1min30 > SQL – langage de base de données
2016
19/Jan

SQL – langage de base de données

De la base de données au SQL

Avant de définir précisément ce qu’est SQL, il est nécessaire de bien le repositionner dans son contexte, afin que les utilisateurs non informaticiens puissent s’y retrouver, et notamment faire la différence entre SQL, bases de données, MySQL et SQL server.

Rappel : qu’est-ce qu’une base de données ?

Au commencement était donc la base de donnée. Il s’agit ni plus ni moins d’un type de logiciel permettant de stocker des informations sous une forme structurée.Une base de données contient des tables, qu’on pourrait comparer à une “boite à fiches” dans la vie réelle. Ces tables contiennent des enregistrements, comparables aux fiches elles-même, et ces enregistrement contiennent eux-même des champs, c’est à dire des types d’information qu’on va retrouver sur toutes les fiches, par exemple le nom, le prénom et la profession d’une personne.

Fonctionnement d'une base de données relationnelle SQL

Analogie entre la vie réelle et une base de données relationnelle

R comme relationnelle

Parfois, la fiche d’une personne fera référence à une autre fiche : si Monsieur X est membre de la société Y, on pourra faire un renvoi vers la fiche de la société Y, qui sera contenue dans une autre table (ou boite à fiche) : la table “Société”. Du fait de ce lien (qui doit être prévu à l’avance), on parle de base de données relationnelle.

Définition d’un SGBDR

Les logiciels permettant de mettre en place une base de données relationnelle sont appelés SGBDR pour “Système de Gestion de Base de Données Relationnelles”. Ouf, c’est vrai que c’est plus rapide à dire.My SQL et Microsoft SQL server sont des SGBDR (mais il en existe beaucoup d’autres).

Qu’est-ce que SQL ?

S.Q.L. signifie : Search Query Langage, soit “Langage de requête de recherche”. SQL est donc un langage informatique qui permet de récupérer des informations contenues dans une base de données relationnelle selon des critères définis par l’utilisateur.Pour continuer notre analogie avec la vie réelle, le SQL permet de normaliser la façon dont on va rechercher l’information dans la base. La requête du monde réel : “John, sortez-moi l’ensemble des fiches “personnes” dont le prénom est Jerome” est une requête qui se traduira en langage SQL par :

SELECT * FROM "Personnes" WHERE prenom = "Jerome"
  • SELECT * signifie : renvoie tous les enregistrements.
  • FROM “Personnes” signifie : contenus dans la table Personnes.
  • WHERE prenom = “Jerome” : dont le champ prénom est égal à Jerome.

Ce qui, mis bout à bout, donne :”Renvoie tous les enregistrements contenus dans la table Personnes dont le champ prénom est égal à Jerome”Le langage SQL offre de nombreuses possibilités. Voir les principales instructions SQL ici.

SQL dans le web moderne

De très nombreux systèmes informatiques utilisent des SGBDR, et les gestionnaires de contenu web ne font pas exception à la règle. Des systèmes comme WordPress, Joomla ou encore Typo3 s’appuient sur des bases de données compatibles avec le langage SQL. Le SGBDR le plus utilisé dans ce domaine est MySQL.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!