2015
20/Juil

Outreach : comment augmenter la portée de vos publications

Vous avez beau produire des contenus géniaux sur votre blog d’entreprise, si personne ne les lit, ils ne vont pas vous servir à grand chose. Comment augmenter la portée de vos publications pour gagner en notoriété sur le web ? Tout simplement en misant sur l’outreach marketing. Dans cet article, je vous propose de voir ensemble :

  • Comment fonctionne l’outreach et quels sont ses principaux avantages
  • Comment mener des campagnes d’outreach pour augmenter le bouche à oreilles autour de votre marque.

Qu’est-ce que l’outreach marketing ?

De “out” (au-delà) et “reach” (atteindre), l’outreach marketing est une pratique qui consiste à améliorer la portée de vos actions marketing. Elle repose principalement sur les relations humaines. Pour faire simple, on peut dire que l’outreach consiste à créer des liens avec des internautes, dans une optique win-win. Concrètement, vous vous rapprochez de personnes qui peuvent être intéressantes pour votre marque, et auxquelles vous pouvez également apporter de la valeur.

Il s’agit généralement d’exploiter les “connexions” de chacun : par exemple, vous parlez d’un internaute dans un de vos articles de blog, et en échange il le relaie auprès de sa communauté. La visibilité de l’internaute comme de votre marque est donc décuplée, puisque chacun bénéficie du réseau de l’autre. L’internaute se fera connaître auprès de votre communauté, et vous auprès de la sienne !

Pour bien comprendre l’outreach marketing, vous pouvez imaginer une “aura” autour de votre marque, un peu comme si c’était une planète entourée d’un anneau. A l’intérieur de cet anneau, il y a une multitude de personnes qui gravitent autour de votre marque : elles interagissent avec elle, parlent d’elle, consomment ses contenus, la suivent sur les réseaux sociaux… L’outreach marketing a pour ambition de :

  • nouer des relations privilégiées avec ces personnes, pour renforcer l’aura de votre marque
  • faire entrer de nouvelles personnes dans l’anneau pour étendre l’aura.

L’originalité, c’est qu’au lieu de s’adresser à vos cibles avec du marketing, l’outreach mise tout sur le relationnel : il s’agit de travailler main dans la main avec les internautes pour faire connaître votre marque auprès du plus grand nombre.

Un peu complexe ? On va voir plusieurs exemples concrets dans cet article, qui vous permettront de mieux appréhender cette nouvelle notion.

Dans quels cas faire de l’outreach

L’outreach marketing est une pratique qui peut s’utiliser dans beaucoup de cas, mais on va ici se concentrer sur la promotion de vos articles de blog. Idéalement, une campagne d’outreach se prépare avant la publication d’un contenu. Pas de panique toutefois si vous avez zappé cette étape : il n’est jamais trop tard pour faire de l’outreach. C’est tout à fait possible d’y avoir recours après publication d’un article de blog, même si celui-ci date un peu (dans la limite du raisonnable, of course !).

L’outreach se prépare avant publication d’un contenu

Vous pouvez faire de l’outreach de façon très simple avant publication d’un contenu sur votre blog. Il suffit de contacter des personnes intéressées par les sujets que vous comptez aborder, et de leur demander de contribuer à votre article. Si elles acceptent, elles ne manqueront pas de vouloir ensuite partager l’article autour d’elles ! Comme elles s’y sont impliquées, cet article sera aussi un peu le leur. Du coup, elles voudront sans doute le faire connaître à leurs propres communautés.
Bien sûr, votre demande de contribution doit être souple et adaptée à la personne que vous contactez. Moins vous la connaissez, plus la demande de contribution doit être “légère”. Idem pour les personnes très sollicitées (big influenceurs, cadres supérieurs, directeurs généraux…). Pour avoir le plus de réponses positives possibles, évitez de faire des demandes trop spécifiques : il vaut mieux au contraire rester ouvert à toutes les opportunités possibles ! Vous pouvez toutefois citer quelques exemples de contributions possibles, pour donner des idées à votre interlocuteur. Proposez-lui par exemple de :
  • répondre à quelques questions sur le sujet de votre article, par mail ou téléphone
  • mettre à votre disposition des ressources dont il dispose
  • relire votre article ou le plan de votre article pour y apporter un regard critique
  • voire, s’il le souhaite, rédiger carrément une partie de votre contenu pour faire valoir son point de vue sur le sujet abordé.

Pourquoi les personnes que vous contactez accepteraient-elles de vous aider ? Plusieurs raisons à ça ! La première, c’est la passion : on aime tous échanger autour des sujets qui nous font vibrer et confronter les points de vue. La deuxième, plus pragmatique, est le côté “gagnant-gagnant” d’un tel partenariat. Vous donnez de la visibilité à vos contributeurs (les citer est la moindre des choses). Elles vous le rendent en partageant le contenu. Les choses ne sont pas toujours formulées de façon aussi claire, mais c’est en tout cas le deal classique qui se cache derrière ce genre de propositions.

Un exemple de mail d’outreach à envoyer avant publication d’un article de blog

Bonjour Franck,

Je suis un grand fan de ton blog “Supamanager.com”. J’ai beaucoup aimé tes articles “10 conseils pour être un bon manager” et “Ce que j’ai appris en 15 ans de management”. Je les trouve très instructifs et j’apprécie ton approche originale sur le sujet. Merci de partager avec nous tes connaissances dans ce domaine !

Je m’intéresse moi-même au sujet du management et prépare en ce moment un article pour mon blog sur “Les pires erreurs que peut commettre un manager”. Je serais vivement intéressé pour échanger avec toi sur le sujet : bénéficier de tes conseils, recueillir une de tes anecdotes, te laisser la parole au sein de l’article si tu le souhaites… ?

N’hésites pas à me contacter : monmail@mail.fr , 06 XX XX XX XX.

Bien à toi,

Ali Garant (@alig)

Il n’est jamais trop tard pour faire de l’outreach !

Vous souhaitez faire de l’outreach sur d’anciens contenus de votre blog ? Pas de souci, c’est possible également ! Ca marche généralement moins bien que l’outreach préparé en amont de la publication de l’article, mais vous pouvez tout de même avoir des retours intéressants.

Voici comment vous y prendre : chaque fois que vous citez une personne au sein d’un de vos contenus, contactez-la ! Faites-lui savoir que vous parlez d’elle dans votre article. Si vous vous appuyez sur les travaux de quelqu’un (étude, mémoire, travaux de recherche…), n’hésitez pas à le lui dire aussi. Votre interlocuteur se sentira sans doute valorisé et aura envie de partager votre contenu, à la fois pour vous remercier et pour travailler son personal branding.

C’est valable également quand vous parlez d’un outil ou d’une entreprise dans vos contenus : derrière eux se cachent des personnes, avec qui vous pouvez prendre contact. Si votre article parlent de leur outil ou de leur entreprise de façon positive, elles seront normalement ravies d’être au courant ! La plupart du temps, elles relayeront votre contenu auprès de leurs communautés, pour montrer qu’on s’intéresse à leurs produits.

Enfin, vous pouvez aussi prendre contact avec des personnes qui traitent ou ont traité le même sujet que vous sur leur blog ou dans les contenus de leur site web. Si elles s’y intéressent, elles devraient être contentes de découvrir une nouvelle ressource sur le sujet, à condition bien sûr que ce soit une ressource de qualité. Dans ce cas-ci, les partages sont moins “garantis” que dans les cas précédents, mais vous pouvez toujours tenter votre chance. Beaucoup d’entreprises recherchent en effet des contenus tiers à partager sur leurs réseaux sociaux. Le vôtre fera donc peut-être partie de leur sélection !

Un exemple de mail d’outreach à envoyer après publication d’un article de blog

Bonjour Franck,

Ce mail pour t’informer que je viens de publier sur mon blog un article qui parle de votre solution d’emailing XBZ. J’ai eu l’occasion de la tester et je l’ai trouvée vraiment intéressante. Du coup j’ai eu envie d’en parler dans ma sélection des meilleurs outils du marketeur. Je me suis dit que ça t’intéresserait sans doute de lire l’article en question. Tu peux le retrouver ici : www.monsite.com/blog/monarticlesurXBZ

Un grand bravo à toute l’équipe de XBZ pour avoir conçu un tel outil !

Bien à toi,

Ali Garant

S’il est un peu curieux, votre interlocuteur va consulter votre article… et le partager ensuite s’il le trouve intéressant. Un conseil : résistez à la tentation d’inclure dans votre mail une phrase du type “N’hésites pas à partager mon article”. Elle peut en refroidir certains car elle rend la prise de contact beaucoup moins spontanée. L’initiative doit vraiment venir de votre interlocuteur.

Comment identifier les personnes avec qui faire de l’outreach

Lorsque vous rédigez un contenu, vous effectuez généralement un travail de curation, au cours duquel vous identifiez plusieurs articles de blog intéressants. Notez leur URL précieusement et contactez leurs auteurs.

Pour faire de l’outreach supplémentaire ou après publication de votre article, vous pouvez évidemment faire des recherches sur les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, ou bien utiliser des outils spécifiques permettant d’identifier des influenceurs (le plus connu est Buzzsumo). Plus les personnes que vous contactez ont des communautés importantes, plus vous avez à y gagner !

Gardez aussi en tête que l’outreach est encore plus efficace si vous connaissez les personnes que vous sollicitez. Elles seront en effet plus réceptives à vos demandes. Vous avez donc tout intérêt à regarder dans vos propres communautés quelles sont les personnes les plus à même de relayer votre contenu ou d’y contribuer. Leur envoyer un petit message personnalisé pour les solliciter à ce sujet est une bonne façon de renforcer les liens avec elles… et de booster leur engagement vis-à-vis de votre marque !

Si vous souhaitez vous mettre à l’outreach de façon régulière, le mieux est de vous constituer un fichier spécifique sur le sujet. Répertoriez-y les différentes personnes que vous avez repérées et indiquez pour chacune d’elles :

  • leurs infos de contact
  • leurs principaux centres d’intérêt
  • les infos de leur site internet ou de leur blog
  • leur présence sur les réseaux sociaux et la taille des communautés qu’elles y ont constituées.

Ainsi, vous pourrez repérer facilement les personnes les plus intéressantes à solliciter en fonction des demandes que vous souhaitez leur faire (thématiques, partages sur les réseaux sociaux ou backlink, etc).

Exemple de fichier Outreach – cliquez pour visualiser

Fichier outreach

Pour ne pas solliciter tout le temps les mêmes personnes et suivre les réponses obtenues, vous pouvez ajouter quelques colonnes au tableau ci-dessus :

  • Date et sujet de la dernière demande
  • Etat : demande envoyée, relance effectuée, demande acceptée, demande refusée (et motif de refus si précisé).

De la sorte, vous pourrez piloter facilement vos campagnes d’outreach !

Soigner la prise de contact

Bien entendu, la façon dont se réalise la prise de contact est essentielle à la réussite de l’outreach. Pour aboutir, les demandes doivent être le plus ciblées possibles. Le mail est sans doute le canal le plus utilisé. Il fonctionne généralement assez bien, mais parfois il vaut mieux  privilégier une autre approche.

Afin de savoir quel canal utiliser, regardez si votre contact précise sur son blog de quelle façon il préfère être contacté : formulaire sur son site, email, Facebook… Prenez aussi en compte la nature de votre demande. Une demande de partenariat approfondi se fera plutôt par mail. Par contre, s’il s’agit de répondre à une simple question, vous pouvez tenter une approche sur les réseaux sociaux. Dans tous les cas, soyez concis ! Les demandes courtes auront plus de chances d’être lues jusqu’au bout.

Ex d’approche sur Twitter dans le cadre d’une démarche outreach avant publication d’un contenu

Outreach via Twitter

Ici, Richard demande à Brian de contribuer de façon très simple à un contenu qu’il prépare. Il peut espérer un bon taux de réponse, car sa sollicitation est très light. Il ne lui restera plus qu’à intégrer ensuite les éléments de Brian (et des autres personnes qu’il a contactées) à son article, puis à leur envoyer le lien de son contenu. Comme sa prise de contact s’est faite sur Twitter, les personnes qui partageront le contenu le feront sans doute sur ce réseau social. C’est donc également un élément à prendre en compte dans votre stratégie.

Si vous optez pour l’email, veillez à trouver un compromis entre automatisation du process et personnalisation. Un mail qui s’adresse directement à votre destinataire et montre que vous avez pris la peine de consulter son site aura plus de succès qu’un mail impersonnel… Mais il prendra aussi plus de temps à rédiger. Pour gagner en efficacité si vous faites de l’outreach à grande échelle, vous pouvez vous créer plusieurs template de mail à réutiliser quasi tels quels.

Un ex de template

Bonjour [Prénom_destinataire],

Je suis un grand fan de ton blog [Nom_du_blog], que je lis régulièrement. Je rédige actuellement un article sur [sujet_de_votre_article] et je serai ravi d’avoir ton avis sur le sujet. Peux-tu me dire comment toi ou [nom_entreprise_destinataire] vous y prenez pour [poser_votre_question] ?

Hâte de lire ta réponse !

Bien à toi,

Ali Garant (@alig)

Bien que la personnalisation ne soit pas très poussée, le ton “cool” crée de la proximité avec le destinataire et lui donnera sans doute envie de répondre.

Pour le canal mail, il vous faudra également bien soigner le titre de votre email pour donner envie à son destinataire de l’ouvrir. Votre titre doit révéler d’emblée l’objet de votre mail et intriguer son destinataire. Vous pouvez par exemple recourir à des formules du type :

  • “Proposition de collaboration sur le sujet du management”
  • “Franck , une question rapide sur le management”
  • “Demande d’expertise sur le management”
  • etc.

Relancer vos interlocuteurs

Vous avez sollicité plusieurs personnes dans le cadre de votre démarche d’outreach, mais beaucoup ne vous ont pas répondu ? Qu’à cela ne tienne ! Vous pouvez évidemment les relancer. Pour ne pas les harceler, limitez vos relances à deux grand max. Rédigez les de façon cool : il ne s’agit pas de mettre la pression à vos destinataires mais au contraire de vous attirer leur sympathie pour leur donner envie de réagir.

Vos relances pourraient ressembler à quelque chose de ce genre :

Pour un outreach après publication

Bonjour Franck,

Juste pour savoir si tu as reçu mon mail te signalant la publication de mon contenu “Les meilleurs outils du marketeur” ? Il citait la solution d’emailing XBZ dans la sélection : j’ai eu l’occasion de la tester et j’ai adoré ! Pour rappel, tu peux consulter l’article ici : www.monsite.com/blog/monarticlesurXBZ

Au plaisir d’échanger avec toi !

Ali Garant

Pour un outreach préparé avant publication

Bonjour Franck,

Juste pour savoir si tu as reçu mon mail te sollicitant sur “les pires erreurs d’un manager” ? Avoir ton avis sur la question me serait vraiment très précieux ! N’hésites pas à me faire une réponse très courte (quelques lignes dans un mail) si tu manques de temps, je suis sûr que ça me sera utile.

Au plaisir d’échanger avec toi !

Ali Garant

Se mettre dans un état d’esprit outreach

Plus qu’une pratique marketing, l’outreach est avant tout un état d’esprit ! Vous donnerez envie aux gens de répondre à vos demandes d’outreach et de nouer des partenariats avec vous en travaillant l’aspect relationnel. Chaque internaute qui se trouve sur votre chemin recèle des possibilités d’outreach, alors prenez le temps de le connaître. Engagez le dialogue avec lui, likez ou partagez ses contenus, répondez à ses commentaires… Dans le même ordre d’idée, ne laissez jamais quelqu’un mentionner le nom de votre marque ou vous faire un compliment sans rebondir et remercier !  Les liens que vous créerez en adoptant cette attitude vous seront très précieux. Non seulement vos demandes d’outreach seront mieux acceptées, mais en plus des partenariats plus conséquents pourront être noués.

Conclusion

Chaque fois que vous rédigez un article de blog, pensez outreach ! Ca vous permettra de :

  • gagner du trafic supplémentaire
  • créer des connexions intéressantes avec vos communautés et des influenceurs
  • améliorer votre référencement naturel (vous verrez en pratiquant un peu qu’une démarche d’outreach rapporte souvent quelques backlink !).

Vous pouvez même de temps à autre écrire un contenu “spécial outreach”, du type “10 interview d’experts sur tel sujet”. Les contenus de ce genre sont très intéressants car :

  • ils apportent une vraie valeur aux internautes
  • si on part du principe que les contributeurs auront à coeur de partager votre article (ce qui est généralement le cas), ils deviendront sans doute des blockbuster de votre blog !
Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





2 Commentaires

Limousi dit: 27 Juil 2015

Bonjour,

Merci pour cette technique qui, comme d'autres techniques webmarketing, sont tirées de la "vraie vie" et effectivement traduit un état d'esprit et une fine connaissance de la relation humaine.
Un investissement en temps utile.

Cordialement,
mireille limousi-irabor
www.astersis.com


Gabriel Dabi-Schwebel 28 Juil 2015

Bonjour Mireille,
Effectivement, être connecté pour une entreprise ne signifie plus seulement avoir des comptes de réseaux sociaux. C'est plus généralement avoir des relations sociales dans sa sphère d'influence.
A bientôt



Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!