2015
27/Nov

Dashboard : définition

Véritable allié pour gérer une entreprise, le tableau de bord était initialement un outil de contrôle. Aujourd’hui, il a évolué pour devenir un vrai instrument de pilotage permettant de prendre des décisions. Faisons le point sur le dashboard, un outil indispensable à la stratégie marketing et commerciale.

Définition : dashboard

Dashboard est la traduction anglaise du terme « tableau de bord ». Ainsi, c’est une représentation visuelle des informations importantes sur un même écran. Il permet alors de mesurer la performance d’une entreprise et d’évaluer son organisation en vue d’atteindre un ou plusieurs objectifs.

Ainsi, le dashboard est un tableau de bord rassemblant différentes données permettant notamment une analyse approfondie. Le dashboard est très utilisé en marketing digital et permet d’analyser la fréquentation d’un site internet. Selon le logiciel utilisé, ce tableau sera plus ou moins précis.

Les rôles d’un dashboard

Le dashboard affiche tous les éléments qui permettent d’apprécier et de juger la situation dans laquelle se trouve l’entreprise. Il permet d’avoir une vue générale du système, car il résume toutes les informations en quelques indicateurs essentiels. Il aide ainsi à prendre les bonnes décisions.

Comme dans une voiture, le tableau de bord aide à piloter son entreprise. Parmi les fonctions les plus importantes figurent les voyants rouges ou orange qui signalent l’apparition d’un problème à corriger. En effet, grâce à sa mise en forme, il est plus facile de trouver quel indicateur revoir.

Il permet essentiellement de gagner du temps, car il donne une vue d’ensemble sur toutes les données chiffrées qui ne seront plus éparpillées dans les différentes branches de l’entreprise, mais centralisées dans un seul support.

En outre, le dashboard aide à savoir si les objectifs ont été atteints. Dans le cas contraire, la réaction sera rapide si le tableau est régulièrement mis à jour.

Concevoir un dashboard efficace

Un dashboard permet de regrouper les informations sous plusieurs formes. Entre autres, on distingue :

  • Le KPI (Key Performance Indicator) ou ICP (Indicateurs Clés de Performance) : ils sont utilisés pour évaluer l’efficacité des actions entreprises ou d’un dispositif marketing.
  • Le tableau croisé dynamique (TCD) ou pivot table en anglais : il résume les données brutes en un tableau synthétique.
  • La ligne de tendance qui fait partie des outils d’analyse technique et est appréciée pour sa capacité prédictive.
  • La carte de performance qui est assimilée à un type de rapport montrant la conformité des performances aux objectifs établis.
  • Le diagramme permettant de comparer différentes données.

Pour réussir un tableau de bord, il convient de suivre quelques bonnes pratiques.

Identifier les données importantes

Ce ne sont pas toutes les informations qui devront être affichées sur le dashboard ou du moins pas en détail. Il faudra les sélectionner et définir quels sont les bons indicateurs. À partir de ces derniers, il est possible d’opter pour un tableau de bord analytique ou un tableau de bord opérationnel.

Fusionner plusieurs données de différentes sources

Cette étape importante permet d’effectuer des analyses poussées. Dans les tables SQL ou les dataframes, c’est la fonction « jointure ».

Miser sur le côté visuel

Afin de réagir rapidement et efficacement, il faut pouvoir comprendre facilement ce qu’un dashboard veut exprimer. D’où la nécessité d’avoir un bon aspect visuel.

Concevoir un dashboard interactif

En utilisant des filtres et en réglant des paramètres, il est possible de rendre le tableau de bord interactif. Cela permettra d’aller plus loin dans les analyses, car on pourra choisir quels indicateurs on souhaite indiquer.

Avoir des données à jour

Il n’est pas nécessaire de faire une mise à jour toutes les deux minutes pour chaque indication. Certaines se contentent d’une mise à jour mensuelle. Pour ce faire, il faut assurer une connexion entre la base de données et le dashboard.

Rendre le dashboard accessible

Il faut en effet faciliter l’accès au dashboard. Ceci peut se faire via une URL avec un compte sécurisé par un mot de passe par exemple. Non seulement il faut le rendre accessible, mais il faut aussi que ce soit rapide.

Les erreurs à éviter

Dans la conception d’un dashboard, on a souvent tendance à prendre toutes les informations disponibles et à les positionner sans organisation et de manière aléatoire. Cela risque d’encombrer le tableau de bord et de le rendre illisible. Comme on dit : « Trop de KPI tue le KPI ».

Il est également inutile d’utiliser des graphiques sophistiqués. Le dashboard doit être simple et agréable à regarder afin que l’utilisateur puisse tout de suite trouver l’information dont il a besoin.

Les informations à collecter pour structurer le tableau de bord

Il existe quatre informations utiles à relever avant de faire un tableau de bord :

  • Les axes de progrès ;
  • Les points d’intervention ;
  • Les objectifs de performance ;
  • Les indicateurs de performance.

Un outil central pour mieux convertir

Le webmarketing, comme n’importe quel secteur du marketing, repose sur une analyse précise des données. Sans analyse, il est très difficile de mettre en place des solutions de marketing efficaces. Le dashboard permet donc de réunir toutes les données au sein d’un tableau de bord afin de mieux les analyser.

Google Analytics est l’un des dashboard les plus utilisés au monde en ce qui concerne la fréquentation d’un site web. Grâce à lui, il est possible de connaître le nombre de visites, la durée moyenne de chaque visite, le nombre de pages vues, etc. Ce dashboard est personnalisable et entièrement gratuit.

Maîtriser les données liées à son site web

Il est difficile, voire impossible, de se passer d’un dashboard lorsque l’on gère un site internet, d’autant plus lorsque l’on espère obtenir des conversions. Le tableau de bord va justement permettre de comprendre la fréquentation du site, de découvrir les pages les plus vues, de repérer les pages et sites référents, le tout en vue d’améliorer le site et la démarche marketing pour augmenter le trafic et son taux de conversion.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à télécharger notre livre blanc : “Inbound Marketing : faire de sa marque un média et convertir son audience en client” et à contacter notre agence d’Inbound Marketing.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Inbound Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!