2019
10/Déc

5 ans après, le Marketing Space c’est fini ! What’s next ?

Début janvier 2015, nous emménagions au Marketing Space, un ancien local textile de 630 m² au 39 rue de Palestro, Paris 2ème, juste à la sortie du métro Réaumur Sébastopol. 5 ans après quasiment jour pour jour, nous allons quitter ce bel espace, suite à une opportunité financière que nous ne pouvions pas refuser. On vous explique tout dans cet article.

Nos belles histoires au Marketing Space

Ouvert en mai 2015 après 4 mois de travaux, le Marketing Space était conçu comme un espace de coworking dédié au Marketing. Un espace que nous avons fait à nos couleurs, 50 nuances de violet, et dans lequel nous avions prévu d’accueillir essentiellement des agences  et des freelances qui œuvraient dans le domaine de la communication, du marketing et de la vente ou d’autre part des startups proposant de nouvelles solutions marketing. Cela a d’ailleurs été le cas avec la première startup que nous avions accueilli à l’ouverture Babbler ou par la suite Qwarry, etc.

Nous y avons aussi organisé une série d’événements, les Mardis du Marketing, avec les lancements de Limber, Webmecanik, Plezi, Lunc.hr avant qu’ils ne se lancent dans les tickets restos, et autres startups du marketing.

Nous avons aussi accueilli des startups hors du marketing qui ont connu ou vont connaître de belles histoires : Foodcheri, racheté par Sodexo, Murfy qui connaît une ascension fulgurante dans la réparation d’électroménager, et Marine Serre, une étoile montante de la mode française.

Les contraintes du Marketing Space et l’évolution du Marché du coworking

Néanmoins, gérer un espace et accueillir des coworkers c’est énormément de contraintes logistiques. Il fait soit trop chaud, soit trop froid, il manque toujours de quelque chose, du café, du papier, une ampoule, du sucre, des couverts, des verres, des feutres, etc. Il y a toujours quelque chose de cassé : une lumière, une serrure, les toilettes bouchées, un vidéo projecteur, etc. Tout le monde ne remplit pas toujours bien aussi sa part de travail collectif, remplir la machine, vider la machine, nettoyer sa table, veiller au calme et il faut faire la police et quelques rappels à l’ordre. Je tiens ainsi à saluer Yann qui s’en est très bien occupé ces 3 dernières années et Jérémie qui s’en était occupé auparavant.

Au-delà de ces petites contraintes, le modèle économique de l’espace s’est durci pendant ces 5 années. Quand nous avons ouvert en 2015, le marché du coworking n’était pas aussi développé qu’aujourd’hui, parmi les espaces connus dans le quartier il n’y avait que le Numa. Aujourd’hui, les méga-espaces comme Station F, WeWork, MySpace, Morning Coworking ont ouvert et la compétition est beaucoup plus rude.

Ainsi, initialement nous arrivions à remplir l’espace avec un prix moyen des postes compris entre 350 et 400€ et nous avons dû baisser de près de 100€ aujourd’hui pour y arriver.

Une affaire d’opportunité…

Ainsi, quand la boutique voisine nous a approché pour nous racheter notre bail afin de s’agrandir et d’installer ses ateliers dans le Marketing Space, j’ai d’abord refusé. Même maigrement bénéficiaire, le Marketing Space était un lieu sympa, à nos couleurs, dans lequel nous avions la place pour grandir, accueillir nos clients, et nos ateliers, faire des formations et des événements.

Mais au vu de l’insistance du voisin, du montant proposé qui était plus que conséquent, j’ai doucement changé d’avis, j’ai réalisé qu’une telle opportunité ne se reproduirait pas si un jour j’étais contraint de céder. Il faut savoir être opportuniste et adapter sa stratégie aux propositions externes… L’argent sera le bienvenue pour réaliser de nouveaux investissements plus utiles au développement de l’agence que le Marketing Space…

Alors Whats next ?

D’un point de vue logistique nous allons nous même aller en coworking, avec la mise en place de notre nouveau dispositif d’accompagnement nous avons beaucoup diminué la taille de nos équipes pour les limiter aux fonctions supports et aux chefs de projet et nous n’avons pas besoin d’avoir notre propre espace. Le Marketing Space nous sert moins, nous n’avons plus besoin de paraître plus gros que nous nous sommes, d’être la grenouille qui veut être plus grosse que le boeuf, aujourd’hui nos références et notre ancienneté parlent pour nous.

A nous aussi de profiter des opportunités que le nomadisme nous apportera… Possibilité de partager des bureaux avec des partenaires, d’opérer des rapprochements, etc. A nous aussi de bien investir l’argent, pour créer des actifs stratégiques qui nous différencieront, communautés digitales, collections de livres, méthodologie exclusive, nos projets sont nombreux en ce début de nouvelle décennie…

Pour connaître toute l’histoire d’1min30 dont cet épisode et l’un des nombreux rebondissements rendez-vous içi, vous pouvez aussi me contacter pour discuter entre entrepreneurs, ici.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Actualité 1min30 :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!