2015
24/Mar

Rédaction web

Article rédigé par Ferréole Lespinasse de Cyclop Éditorial.

Qu’est-ce que la rédaction web ?

A l’heure de l’analyse sémantique latente et du content marketing, le contenu est roi. Et bien souvent, réaliser un contenu, c’est rédiger, y compris dans des infographies. Un contenu est fait de textes, d’images et de vidéos, mais également de liens hypertextes. Chaque page est autonome mais reliée aux autres.La rédaction pour le web prend donc toute son importance dans un site Internet. S’agit-il d’un nouveau genre littéraire ? d’une nouvelle écriture ? Bien sûr que non : on utilise les mêmes principes journalistiques que dans la rédaction traditionnelle, et l’orthographe est tout aussi importante.Mais alors, quelles sont les caractéristiques spécifiques à la rédaction web ?

La rédaction web, c’est du contenu utile

La communication actuelle cherche à instaurer un dialogue. Elle vise à servir les besoins de son destinataire, à l’écouter. Non plus seulement à s’écouter, à faire de l’entre soi. Auparavant, la communication était égocentrée : l’entreprise était mise en avant en oubliant l’utilisateur. Aujourd’hui, finie la communication push qui oppresse l’internaute avec un contenu qui ne le concerne guère. L’internaute choisit de lire l’information qui l’intéresse. On se concentre sur un message qui répond aux questions de l’internaute. Une écriture efficace et utile loin du pipotron.Cela demande de relire ses contenus avec un œil critique en se demandant : « quelle est la valeur ajoutée de mes propos pour mes lecteurs ? ».Cela demande également de ne pas écrire pour tous mais pour un public cible dont on a cerné les besoins.

La notion de promesse éditoriale

Sur Internet, l’attention de l’internaute est captée par paliers. En effet, la lecture s’opère généralement en 3 niveaux : le 1er, c’est le balayage, le 2nd, c’est la confirmation, le 3e, une lecture attentive et linéaire. Il s’agit donc de pouvoir proposer à l’internaute une structure de page permettant de l’accompagner jusqu’à l’étape 3.Ainsi, une attention particulière sera accordée aux titres et à l’accroche qui doivent résumer le contenu de la page. Par opposition à l’écriture papier où la chute contient le message essentiel, sur le web, le message essentiel figure en premier. Le titre informatif tout comme l’accroche annoncent le contenu de la page. La structure du texte est également travaillée avec soin, à travers titres et sous-titres, listes à puces plus faciles à lire que de longues phrases.  Les informations importantes sont graissées pour faciliter cette lecture en balayage.Enfin, la grande différence c’est l’hypertexte, des liens vers d’autres contenus. La chute d’un article essayera d’amener des ressources complémentaires sur le sujet

L’écriture Web, efficace, incite au clic

La rédaction Web, c’est l’écriture de l’efficacité. Le contenu sert une action : naviguer dans le site, contacter l’entreprise, télécharger un document, etc.Ainsi, l’écriture est concise : le texte doit être expurgé des informations superflues, qui n’apportent rien à sa compréhension, etc.L’étape de relecture est ainsi primordiale. Suite à un plan structurant logiquement le contenu, un premier jet permet de jeter l’ensemble des idées. L’étape de relecture ensuite permet de vérifier que le message est direct et sans redondances, que les tournures sont aisées à comprendre. C’est l’occasion d’avoir une écriture dynamique, qui s’adresse directement au lecteur.

La rédaction web, c’est un texte facile à lire et concis

L’écriture doit être simple et directe. On privilégiera d’écrire une idée par paragraphe et de donner une info par phrase pour que le lecteur puisse mieux retenir le message essentiel. En effet, au-delà de 13 mots dans la phrase, il y a déperdition du message (Luc Fayard). On évitera les phrases alambiquées avec des subordonnées moins aisées à comprendre. Attention, simplifier ses tournures ne signifie pas utiliser uniquement sujet/verbe/complément. L’écriture doit être dynamique est inventive.  On s’adresse directement au lecteur. Ne pas hésiter d’utiliser Si on utilise un vocabulaire spécifique, ne pas hésiter à insérer un glossaire ou une foire aux questions.

Écrire pour le Web et être visible dans les moteurs de recherches

Le référencement naturel permet de travailler le positionnement d’un site dans les moteurs de recherches à travers le contenu. Il s’agit tout d’abord de se positionner sur des mots-clés reflétant son activité : sont-ils fréquemment recherchés, quel est leur coût ? Ensuite, on structure ses contenus autour de ces mots -clés ainsi que des mots de même famille lexicale. Quelques pratiques : le mot clé doit se situer dans le titre, dans le sous-titre, en début d’article. Il doit également figurer dans le nom des images et dans le libellé des liens hypertextes, dans l’adresse url de la page. Les meta description doivent également être correctement remplies. Il s’agit ici d’énoncer quelques grands principes. Le référencement naturel est une discipline bien plus vaste.En résumé, la rédaction Web, c’est une promesse éditoriale donnée par le titre et l’accroche, un vocabulaire accessible, une lecture facilitée par la mise en page, un texte utile qui répond aux questions de son internaute et des mots clés.Elle est la résultante d’une stratégie de contenu.

En savoir plus

À quel point le digital transforme-t-il l’écriture ?Écrire efficacement : relecture et révision de textes avant publication 

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!