1min30 > Blog > Définitions Marketing > 7 outils d’analyse stratégique pour faire un Business Model
2018
28/Déc

7 outils d’analyse stratégique pour faire un Business Model

Le Business Model est aujourd’hui un élément essentiel, voire incontournable, pour la création et le développement d’une entreprise. Son élaboration mérite donc une attention toute particulière. Voici 7 des meilleurs outils d’analyse stratégique à cet effet.

La matrice des 9 blocs d’Alexandre Osterwalder : définition

Théoricien suisse des affaires, Alexandre Osterwalder a co-écrit avec Yves Pigneur, informaticien et également professeur à l’Université de Lausanne, le « Business Model Canvas ». Il s’agit d’un guide innovant qui définit 9 blocs de base permettant de mettre en place un business model exemplaire et donc de déterminer au mieux ce que sera votre entreprise.

Les 9 blocs d’Alexandre Osterwalder

Ce business model répond aux 9 questions suivantes :

  • Quelle est la clientèle ou le (s) segment (s) de clientèle cible ?
  • Quelle est la proposition de valeur ?
  • Quels sont les canaux de distribution privilégiés ?
  • Comment établir une bonne relation client ?
  • Quelles sont les sources de revenus ?
  • Quelles sont les ressources clés ?
  • Qui sont les partenaires clés ?
  • Quelles sont les activités principales ?
  • Quelle est la structure des coûts ?

Lean Canvas : définition

Le Lean Canvas est un outil d’aide à la création d’entreprises conçu par l’entrepreneur indien Ash Maurya. Tout comme le Business Model Canvas (BMC), le Lean Canvas consiste à définir 9 blocs de base. Mais, par rapport au BMC, les 9 cases du Lean Canvas sont plus simples et plus axées sur les objectifs de l’entreprise. Ce canevas synthétise :

  • Les principaux problèmes rencontrés.
  • Les principales solutions proposées pour répondre aux besoins des clients.
  • Les indicateurs clés de performance.
  • La proposition de valeur unique et le « minimal pitch » de l’activité.
  • L’avantage compétitif et les moyens de protection contre la concurrence.
  • Les canaux de communication et de distribution.
  • Le segment de clientèle (les clients et les prospects, les early adopters ou les clients pioneers, les lean adopters ou les clients les plus susceptibles d’adopter l’offre de l’entreprise).
  • Les coûts.
  • Les sources de revenus.

Matrice BCG : définition

Créée dans les années 70 par le groupe de conseil Boston Consulting Group qui lui a donné son nom, la matrice BCG : est un outil de gestion et d’analyse de portefeuille de l’entreprise. Elle se base sur deux dimensions : le taux de croissance du marché et la part de marché relative détenue par l’entreprise. Elle permet de classer les produits, l’activité ou le domaine d’activité stratégique de l’entreprise, en 4 grandes catégories :

  • Les produits vaches à lait qui assurent un profit immédiat et régulier.
  • Les produits vedettes ou stars qui soutiennent la croissance de l’entreprise.
  • Les produits poids morts qui ne présentent plus aucun intérêt ni pour les profits de l’entreprise ni pour sa croissance.
  • Les produits dilemme qui peuvent devenir soit des produits vedettes ou des produits poids morts.

L’entreprise peut ainsi rééquilibrer ses investissements en fonction du positionnement des produits sur le marché.

5 forces de Porter : définition

Concept établi à la fin des années 70 par le marketeur américain et professeur à l’Université de Harvard Michael Porter, les 5 forces de Porter sont un outil d’analyse de l’environnement concurrentiel d’une entreprise. Ce sont :
– Le pouvoir de négociation des clients.
– Le pouvoir de négociation des fournisseurs.
– La menace des produits de substitution.
– La menace des nouveaux entrants sur le marché.
– L’intensité de la concurrence entre les entreprises dans leur secteur d’activités.

Si ce modèle est toujours d’actualité, une nouvelle autre force s’ajoute désormais aux 5 forces de Porter initiales : les contraintes légales imposées par l’État. En maîtrisant ces différentes forces, l’entreprise peut appréhender optimalement le marché dans lequel elle évolue et ainsi prendre le pas sur la concurrence.

Business Model Canvas : définition

Le Business Model Canvas ou BMC est un outil d’aide à la création d’entreprises et notamment à la mise en place d’un business model ou modèle économique. Parmi les versions du BMC, celle coécrite par le théoricien des affaires Alexandre Osterwalder et l’informaticien et professeur Yves Pigneur est certainement la plus connue et la plus utilisée. À différencier du Business Plan qui est un document de plusieurs pages, chiffré, le Business Model Canevas est un document synthétique qui se base sur la matrice des 9 blocs vue précédemment.

Chaîne de valeur : définition

Créée par Michael Porter, le marketeur et professeur à l’Université de Harvard, à qui l’on doit également le concept des 5 forces de Porter, la Chaîne de valeur est un outil marketing qui permet d’étudier et d’analyser les activités de l’entreprise qui génèrent le plus de valeur ajoutée. Concrètement, l’étude et l’analyse effectuées permettront de savoir si telle ou telle activité offre ou non à l’entreprise un avantage concurrentiel. Elles permettent également de connaître les coûts liés à l’activité en question.

La chaîne de la valeur : distingue deux catégories d’activités créatrices de valeur :

  • Les activités principales, qui ouvrent directement la voie à la création matérielle et à la commercialisation d’un produit. C’est le cas notamment de l’approvisionnement, la fabrication, la logistique, le marketing et la vente…
  • Les activités de soutien ou d’accompagnement, qui viennent épauler les activités principales pour optimiser leur rentabilité. Il s’agit surtout de l’infrastructure de l’entreprise c’est-à-dire le GRH, la recherche et développement, et les achats.

L’analyse SWOT : Définition

L’analyse ou la matrice SWOT est un outil stratégique surtout destiné au service marketing d’une entreprise. Réalisée lors de la phase de diagnostic stratégique, cette analyse synthétise les forces et les faiblesses de l’entreprise face aux opportunités et aux menaces de son environnement. Son nom est d’ailleurs l’acronyme des termes anglais Strength, Weaknesses, Opportunities et Threats (Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces). Dans cette matrice, les forces et les faiblesses constituent l’axe interne tandis que les opportunités et les menaces constituent l’axe externe.

L’analyse SWOT  permet d’observer l’écosystème d’une entreprise ou d’un produit sous tous ses angles, c’est-à-dire d’en connaître les avantages et les inconvénients ainsi que les concurrents et les influenceurs.

 

Pour en savoir plus, retrouvez notre livre blanc Inbound Marketing : faire de sa marque un média et transformer son audience en clients, et contactez notre agence Inbound Marketing.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Définitions Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!