2016
24/Mai

9 raisons pour lesquelles votre content marketing ne décolle pas

Vous l’avez créé, et vous l’aimez, votre blog d’entreprise. Pourtant, quelque chose coince et il n’engendre pas les résultats espérés ? Votre taux de conversion est au plus bas et vous rêveriez d’obtenir ne serait-ce qu’un minuscule commentaire ? Bon, je ne vais pas vous ménager : votre blog est en danger. Heureusement, vous pouvez y remédier ! Pour ça, commençons par parcourir ensemble les 9 fautes que vous avez pu commettre. En prime, je vous explique même comment y remédier ! Allez, séchez-moi ces larmes.

1.    Vous n’avez pas de stratégie éditoriale (c’est pas bien)

Vous vous êtes lancés dans la réalisation d’un blog sans avoir de stratégie en béton derrière ? Ne cherchez plus, c’est sûrement pour ça que vous vous êtes planté. Et oui ! Vos contenus ne sont sans doute pas assez pertinents pour vos cibles. Ils ne suscitent donc aucune réaction.

Etablir une stratégie éditoriale est donc pri-mor-di-al ! Elle vous sert à définir une ligne éditoriale claire, en accord avec vos objectifs. Petits malins, vous pensiez vraiment y arriver sans ?

Bon, si vous n’avez pas de stratégie, voici comment procéder. D’abord, faites le point sur vos objectifs et définissez clairement vos cibles. Ça vous aidera à sélectionner quels thèmes et types de contenus vous publierez sur votre blog. Ensuite, établissez une charte éditoriale (structure des articles, formats, fréquence de publication…). Elle sera indispensable, surtout si plusieurs rédacteurs se succèdent dans votre entreprise (pour être sûr de conserver le même style).

Par exemple, observez la charte éditoriale hyper structurée de Santé-Limousin (infos santé) :

Sommaire Charte Editoriale de Santé-Limousin

741

2.    Vous ne vous adressez pas aux bonnes cibles

Reprenons les BASES. Un blog, ça sert à quoi ? Et bien au risque de vous surprendre, ça sert (entre autres) à fournir de l’info à votre audience. Du coup, si vous n’êtes pas bien au clair sur l’identité de votre cible, comment voulez-vous que votre blog performe ? Vous risquez de parler dans le vide, ou pire, d’écrire pour vos concurrents.

Bon, je ne vais pas vous lancer la pierre (pas même quelques petits gravillons, je suis sympa…).

Vous voulez bien cerner votre cible, et donc écrire pour la bonne audience ? Alors, vous devez bien définir vos buyers persona (homme, femme, âge, job, intérêts ?). Une bonne façon de garder en tête à qui vous vous adressez pour miser juste dans vos prochains articles !

3.    Vous n’avez pas de planning éditorial (vous le faites exprès ?)

Ici, le problème est sensiblement le même que pour la stratégie éditoriale. Si vous n’avez pas de planning, comment pouvez-vous avoir une visibilité à long terme pour votre stratégie de contenu ?

Sans planning, vous n’avez alors aucun moyen de caler une fréquence de publication (essentielle pour un blog qui marche). Pas moyen non plus de planifier des articles, d’avoir une vue d’ensemble sur les formats utilisés, d’alterner tel ou tel article en fonction d’évènements particuliers. Bref : votre blog est livré à lui-même, et ça se voit. Ce qui explique que votre content marketing ne soit pas en forme olympique.

Et même si tout a l’air parfaitement organisé dans votre esprit, vous risquez fort de vous laisser dépasser.

Bon, la situation est alarmante, mais pas de panique. Si vous souhaitez savoir comment rédiger pas un pas votre planning éditorial, consultez simplement notre article sur le sujet

4.    Vous ne vous intéressez pas à la concurrence.

Du coup, aucun moyen pour vous d’avoir une idée des thèmes, formats ou pratiques qui marchent, pour essayer de faire mieux. Ou tout simplement de savoir où vous vous situez par rapport aux autres !

En plus, analyser ce qui se fait chez la concurrence permet de dégager leurs points forts : à prendre en compte pour essayer de faire mieux. Et leurs points faibles : desquels tirer parti pour essayer de vous démarquer auprès de vos cibles. Sans cette analyse, vous ne mettez clairement pas les chances de votre côté !

5.     Vos titres ne donnent pas suffisamment envie

Le titre de votre contenu donne envie aux internautes d’en savoir plus. Oui, enfin, s’il est bien choisi ! Vous ne soignez absolument pas vos titres ? Alors c’est peut-être pour ça que vous rencontrez des difficultés.

Pour rédiger des titres super impactants et qui donnent envie, il existe plusieurs astuces (à combiner) :

  • Soyez précis. Vous parlez de la façon de contacter des influenceurs ? Ne pondez pas un titre du genre « le marketing d’influence ». Une majorité d’internautes risquerait d’être déçue. Privilégiez plutôt « Comment contacter un influenceur ? ».
  • Utilisez des nombres impairs (le taux de clic est souvent supérieur sur un titre qui en contient).
  • Employez des adverbes interrogatifs : comment, pourquoi… Ca suggère aux internautes qu’ils ont affaire à un contenu utile. Une marche à suivre claire et précise.
  • Exagérez (un peu) les choses : « la méthode infaillible pour… » ou encore « la recette inratable… ».
  • Attisez la curiosité avec des formules du type : « les secrets du … ».
  • Sinon, vous pouvez aussi jeter un œil à notre méthode infaillible pour rédiger des titres irrésistibles. Après, vous n’aurez plus d’excuse !

Allez, place à la pratique. Comparons par exemple ces trois titres de contenus :

Titres de contenus sur requête « trouver clients »rtfuvg kl

kjhgsddfg

Le premier est précis, comporte un nombre, et exagère même un peu (« indispensable »). On se dit : chouette, on va avoir un guide clair et précis ! Du coup, ce titre donne envie.

Le deuxième intègre aussi des chiffres mais mise plutôt sur le mystère, avec le mot « secret ». Et ça marche aussi : les internautes curieux cliqueront à coup sûr.

Quant au troisième, pas top ! Ce dernier titre adopte une posture plus générale. On ne sait pas vraiment ce qu’on va trouver à l’intérieur. Autrement dit, peu de chances que les internautes se ruent sur cet article !

6.    Vos contenus ne sont pas assez intéressants

Votre contenu n’intéresse pas suffisamment vos cibles pour rencontrer le succès escompté ? Plusieurs causes à ça :

  • Vous ne poussez pas suffisamment l’analyse. Votre contenu doit avoir du fond, être utile à vos cibles pour être partagé. Ne vous contentez pas de répéter ce qui se dit sur le web : vous passerez inaperçu.
  • Votre contenu est trop commercial. Du coup, ça irrite vos visiteurs, qui sont déjà sollicités de toutes parts. Dans vos articles, vous devez donner de l’information, pas attirer l’attention sur vos produits (le reste de votre site est là pour ça). Pour pallier à ça, essayez d’instaurer une limite. Par exemple, 1 article sur 15 dédié à votre promotion perso. Ca limite le nombrilisme, et vos internautes sauront à quoi s’en tenir.

7.    Vous promouvez peu (ou pas) vos contenus

Vous avez une stratégie, un planning éditorial, des contenus pertinents et même des titres impactants ? Si votre strat’ de contenu ne porte pas ses fruits, c’est que ça coince sûrement au niveau de la promotion. Car non. Ce n’est pas parce que vous écrivez sur le web que vos articles vont être visibles. Comme ça, en un clin d’œil.

Chers amis, je dois vous faire part d’une triste réalité. Si vous promouvez vos contenus uniquement sur votre site, ils resteront malheureusement perdus au fin fond des abîmes du web (ça fait peur, hein ?).

Alors, pour donner de la visibilité à vos contenus, je vous recommande :

  • D’optimiser votre SEO (liens, mots-clés…).
  • Evidemment, de relayer vos contenus sur les réseaux sociaux (attention, seulement ceux pertinents pour vos cibles).
  • Si possible, de faire du guestblogging. Comme ça,vous profiterez de la forte audience du site sur lequel vous écrivez. Par exemple, Alesiacom a même une rubrique dédiée (décryptage) sur le site My Community Manager.

Rubrique Décryptage de My Community Manager

mycm

 8.    Vous n’y mettez pas de cœur

Si vous ne vous adressez pas suffisamment vos lecteurs, vos articles risquent de devenir ennuyeux (surtout s’ils sont longs). Du coup, ils ne suscitent aucune réaction, ni intérêt. C’est le drame.

Car vos visiteurs ont besoin d’infos. Mais ils ont aussi besoin d’être transportés par vos articles. Autrement dit, vous devez apporter de la passion à vos articles. Ou dans une moindre mesure, du dynamisme et de l’entrain. C’est ce qui créera une connexion émotionnelle avec vos lecteurs. Et donc à coup sûr, ce qui leur permettra d’être partagés sur le web. Par exemple, regardez la différence entre le ton de ces deux articles, traitant du même sujet (les plugins WordPress) :

Extrait du site Trafic Mania


xcfy

Extrait du site Geek Press

 13456789

Bon, ici on voit clairement une différence de ton ! Et si le premier article met du temps à démarrer, il s’adresse bien au lecteur, crée un lien avec lui. De cette façon, le contenu a beaucoup plus de chances d’être partagé !

9.    Vous ne variez jamais les formats

Votre spécialité, ce sont les articles de 1 200 mots, et rien d’autre ? Vous savez, les contenus de blog, c’est comme un plat de spaghettis à la bolognaise. C’est bien bon, mais on aime quand même manger autre chose de temps en temps ! Autrement dit, si vous ne variez pas vos formats de contenus, les internautes risquent de se lasser, et de ne plus interagir. Pas cool !

Surtout qu’en réfléchissant un peu, on s’aperçoit qu’il y a une tonne de formats alternatifs dans lesquels piocher pour diversifier une strat de contenu. Par exemple :

  • Slideshares
  • Infographies
  • Vidéos
  • Webinars
  • Podcats
  • Etudes de Cas
  • Tutos
  • eBooks
  • etc.

Varier vos contenus permettra de dynamiser votre blog, de montrer que vous vous pliez en 4 pour fournir de l’info utile à vos cibles. De quoi donner une seconde vie à votre blog !

Pour finir…

Bon, vous avez merdé, et votre blog est au bord du précipice. Heureusement, vous venez de voir les 9 erreurs qui pouvaient être à l’origine de votre désespoir émotionnel. Juste à temps ! Maintenant que vous avez identifié votre problème, il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique nos conseils de pros. 🙂

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





2 Commentaires

Henri Lepère dit: 07 Nov 2016

Hello super article. Je sais comment décoller maintenant merci


Gabriel Dabi-Schwebel 07 Nov 2016

Bonjour Henri, merci pour ce commentaire chaleureux et bonne chance pour votre décollage !



Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!