaucoup moins de temps que la méthode classique. En somme, cet outil simplifie et facilite le déploiement de vos balises de tracking.

Comment installer Google Tag Manager ?

Google Tag Manager est simple d’utilisation. Pour cela, vous devez créer un compte Google Tag Manager. Vous pouvez utiliser vos identifiants Google et configurer ensuite ce conteneur avec votre site web.

Lorsque votre compte est créé, vous accédez à un code à recopier dans la section <head> et un autre dans le <body> de votre code sur toutes les pages de votre site. Ce bout de code sert à installer Google Tag Manager dans votre site web. À noter aussi que l’installation de ce code peut se faire manuellement ou à l’aide d’un plugin si vous utilisez un CMS pour votre site. Une fois que GTM est installé sur votre site, vous pouvez ajouter les balises ainsi que les déclencheurs qui vont avec chaque événement. En ce qui concerne ces derniers, une balise est associée à un déclencheur.

Quels sont les avantages de Google Tag Manager ?

L’installation de Google Tag Manager sur votre site a plusieurs avantages :

  • L’insertion de balises de tracking dans le code peut alourdir votre site web. Avec les tags de GTM, le temps de chargement du site web est optimisé.
  • À la différence d’un code inséré manuellement, il n’y a quasiment pas d’erreurs dans GTM. En effet, des outils de prévisualisation et de débogage sont inclus dans Google Tag Manager.
  • La gestion des balises de suivi est aussi simple, car tout est regroupé dans un même endroit.

Les avantages ne s’arrêtent pas à l’aspect technique. En effet, l’utilisation d’un tel outil a surtout des buts marketing. Dans ce sens :

  • Le temps de réaction est plus court. Étant donné que la mise en place des tags ne prend pas de temps, la réactivité peut se faire plus vite.
  • Google Tag Manager permet aussi de suivre la performance de vos contenus, quelle que soit la plateforme que vous utilisez (site web, Facebook ou encore des applications).

Que peut-on faire avec Google Tag Manager ?

Plusieurs actions de suivi peuvent être effectuées avec GTM, selon ce que vous voulez mesurer sur votre site web. Ainsi, vous pouvez :

  • Évaluer la performance de vos boutons CTA. Avec le tag approprié, l’évènement et le déclencheur adapté, il vous est possible d’avoir le nombre de clics sur votre bouton d’action.
  • Avoir le nombre de clics sur l’un de vos produits.
  • Le nombre de fois que votre e-book est téléchargé, etc.

Pour ces deux trackings, le tag sera relié à Google Analytics. Mais vous pouvez aussi suivre les conversions via vos campagnes Google Ads ou Facebook Ads.

Dans tous les cas, qu’importe ce que vous voulez suivre comme performance sur votre site web, Google Tag Manager assimile cela à des balises. Et ces dernières sont gérées de la même façon.

Quel est le lien entre la frustration des visiteurs et Google Tag Manager ?

Aucun indicateur n’est visible sur votre site web pour vous faire savoir que vos visiteurs ne sont pas satisfaits de ce que vous proposez. Le seul moyen pour cela est de voir le taux de rebond. En effet, il ne faut pas dépasser une certaine moyenne pour que cela soit avantageux pour un site web. Cette moyenne est d’environ 50 %. Au-delà de ce pourcentage, le taux de rebond sur votre site web peut être alarmant.

Avec GTM, vous pouvez avoir d’autres indicateurs pour mettre en lumière ces frustrations. Il y a notamment le « rage clicks » qui consiste à cliquer sans arrêt n’importe où sur votre page. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de ce clic de rage comme une mauvaise ergonomie du site, un design non adapté… Google Tag Manager vous aide donc à détecter ces dysfonctionnements avec les bonnes balises.

Conclusion

Pour conclure, il ne faut pas oublier qu’un visiteur frustré est un client de perdu. Mais il est possible d’éviter l’insatisfaction de vos visiteurs en utilisant les bons outils. Google Tag Manager fait partie de ces outils. Il ne faut donc pas hésiter à l’utiliser, d’autant que c’est un outil gratuit et très facile à utiliser.

Pour en savoir plus, découvrez notre livre blanc Inbound marketing : faire de sa marque un média et transformer son audience en clients. Vous pouvez également contacter notre agence Inbound marketing.

Raphaël Theron

Posté par

Passionné par le Marketing et Marketing digital, j’ai connu plusieurs expériences professionnelles d

Raphaël Theron

Contact Inbound Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!