1min30 > Blog > Content Marketing > Facebook Watch ou l’avenir de la vidéo ?
2018
12/Nov

Facebook Watch ou l’avenir de la vidéo ?

Il y a un peu plus de six ans, Facebook rachetait une application spécialisée dans le partage de photos, pour la modique somme de 715 millions de dollars. Son nom : Instagram.
Plus grosse acquisition de l’entreprise américaine à l’époque, cet épisode semblait marquer un tournant dans la vie du réseau social. Quelques jours après ce rachat, les journalistes du Monde n’hésitaient d’ailleurs pas à titrer : « Instagram, le YouTube de Facebook ? »
Si l’histoire leur a donné tort – le partage de contenu vidéo étant très éloigné de celui proposé par la propriété de Google – il faut bien avouer que la question méritait d’être posée.
Six ans plus tard, le lancement par Mark Zuckerberg et ses équipes de Facebook Watch nous oblige à nous poser cette même question.

Mais au fait, Facebook Watch c’est quoi ?

Lancé il y a plus d’un an aux Etats-Unis, Facebook Watch faisait son apparition sur le marché mondial – et donc français – le 29 août dernier.

Prenant la forme d’un énième onglet sur la page d’accueil, ce nouveau « service » est une plateforme vidéo dont le principal objectif est de proposer à ses internautes des productions directement hébergées sur le réseau social.

Mais ce n’est pas tout ! Parce que Facebook fait rarement les choses à moitié quand il s’agit de s‘attaquer à un marché, l’idée est également de proposer aux internautes un accès à des séries, dont certaines seront directement financées par Facebook.

Vous l’aurez deviné, au-delà de YouTube, Facebook Watch a pour ambition de rivaliser avec deux autres géants : Netflix et Amazon Prime.

Bien évidemment – identité oblige – les utilisateurs pourront commenter ce contenu et/ou cliquer sur le fameux « J’aime » qui a fait la renommée de la marque.

Les bonnes recettes de Facebook Watch

Alors c’est vrai, sur le papier cet énième service de plateforme vidéo semble peu innovant. Mais la véritable valeur ajoutée de Facebook Watch réside ailleurs… Dorénavant les utilisateurs n’ont plus besoin de passer par d’autres sites pour partager et/ou visionner du contenu vidéo. Suffisant pour instaurer un monopole ? Difficile à dire. Seul le temps nous donnera la réponse.

En attendant, il y a fort à parier que ce nouveau canal de diffusion sera tout de même un succès pour l’entreprise américaine. Pour preuve, selon les représentants de Facebook, « le temps passé sur Watch s’est (…) multiplié par 14 depuis le début 2018. »

Autre aspect suggérant que cette entreprise va être couronnée de succès : la personnalisation. Alors oui, on se détache un peu de la vidéo en tant que telle. Mais des réseaux sociaux comme Instagram ou Pinterest puisent justement leur force dans le fait que chaque utilisateur accède à un contenu personnalisé. Avec Facebook Watch la recette est la même !

En suivant leurs médias ou créateurs favoris, les utilisateurs ont un accès direct à un contenu qui leur parle. Un nouvelle façon de consommer la vidéo à la fois bien plus intéressante et bien plus immersive donc qu’avec les lecteurs traditionnels.

A noter que le service permet aussi de centraliser toutes les vidéos des pages aimées en un seul et même endroit. 

Mais si les internautes peuvent personnaliser leur plateforme à souhait – et trier le fil d’actualité de Facebook Watch selon leurs préférences – ils ont également la possibilité de faire défiler des vidéos suggérées par le réseau social. 

Pourquoi Facebook Watch marque un tournant

Si s’appuyer sur les bonnes recettes est important et rassurant, Facebook Watch ne s’en contente pas.  Grace à son Watch Parties par exemple, les utilisateurs ont la possibilité de regarder des vidéos à plusieurs tout en les commentant en instantané. Regarder des programmes et interagir avec ses amis sans être dans la même pièce que ces derniers… socialement parlant difficile de savoir sur quel pied danser. Pourtant, il faut bien avouer que l’expérience est intéressante. A la seule condition que le traditionnel barbecue de la coupe du monde ne disparaisse pas.

Ainsi, Facebook Watch devrait être en mesure d’héberger des retransmissions sportives en direct. Si le groupe beIN, Canal et RMC Sport se battent chaque année à coups de millions pour acquérir les droits des différentes ligues sportives, il est fort probable que la puissance financière de Facebook fera trembler les chaînes classiques.

De plateforme vidéo à véritable média, il n’y a qu’un pas.

Quelques points d’inquiétude pour Facebook Watch

Contenu personnalisé, centralisation des vidéos aimées par l’utilisateur, expérience unique via la possibilité de visionner un programme avec ses amis par écrans interposés… les points forts de Facebook Watch sont nombreux. Alors, pourquoi redouter un éventuel échec ?

Tout d’abord, en raison du grand nombre de sites proposant un accès à du contenu vidéo déjà présent sur le marché. Le réseau social parviendra-t-il à tirer son épingle du jeu face à des mastodontes appréciés du grand public comme Netflix ou YouTube ? Rien n’est moins sûr.

Surtout que la ressemblance saisissante du logo de Facebook Watch avec celui de YouTube n’aide pas vraiment à se démarquer. Là où le rouge de YouTube est assimilé dans l’esprit collectif, le bleu de Facebook pourrait avoir du mal à s’imposer.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc “video marketing” et à contacter notre agence de vidéo marketing.

Maxime Kgozien

Posté par

Après avoir obtenu mon Master en journalisme en octobre 2016, je suis parti pendant neuf mois au Nép

Maxime Kgozien

Contact Video Marketing :

Alvin Fleurantin

af@1min30.com
0619791727





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!