src=
2016
22/déc

Cinq raisons de ne pas faire de la publicité comparative

Actuellement la startup Chauffeur privé, vient de lancer une campagne d'affichage dénigrant très directement son concurrent américain Uber (que nous avions reçu l'an dernier aux Mardi du Marketing). Les jeux de mots sont plutôt bien trouvés. Cependant il me semble que ce genre d'action nuit plus à celui qui fait de la publicité comparative qu'à celui qui en est victime. Voyons cinq raisons pour ne pas faire de publicité comparative. 

Petit rappel de la loi sur la publicité comparative

Cette pratique étant très courante aux Etats-Unis, elle se pratique encore peu encore chez nous. Et pour cause, la publicité comparative a été interdite en France en 1992, puis réintroduite il y a quelques années sous certaines conditions : 

  • Elle n'est pas trompeuse ou de nature à induire en erreur.
  • Elle porte sur des biens ou services répondant aux mêmes besoins ou ayant le même objectif.
  • Elle compare objectivement une ou plusieurs caractéristiques essentielles, pertinentes, vérifiables et représentatives de ces biens ou services, dont le prix peut faire partie.

Si l'on trouve des publicités comparatives plutôt drôles, comme la fameuse guerre entre Burger King et McDonald, qui a encore fait le buzz l'année dernière avec cette campagne :

XVMc5bbd338-dbdc-11e5-8b19-ad442bd7c1d0

Cette pratique peut très vite se retourner contre l'entreprise qui en attaque une autre dans une publicité. Voici les raisons qui plaident contre ce type de publicité.

1. Perte de crédibilité de l'entreprise

L'entreprise qui s'attaque à l'un de ses concurrents dans une publicité, perd de la crédibilité auprès de sa cible ! En effet, s'attaquer à un concurrent de manière directe dans une publicité nuit à la réputation de l'entreprise. Les clients potentiels ne comprendront pas les raisons pour laquelle vous attaquez votre concurrent et ils auront une mauvaise opinion de vous.

2. Cela suscite de l'empathie pour l'entreprise ciblée

Outre la perte de crédibilité - et donc de parts de marché - pour l'entreprise qui s'attaque ainsi à l'un de ses concurrents, cela accroît la notoriété de ce dernier. L'investissement publicitaire profitera plus au concurrent qu'à l'entreprise.

3. Si le service/produit est bon, pas besoin de se comparer

La comparaison exprime le besoin de se justifier. Dénigrer un concurrent n'est pas la meilleure façon de montrer que votre produit/service est meilleur que le sien. Si l'entreprise cherche à se comparer c'est qu'elle n'est pas sûre d'elle-même et cela n'inspire pas la confiance du public visé. 

4. Attention au retour de bâton

Ce genre d'attaque peut aussi très vite se retourner contre vous. En effet, de manière générale si vous vous attaquez à un concurrent c'est qu'il a plus de parts de marché que vous et donc plus de moyens (en effet, personne ne va s'amuser à dénigrer un concurrent qui possède moins de parts de marché : cela n'aurait pas de sens). Si le concurrent a plus de moyens, il peut elle aussi contre-attaquer, avec plus de budget, donc plus d'impact.

Pour exemple, voyons la campagne de Coca-Cola et Pepsi aux Etats-Unis. 

Pepsi a réalisé cette campagne pour Halloween :

images (1)

Coca a très vite réagi par une réponse assez drôle

 

1088828901_B971346284Z.1_20131106215238_000_GVN1FGFJ5.1-0

5. Le juridique peut vite vous rattraper

Comme évoqué plus haut, la publicité comparative est très contrôlée en France. Et il est facile de déraper dans ce genre d'exercice. En cas de litige, l'entreprise devra retirer toutes les publicités et ainsi perdre l'investissement correspondant. Sans parler des lourds dommages et intérêts à payer à l'entreprise prise pour cible. 

 

Si cet article vous a plus je vous invite à télécharger notre livre blanc sur le Brand Content et à contacter notre agence de Brand activation.

Posté par Jérémie Dornbusch

Expert Marketing Automation & CRM au sein de l'agence, je suis le spécialiste CRM, emailing pour tous les clients de l'agence.

Gabriel

Contact Brand Marketing :
Gabriel Szapiro

gszapiro@1min30.com
0611410158

Facebook révise son algorithme pour lutter contre le clickbait

Facilitez-vous la vie dans l'administration de votre site Wordpress

2 Comments

  • Stéphane C. dit :

    On peut aussi vouloir s’attaquer à un ou plusieurs concurrents plus petits (en parts de marchés) mais qui viennent de s’introduire sur notre marché et menacent notre équilibre, ou qui copient notre offre (en indiquant dans la pub comparative qu’il vaut mieux utiliser l’original).

    • Bonjour Stéphane,

      Selon moi aucun intérêt car cela serait donner trop d’importances à la concurrence.

      Si votre produit est bon les consommateurs le saurons et vous n’avez pas besoin de vous comparer pour démontrer cela.

      Mieux vaut investir votre temps et votre argent à satisfaire vos clients plutôt que de le dépenser inutilement pour s’attaquer à des concurrents qui plus ait plus faible que vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!