2015
22/Déc

[Infographie] 6 contrefaçons du content marketing à éviter absolument

Surfant sur la vague du content marketing considéré comme le booming business, de plus en plus d’entreprises s’improvisent « créateurs de contenus marketing », espérant bien pouvoir croquer une part du gâteau. Malheureusement pour leurs clients, les résultats s’avèrent souvent décevants… Nous serons bons joueurs et ne citerons pas d’exemples (même si nous en avons à foison !) mais listerons plutôt les erreurs à ne pas reproduire. Pour que les contenus marketing soient toujours mieux conçus et plus agréables à consulter !

Untitled Infographic

1. Un contenu de mauvaise qualité

Dans la top liste des contenus de mauvaise qualité, nous avons « les artikles bourer de fôtes d’ortograf », qui sont légion sur le net, et pas seulement sur les blogs des adolescents prépubères (hélas !). Le sujet traité a beau être passionnant, un contenu mal écrit n’est guère inspirant pour le lecteur : il rend la lecture plus difficile, induit des erreurs de compréhension, et irrite fortement les plus lettrés. Et surtout, il vient décrédibiliser votre société.

Autres erreurs similaires fréquentes ?
  • Des contenus vidéo « filmés maison », au pire flous et au mieux ennuyeux puisque les plans de prises de vue ne varient jamais (généralement : interview de clients statiques devant un fond blanc)
  • Des podcasts mal enregistrés, avec un son lointain ou brouillé comme si l’interlocuteur vous parlait depuis Tokyo (même si c’est le cas, les nouvelles technologies permettent d’éviter ces désagréments !).

2. Un contenu inintéressant

On trouve sur la toile de plus en plus de contenus peu approfondis, qui ne présentent pas de réelle valeur ajoutée : les informations données sont imprécises, non pertinentes, incohérentes… ou carrément erronées. Les producteurs de ce type de contenus font l’inverse du content marketing, qui vise à offrir du contenu utile à ses cibles. Jay Baer, auteur de Youtility et “gourou du content marketing”, insiste fortement à ce sujet : « Faites un contenu si utile qu’on serait prêt à l’acheter ! ». C’est la seule façon de fidéliser vos cibles.

3. Un contenu non original

Nous en avons sans doute tous fait l’expérience : quelques mots-clés tapés sur Google font ressortir des dizaines de recettes de cuisine identiques, pourtant toutes hébergées sur des sites ou blogs différents. Le plagiat (même légèrement déguisé) est facilement reconnaissable pour un œil avisé, et l’internaute qui ne trouvera sur votre site que des redites sera déçu de sa visite. Par ailleurs, rappelons que la loi sanctionne lourdement le plagiat… Il n’y a rien à y gagner !

4. Un contenu commercial

L’attachement à la marque se crée non pas par une relation commerciale, mais par une aide proposée gratuitement et de façon (presque) désintéressée aux internautes. Citons à nouveau Jay Baer : « Si vous vendez quelque chose, vous gagnez un client aujourd’hui. Par contre, si vous aidez sincèrement quelqu’un, vous gagnez un client pour la vie ». Le content marketing est un investissement rentable !

5. Un contenu peu fiable

Rien de plus frustrant qu’un contenu intéressant qu’on hésite pourtant à partager (ou à croire) car on ne sait pas s’il est vraiment fiable.Pour éviter à vos lecteurs ce genre de situation, citez vos sources chaque fois que nécessaire. Précisez aussi votre profil pour ajouter du crédit au contenu posté : on préfère lire les conseils en chirurgie d’un médecin plutôt que d’un jardinier…

6. Un contenu non optimisé pour les moteurs de recherche

Nous ne le répèterons jamais assez : on n’écrit par pour les moteurs de recherche, mais pour satisfaire des clients. Pour autant, il ne s’agit pas de négliger quelques règles de bases qui aident à obtenir un bon référencement. Sans sacrifier ni au fond ni au style, pensez à utiliser quelques balises HTML telles les balises image « alt », ou les balises de titre « H1 », qui mettent en valeur votre contenu.

Et vous, y a-t-il d’autres “contrefaçons” du content marketing auxquelles vous pensez ?

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!