2014
19/Juin

Comment écrire l’article parfait grâce aux 4S

Vous connaissez peut-être la règle des 5W (who, what, when, where, why) qu’on apprend aux journalistes débutants pour les aider à cadrer leur démarche. Un peu dans le même style, il existe une autre règle infaillible pour écrire des articles de qualité qui contribueront à l’efficacité de votre stratégie de marketing de contenu. C’est la règle des 4S : tel le trèfle à 4 feuilles, elle vous assurera le succès à coup sûr 😉

S comme Simplicité

Comme disent les anglais : “less is more”. Lorsque vous écrivez un article, inutile d’en faire des tonnes. Votre audience a un temps limité à vous accorder alors autant aller droit au but, elle vous en sera reconnaissante.

Evitez les paraphrases compliquées, les articles de 6 pages, les termes pompeux ou jargoneux pour étaler votre savoir… Au contraire, parlez simplement, comme vous le feriez à un ami qui ne connaît pas votre domaine d’activité. Sur internet, la pédanterie n’est pas de mise. Ce sont les articles simples, écrits avec un ton décontracté qui plaisent : ils sont agréables à lire et vous rendent plus proche de vos cibles.

Pour autant, le style est important et il ne faut pas le négliger. Des phrases courtes et bien structurées assurent souvent une meilleure fluidité de lecture. L’organisation des idées est aussi essentielle, et doit se traduire par une mise en page avec des paragraphes, des sous-tires explicites… bref, tout ce qui permet de faciliter la lecture de vos cibles.

S comme Spectaculaire

Le terme est peut-être un peu fort, mais il a le mérite de faire passer le message : un article ordinaire n’a aucun intérêt. Des articles ordinaires, on en trouve par milliers sur le web, tant et si bien que les internautes n’ont plus le temps de les lire et s’en désintéressent. Ce qu’il faut proposer à vos lecteurs, c’est un contenu extra-ordinaire, un contenu “spectaculaire”, qui marquera leur esprit. Ce n’est qu’à cette condition qu’ils apprécieront de le consulter et de le partager autour d’eux.

Pour créer des contenus spectaculaires, soyez original. N’hésitez pas à aller à contre-courant de la pensée commune (si c’est pertinent bien sûr !), soignez la finesse de vos analyses et tenez vos lecteurs en suspense. Comme un presdigitateur, il vous faut captiver votre public, sans pour autant révéler d’emblée tous vos trucs.

Un contenu spectaculaire, c’est aussi un contenu qui sait se mettre en scène en revêtant son plus beau costume : pas de fautes d’orthographe, des visuels soignés… Et pourquoi pas de tant à autre une vidéo marketing ou une infographie, qui sont très appréciées des internautes et vous permettront de valoriser vos idées ?

S comme Singulier

On ne plaisante pas sur ce point : un article de qualité, c’est un contenu singulier. Le duplicate content est à bannir impérativement et vous n’avez aucun intérêt à y avoir recours. Non seulement ce n’est pas éthique et cela nuirait à votre réputation, mais en plus c’est assimilé à du plagiat, et donc puni par la loi. En outre, vous ne manqueriez pas de vous attirer les foudres de Google et de pénaliser votre référencement web… Mauvaise idée sur tous les plans, donc !

Par singulier, il faut également comprendre “contenu qui sait se différencier des autres”. En gros : un article qui apporte des idées nouvelles et qui sait se démarquer, que ce soit par la forme ou au niveau du fond. N’essayez pas de copier ce que font vos concurrents, trouvez votre propre style d’écriture et vos propres sujets d’expertise, réfléchissez aux lacunes des autres… Puis prenez la plume ou le clavier et lancez-vous, sans avoir peur de “faire du neuf”. C’est au contraire ce qui sera apprécié.

S comme Stratégique

Last but not least, et loin de là, vos contenus doivent être pensés de façon stratégique pour être réellement efficaces. Il faut notamment vous demander :

  • Par qui souhaitez-vous être lu ? Il est utile de définir en amont votre principale cible (buyer persona) pour ne pas vous égarer en cours de route
  • Quels sont vos messages-clés et quelle image souhaitez-vous refléter auprès de vos cibles ? Le marketing de contenu est un formidable outil de persuasion, il serait dommage de passer à côté de cette opportunité de faire passer vos idées importantes… ou d’améliorer votre image de marque
  • Quels mots-clés souhaitez-vous travailler pour le référencement ? Idéalement, vos contenus doivent contribuer à votre stratégie de référencement, c’est donc mieux si vous savez d’abord sur quel type de recherche vous souhaitez ressortir [voir notre article : “Bien choisir ses mots-clés pour son référencement web“]
  • Quelle est votre ligne éditoriale, et est-ce que votre contenu y est conforme ? La rédaction d’une charte éditoriale vous permettra de cadrer la démarche.

Et en bonus, un dernier S qui mérite d’être mis en valeur : S comme Social

On l’abordait déjà un peu dans notre premier point : votre contenu doit s’adresser au lecteur comme à un ami, de façon simple… et sociale. Il s’agit d’engager le dialogue avec le lecteur, de lui parler de façon directe et spontanée, comme c’est souvent le cas sur les blogs américains. C’est à ce titre que vos contenus susciteront l’engagement de vos cibles, et croyez-nous : ça fonctionne ! C’est justement ce qui s’est passé avec un de nos lecteurs sur les réseaux sociaux.

Après lecture de cet article, Christophe Chaudey nous a fait cette remarque très pertinente via Google+, le réseau social incontournable. Je lui laisse la parole :

“Au-delà du côté “s’adresser au lecteur comme à un ami”, c’est surtout que le côté “s’adresser à lui”, beaucoup plus évident sur les sites anglophones (c’est peut-être aussi une question culturelle), engage plus facilement le lecteur car il s’identifie à l’auteur d’une certaine manière. Il se sent “membre de la communauté”, il s’intègre au groupe social. Il “participe” au site de façon naturelle et plus facilement via les commentaires etc. Cela peut jouer aussi en termes de conversion (téléchargement de livres blancs, achat, demande de devis, inscription…)”.

Alors bien sûr, la métaphore du trèfle à 4 feuilles est moins évidente maintenant. Mais si vous respectez les 4 premiers points, nul doute que votre article aura le potentiel qu’il faut pour devenir social ! Vous pouvez sinon penser à une étoile de shérif à 5 branches : un contenu d’autorité (comme le shérif) aux yeux de Google. Si votre article checke les 5S, aucun doute : ce sera un block-buster.

Je remercie au passage Christophe pour sa contribution et vous invite à réagir et à interagir avec nous dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux : c’est toujours un plaisir !

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





5 Commentaires

Pauline - Alesiacom dit: 21 Juin 2014

Tout à fait d'accord avec vous "Digimeuh", c'est pour cela que la rédaction d'une charte éditoriale est très importante. Elle permet de garantir l'homogénéité de vos contenus.


Digimeuh dit: 20 Juin 2014

Merci pour cet article, en effet il est important de bien écrire ces articles maintenant, et surtout de respecter une certaine structure qui devra être respectée sur tout notre site.


Pauline - Alesiacom dit: 19 Juin 2014

Bonsoir Florent, avec plaisir ! J'espère que cette règle des "4S +1" vous sera utile. Et re-bonsoir Christophe, ravie de cette collaboration spontanée :)


Christophe Chaudey dit: 19 Juin 2014

De rien :) Merci à vous pour la citation.


Florent POUELY dit: 19 Juin 2014

Merci pour votre article qui me donne des plus d'informations sur la règle de quatre trèfles.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!