2022
17/Oct

Comment mesurer l’expérience collaborateur ?

Comment savoir si votre entreprise laisse une bonne ou une mauvaise expérience collaborateur ? Comment connaître l’impact réel de vos actions managériales sur l’ensemble de vos personnels ou certains d’entre eux ? C’est ce que nous allons répondre dans cet article en vous donnant les bons outils pour bien mesurer l’expérience collaborateur au sein de votre organisation.

Mesurer l’expérience collaborateur sur le plan qualitatif

Il est possible de mesurer l’expérience collaborateur de deux manières possibles : qualitativement et quantitativement. Pour le premier, on parle plutôt de « baromètre social » qui donne le pouls de la société. Nombreux sont les outils qui ont été créés afin de collecter ce genre de données, comme :

  • Zest,
  • Bleexo,
  • Bloom at work…

L’utilisation d’un tel outil ne sert à rien si vous ne savez pas quelles informations en tirer. Pour cette raison, il est essentiel de bien connaître la culture de son entreprise et ses objectifs. Vous pourrez, après, orienter votre recueil de feedbacks en fonction de ceux-ci.

Quelles données recueillir ?

Sur le plan qualitatif, mesurer l’expérience collaborateur revient à connaître le ressenti général des employés, mais aussi des managers. Ces feedbacks doivent être axés sur des questions clés relatives à votre culture d’entreprise. Parmi ces questions, vous pouvez demander :

  • si vos collaborateurs sont fiers d’appartenir à votre entreprise,
  • s’ils sont reconnaissants d’en faire partie,
  • s’ils se sentent suffisamment autonomes,
  • s’ils souhaitent régulièrement donner du feedback,
  • s’ils perçoivent un réel sens à leur travail chez vous,
  • et s’ils ressentent que leur travail a réellement de l’impact…

Une chose est à retenir tout de même : le ressenti global n’est pas figé. Celui-ci change au fil des événements marquants vécus auprès de votre société. Tout ce qui pourrait chambouler le quotidien des salariés est bon à mesurer. Adopter cette démarche et prendre une action en fonction des feedback reçus vous donnera la chance d’améliorer constamment la relation de votre entreprise avec son personnel.

Mesurer l’expérience collaborateur sur le plan quantitatif

Mesurer l’expérience collaborateur peut aussi se faire par le biais de chiffres bien clairs. Dans ce cas, il s’avère important de connaître les critères de l’expérience collaborateur. Vous pouvez, ensuite, les utiliser comme indicateurs à mesurer. En faisant ainsi, vous évitez de perdre du temps et des ressources sur des données inutiles.

En pratique, ces critères définissent l’engagement des salariés envers l’entreprise. Ils sont nombreux à être plus ou moins fiables selon le système de calcul que vous allez utiliser.

Les données à collecter

Quand on parle de mesurer l’expérience collaborateur quantitativement, on pense directement à recueillir des données chiffrées. Parmi celles-ci, vous avez les indicateurs sociaux et les indicateurs de performance.

Les deux principaux indicateurs sociaux à utiliser dans ce cadre sont :

  1. le taux de turnover,
  2. le taux d’absentéisme.

Pour ce qui est des indicateurs de performance, il y a :

  • le taux de participation général (aux événements internes et à une formation offerte par l’entreprise),
  • le choix des formations suivies,
  • le taux d’engagement aux comptes de l’entreprise sur les réseaux sociaux,
  • et le taux de satisfaction client.

Ce n’est pas étonnant de voir le taux de satisfaction client parmi ces indicateurs de performance étant donné qu’il s’agit du reflet de l’expérience collaborateur.

Comment mesurer l’impact de l’entreprise sur le personnel ?

Quels impacts ont réellement vos actions managériales sur l’expérience collaborateur ? Est-ce qu’elles ont été remarquées ? Est-ce qu’elles ont eu des résultats tangibles sur le quotidien des salariés ? À quel point sont-ils satisfaits de ces actions ?

Connaître la réponse à ces questions pourra aider l’entreprise à adopter une nouvelle stratégie beaucoup plus alignée avec ses objectifs. Si les actions n’ont pas été remarquées, vous pouvez communiquer beaucoup plus sur les nouvelles actions à entreprendre la prochaine fois, par exemple.

Quels indicateurs d’impact suivre ?

Mesurer l’expérience collaborateur grâce aux indicateurs d’impact consiste à suivre les données liées au processus à analyser. Ainsi, il est recommandé de se concentrer sur :

  • le budget dédié à l’acquisition des compétences clés,
  • le budget lié aux formations,
  • l’identification des talents et des profils qui prendront la place d’autres collaborateurs,
  • la détermination des compétences clés par poste,
  • le nombre de salariés embauchés basés sur une liste de compétences données,
  • les actions prises pour développer les compétences clés,
  • le nombre de salariés formés par an,
  • la durée des recrutements,
  • la durée des formations…

Vous connaissez maintenant toutes les données à collecter pour mesurer l’expérience collaborateur. Certaines d’entre elles sont plus faciles à obtenir que d’autres, mais il est toujours possible de les recueillir toutes grâce à un système de feedback en permanence et une stratégie analytique bien solide. Elles seront vos fondations pour améliorer votre entreprise.

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir nos 3 méthodologies Marketing RH et à télécharger les premières pages de notre méthodologie « les 3 méthodes marketing pour les RH »

Ranja Randriambelo

Posté par

Ayant 8 années d'expériences dans le marketing, j'ai débuté en tant que téléconseillère pour chargée

Ranja Randriambelo

Contact Marketing RH :

Chloé Duval

cduval@1min30.com
07 60 56 24 02





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos points de blocage ! Rejoignez notre communauté et libérez votre potentiel :)