2020
30/Avr

Coronavirus : quel impact sur un site business ?

De nombreuses entreprises sont touchées par l’épidémie du coronavirus. Certains marchés plus que d’autres comme Gabriel Dabi-Schwebel vous l’a expliqué dans un article précédent : les gagnants et les perdants du coronavirus. Aujourd’hui, je vous propose un article sur l’impact du coronavirus sur le site 1min30 et quels sont les impacts pour notre marketing.

Structuration du site 1min30

Avant de commencer notre analyse, il est important de vous donner quelques explications sur la structure de notre site et nos chiffres clés pour que vous ayez une vision globale et que vous compreniez ce que l’on compare et ce que l’on mesure.

Les différents types de contenus du site

Le site 1min30 est structurée autour de différents types de contenus :

Les définitions : les définitions sont des contenus qui nous permettent de nous référencer sur les définitions liées au webmarketing. Ce type de contenus permet de participer à la notoriété de la marque. Ils réprésentent une grande partie de notre trafic global. Car les définitions sont très recherchées, particulièrement auprès des étudiants.
Notre annuaire de marques : l’annuaire de marques, nous permet de nous référencer sur le nom de la marque plus le logo de celle-ci. Comme les définitions, ce type de contenus a un objectif d’éducation.
Le blog : ces contenus sont des contenus de type froid sur tout ce qui touche au marketing, à la communication et à la vente. Contrairement aux définitions et à notre annuaire de marques, ces contenus nous amènent plus de trafic qualifié et des potentiels clients.
Les ressources : les livres blancs permettent de convertir nos visiteurs inconnus en prospects et alimenter notre newsletter. Cet indicateur est important car il permet de mesurer la performance de notre site.
Les pages agences : il s’agit ici des pages intentionnistes, du type “agence Inbound Marketing”, “agence Marketing”, etc. Ce sont des pages de vente qui nous amènent le plus de contacts qualifiés avec des projets.

Impact de l’épidémie sur le trafic du site

Voici la période que nous allons comparer tout au long de l’article pour mesurer l’impact du coronavirus sur notre site :

Semaine avant le début du confinement : 9 au 15 mars
1ère semaine de confinement : 16 au 22 mars
2ᵉ semaine de confinement : 23 au 29 mars

Analyse du trafic global

Semaine avant le début du confinement : 65 152 utilisateurs (90 785 pages vues)
1ère semaine de confinement : – 8,29% (59 748 d’utilisateurs) (82 460 pages vues)  par rapport à la semaine précédente.
2ᵉ semaine de confinement : +3,42% (67 383 d’utilisateurs) (93 278 pages vues)  par rapport à la semaine avant le confinement.

Comme nous pouvons le voir ici, il y a eu une légère baisse la première semaine du confinement comparé à la semaine qui la précède.

Cela peut s’expliquer par le fait que durant la première semaine de confinement, les gens s’organisaient et l’activité des entreprises était perturbé. Ce qui fait que les utilisateurs cherchaient moins d’éléments sur le marketing, la communication et la vente.

En revanche la deuxième semaine de confinement montre qu’il y a un retour à la normale du trafic qui est même supérieur à la première semaine avant le confinement.

Essayons un peu d’aller plus loin dans cette analyse et observons le trafic par type de contenus

Analyse du trafic sur les contenus froids

Dictionnaire du web

Semaine avant le début du confinement :  11 369 pages vues
1ère semaine de confinement :  -0,91% (11 266 pages vues) par rapport à la semaine précédente.
2ᵉ semaine de confinement : +19,33% (13 567 pages vues)   par rapport à la semaine avant le confinement.

Annuaire de marques

Semaine avant le début du confinement : 39 973 pages vues
1ère semaine de confinement : -16,11%  (33 533 pages vues) par rapport à la semaine précédente.
2ᵉ semaine de confinement : -14, 88% (34 024 pages vues) par rapport à la semaine avant le confinement.

Blog

Semaine avant le début du confinement : 36 175  pages vues
1ère semaine de confinement : -2,80% (35 161  pages vues) par rapport à la semaine précédente.
2ᵉ semaine de confinement : +15,86% (41 913 pages vues) par rapport à la semaine avant le confinement.

Globalement, la tendance pour les contenus froids semble correspondre à ce que nous observons sur le trafic global.

À savoir une baisse la première semaine de confinement par rapport à la semaine qui la précède et une hausse en deuxième semaine de confinement qui est supérieure à la semaine avant le confinement. Excepté pour l’annuaire de marques qui reste un peu inférieur à la première semaine avant le confinement en termes de trafic.

Analyse du trafic sur les pages de conversions et intentionnistes

Ressources

Semaine avant le début du confinement : 2 004  pages vues
1ère semaine de confinement : -23,25% (1 536 pages vues) par rapport à la semaine précédente.
2ᵉ semaine de confinement : +20,76% (2 420  pages vues) par rapport à la semaine avant le confinement.

Pages agences

Semaine avant le début du confinement : 972  pages vues
1ère semaine de confinement : -28,50% (695 pages vues) par rapport à la semaine précédente.
2ᵉ semaine de confinement : +3,81% (1 009  pages vues) par rapport à la semaine avant le confinement.

Tout comme le trafic sur les contenus froids, le trafic sur les ressources et les pages intentionistes suit la même courbe. On peut noter une vraie hausse la deuxième semaine de confinement en termes de requêtes et de reprise de l’activité.

Impact du coronavirus sur les conversions

Téléchargement de ressources

Semaine avant le début du confinement : 296  téléchargements
1ère semaine de confinement : -12,5% (259 téléchargements) par rapport à la semaine précédente.
2ᵉ semaine de confinement : +112,5% (629 téléchargements) par rapport à la semaine avant le confinement. Cependant, il est à noter que nous avons réalisé un shoot sur notre base de données afin de promouvoir un nouveau livre blanc.

Sans ce livre blanc nous avons eu 409 téléchargements soit une augmentation de +38,18% par rapport à la semaine avant le confinement.

L’évolution du nombre de téléchargements des ressources est vraiment plus parlante que l’évolution du trafic. Il a totalement explosé la deuxième semaine de confinement, cela peut s’expliquer par le fait que les gens ont plus le temps de se former au marketing digital et de manière générale qu’habituellement car ils ont plus de temps.

Demande de contacts

Semaine avant le début du confinement :  17 demandes de contact
1ère semaine de confinement : -58,82% (7 demandes de contact)  par rapport à la semaine précédente.
2ᵉ semaine de confinement : -52,94% (8 demandes de contact) par rapport à la semaine avant le confinement.

Contrairement aux autres indicateurs, les demandes de contact sont le seul indicateur qui n’a pas ré-augmenté en 2e semaine de confinement par rapport à la semaine avant le confinement. Cela peut s’expliquer du fait que de nombreuses entreprises limitent les investissements durant cette période et privilégient la formation et les projets en interne plutôt que de mettre en place de nouveaux investissements.

Analyse globale

D’un point de vue global, cette analyse montre que la première semaine de confinement a eu un petit impact sur le trafic global du site et que les entreprises et les particuliers ont passé plus de temps à s’organiser pour le confinement.

En revanche dès la deuxième semaine de confinement, les personnes se sont faits une raison et lorsque le télétravail a pu être mis en place, le trafic sur le site a bien évolué de manière positive et était même supérieur à la première semaine avant le confinement.

Le nombre de téléchargements des ressources a augmenté également la deuxième semaine de confinement car les personnes prennent plus le temps de se former qu’en temps normal.

Nous notons tout de même un ralentissement du nombre de demandes de contacts la deuxième semaine de confinement. Cela peut s’expliquer du fait que bon nombre d’entreprises soiet passées en chômage partiel et que d’autres ont dû fermer durant cette période. Il est donc normal que les demandes liées au projet soient réduites même si le trafic global augmente durant cette période.

Pour notre part, nous profitons également de la période plus tranquille au niveau des projets clients pour travailler sur le lancement de notre nouvelle méthodologie : l’Acquisition Strategy Design, pour vous permettre de comprendre votre client et de le faire progresser tout au long de son parcours d’achat jusqu’à la vente.

Je vous invite à participer à notre rendez-vous hebdomadaire sur le sujet. Tous les vendredis à 10h, Gabriel Dabi-Schwebel répond à toutes vos questions sur cette nouvelle méthodologie.

Si cet article vous a plu je vous invite à découvrir l’Acquisition Strategy Design pour créer vos parcours de vente et vos plans d’acquisition, et à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design.

Jérémie Dornbusch

Posté par

Formé aux techniques de vente et au marketing digital à l’INSEEC j’ai au cours de mes études, connu

Jérémie Dornbusch

Contact Acquisition Strategy Design :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!