2022
26/Déc
Hanna Azaïz 5 min

Les 5 étapes du parcours collaborateur

Le parcours collaborateur est le parcours client de vos salariés. Il se matérialise par l’ensemble des étapes par lesquelles vont passer vos collaborateurs de son entrée dans l’entreprise jusqu’à son départ de celle-ci. Dans cet article, nous avons compilé pour vous les 5 étapes du parcours collaborateur du recrutement à l’offboarding. Bien les connaître permet d’identifier les actions à mettre en place pour mesurer l’efficacité de vos actions RH dans chacune de ces étapes.

Étape 1 du parcours collaborateur : le recrutement

Le recrutement constitue la première étape du parcours collaborateur. Ici, on parle bien évidemment d’un recrutement externe, mais pas d’une reconsidération d’un collaborateur interne.

Il est impossible de nier la place de l’embauche dans le parcours d’un employé, puisqu’il s’agit du premier contact du futur salarié avec l’entreprise. Cela commence par les contenus qu’il a pu consommer sur la marque ou votre organisation à travers des produits, des vidéos, des publications ou autres. À ce moment-là, il est important de faire une bonne 1re impression en gardant une cohérence entre les messages que vous véhiculez partout et les messages que vous passez au sein de votre établissement.

Cette cohérence est essentielle entre l’expérience collaborateur et la marque employeur. En effet, le candidat s’attend à vivre ce qu’il vit lors du recrutement tout au long de sa carrière chez vous. Si ce n’est pas le cas, vous risquez de perdre d’excellents profils prématurément et de générer une mauvaise réputation.

Au-dessus de tout cela, s’ajoute le fait de répondre aux attentes et aux besoins du candidat. C’est l’unique manière de les garder bien motivés et engagés avec le temps.

Étape 2 du parcours collaborateur : l’intégration

L’étape suivante du parcours collaborateur est l’intégration. Aussi connue sous le nom « d’onboarding » en anglais, il s’agit du moment où le candidat devient l’un de vos employés. C’est le temps de présenter tout le monde à commencer par le manager et l’ensemble de l’équipe. Il est aussi conduit à son poste ou présenté son lieu et ses outils de travail. On lui fournit toutes les informations concernant l’entreprise, les règlements internes et bien plus encore.

Pour bien intégrer une nouvelle personne dans la structure, on lui réserve un accueil chaleureux, et on lui donne accès à :

  • un kit d’onboarding,
  • un programme de parrainage,
  • rapport d’étonnement,
  • etc.

Accorder une importance particulière à cette étape assurera la pérennité de l’individu au sein de la société. C’est aussi le moment d’aligner sa vision avec celle de l’organisation pour pouvoir avancer vers le même but. Et mettez-le à l’aise dans ce nouvel environnement pour qu’il s’y sente productif et toujours prêt à donner le meilleur de lui-même.

Dans la plupart des cas, l’intégration dure 1 à 3 mois. Et elle s’arrête officiellement lors de la première réunion de suivi avec le manager. C’est là que le candidat sait s’il montera en CDI (contrat à durée indéterminée) ou s’il renouvelle sa période d’essai.

On pourrait aussi parler du « pre-onboarding », qui a vraiment peu de différences avec l’intégration en elle-même.

Étape 3 du parcours collaborateur : la carrière

En tant que 3e étape du parcours collaborateur, la carrière désigne le temps où le salarié travaille officiellement pour vous, hors période d’essai et de préavis. Il est donc déjà habitué et bien à l’aise dans son environnement de travail. Il ne ressent aucune difficulté à utiliser ses outils et à interagir avec les autres dans le cadre de son travail. Il accepte volontiers les nouveaux projets et les défis qui se présentent à lui. Tout ceci prouve qu’il fait partie intégrante de la société et y a déjà trouvé sa place.

Lors de cette phase, son parcours collaborateur est façonné par :

  • son bureau et l’ambiance qui y règne,
  • la cohésion de son équipe,
  • son état d’esprit en général,
  • le système managérial et la relation avec son supérieur,
  • ses outils de travail,
  • sa vie quotidienne chez vous…

Reconnaître ses leviers de motivation vous permettra de le fidéliser en analysant régulièrement cette période.

Étape 4 du parcours collaborateur : la mobilité ou l’évolution

La montée en compétences est un processus normal dans les entreprises. L’envie de reconnaissance est bien naturelle, d’où le besoin d’évoluer après avoir passé un certain temps dans un poste. Aller dans ce sens vous aidera à le garder le plus longtemps possible chez vous. Il reste bien engagé aussi, parce qu’il se sent reconnu à sa juste valeur. En même temps, il bénéficiera d’une nouvelle valeur ajoutée pour la suite.

Pour garantir une évolution de poste en adéquation avec les compétences de chacun, il faut :

  • réaliser une gestion constante des compétences,
  • effectuer un plan de carrière,
  • prodiguer des formations,
  • assurer la mobilité interne…

Étape 5 du parcours collaborateur : l’offboarding

Malgré tous les efforts que vous déployez pour la fidélisation et l’engagement de votre équipe, sachez que le départ ou « l’offboarding » est une étape inévitable du parcours collaborateur. Même vos employés les plus fidèles et engagés partiront à la retraite un jour.

Que le salarié quitte l’entreprise de plein gré, à cause d’un licenciement ou autre, votre rôle est d’assurer qu’il passe cette dernière étape la plus agréablement possible. Cela vous évitera de ternir la réputation de votre entreprise, et de devenir incohérent envers votre marque employeur.

À ce moment-là, votre attention ne devrait pas uniquement se focaliser sur le profil qui part. Le reste de l’équipe qui a collaboré de près ou de loin avec lui sera impacté d’une manière ou d’une autre par cet événement.

Opérez donc efficacement pour lui et pour eux en même temps. Dans ce contexte, ce qu’il faut faire, c’est :

  • tenir un entretien d’offboarding,
  • annoncer ce départ au moment opportun afin d’en minimiser l’impact,
  • chercher et préparer le remplacement durant la période du préavis (nouvelle offre d’emploi et nouveau recrutement),
  • faciliter les « au revoir » durant son dernier jour chez vous,
  • mettre en place un groupe d’alumni si possible,
  • et garder son contact.

Analyser continuellement ces 5 étapes du parcours collaborateur vous dévoilera les points à améliorer et ceux à renforcer. N’hésitez pas à mettre en place des enquêtes pour obtenir des feed-back réguliers de la part de vos salariés et managers pour rendre compte de la réalité du vécu de chacun et ce qu’ils ressentent lors des moments de vérité à savoir les interactions réelles des talents avec l’entreprise.

Si vous souhaitez profiter de nos conseils pour améliorer votre parcours collaborateur ou analyser les KPIs relatifs à celui-ci, nous vous invitons à découvrir nos  3 méthodologies Marketing RH et à  télécharger les premières pages de notre méthodologie « Les 3 méthodes marketing pour les RH ».

Hanna Azaïz

Posté par

Diplômée d'un Master Information et communication Spé. Ingénierie des médias, j'ai eu l'occasion de

Hanna Azaïz

Contact Marketing RH :

Chloé Duval

cduval@1min30.com
07 60 56 24 02





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos points de blocage ! Rejoignez notre communauté et libérez votre potentiel :)