2020
24/Juil

5 conseils pour recruter efficacement dans le cadre d’un full remote

Crise sanitaire, confinement, distanciation sociale, etc., la crise du coronavirus fait exploser la pratique du télétravail qui deviendra, dans certaines entreprises, la norme.

Néanmoins, comment s’assurer d’un bon recrutement et ce dans le cas où le collaborateur sera en full remote ?

Comment s’assurer qu’il s’agisse de “la bonne personne, pour le bon poste, au bon moment” ? Les conseils ci-après peuvent vous aider dans ce processus.

1. Redéfinissez le poste à pourvoir

La mise en place du full remote oblige à revoir en profondeur l’organisation de l’entreprise.

En effet, ce mode de travail n’étant pas la règle au sein des différentes organisations, il bouscule de manière significative les processus RH et notamment les processus du recrutement.

Quels sont les compétences, les caractéristiques, l’état d’esprit, etc., que votre futur collaborateur doit posséder afin d’intégrer votre entreprise ?

Vous devez, pour cela, repenser votre organisation en profondeur. Vous devez réaménager la façon dont vos collaborateurs peuvent et doivent travailler ensemble.

Toute cette réflexion vous amènera, fatalement, à devoir repenser votre organisation et donc vos différents besoins en termes de ressources humaines.

Il est fort à parier que vous aurez besoin de collaborateurs autonomes, pro-actifs et force de proposition et ce, pas uniquement pour les postes à responsabilités.

Votre besoin opérationnel est-il toujours aussi présent ? Comment pouvez-vous continuer à générer de la valeur avec une équipe “explosée” géographiquement ?

Votre poste à pourvoir doit-il gagner en valeur ajoutée ?

Autant de questions qu’il faut se poser avant de se lancer dans un recrutement qui aura de lourdes conséquences dans le cas où il n’est pas bien mené !

2. Recrutez plus largement !

Le full remote a plusieurs avantages et le fait de pouvoir recruter hors de son bassin géographique en est un !

Aussi, votre recrutement peut se faire de manière beaucoup plus large et vous aurez ainsi davantage de choix dans le profil que vous pourrez rencontrer.

En effet, avec la crise sanitaire liée au coronavirus, beaucoup de salariés souhaitent minimiser leurs déplacements au strict nécessaire et le full remote est un levier qui permettra de les sécuriser.

Ces futurs candidats, éloignés géographiquement de votre bassin historique ne souhaiteront ainsi pas se déplacer sur de longues distances, déménager, etc. afin d’avoir un emploi.

C’est bel et bien l’emploi et le poste à pourvoir qui vont déménager jusqu’à chez eux !

Vous pourrez également intégrer différents pays dans votre processus de recrutement et ainsi pouvoir espérer toucher dans candidats avec d’autres savoir-faire, d’autres méthodologies de travail.

Cette “ouverture” du recrutement aura également un avantage non négligeable : il sera possible, dans certains cas, de réduire l’enveloppe prévue initialement pour la rémunération du candidat !

3. Renforcez votre onboarding

L’onboarding est toujours une étape cruciale dans tout processus de recrutement.

Cela est encore davantage le cas dans le cadre d’un recrutement en full remote.

En effet, il faut savoir intégrer à votre entreprise un collaborateur que vous n’aurez probablement vu qu’au travers d’une visioconference !

Aussi, vous devrez également faire évoluer votre marketing RH afin qu’il prenne cette nouvelle dimension en compte !

Vous devez pouvoir insuffler votre culture d’entreprise à tout nouvel arrivant et ce, quelle que soit son origine géographique, localement, régionalement, nationalement ou internationalement différente de votre localisation habituelle.

Bien évidement, vous ne parviendrez pas à la perfection du jour au lendemain.

La culture d’entreprise étant quelque chose qui se construit dans le temps, il va falloir vous faire avec cette nouvelle donnée : la culture d’entreprise doit également se construire dans l’espace !

Aussi, votre onboarding doit prendre cela en compte et vous devez être aux cotés de votre nouvel arrivant et ce, même à distance !

Réunions, points, documentations, vous ne devez cesser de le nourrir afin qu’il se sente convenablement accueilli et afin qu’il puisse s’accaparer un bout de votre culture d’entreprise et ainsi avoir un onboarding réussi !

4. Renforcez vos actions de formation

Il est toujours difficile d’organiser des actions de formation.

Cela est d’autant plus vrai dans le cadre d’un full remote.

Ici, ce n’est pas le temps qui peut poser problème, mais la limitation des outils technologiques mis à disposition des collaborateurs.

Ordinateur peu performant, connexion internet défaillante, panne de matériels, etc.

Autant de facteurs qui peuvent mettre un grain de sable dans la parfaite organisation de vos formations.

Néanmoins, il est possible d’anticiper tout cela afin de pouvoir assurer un suivi serein d’une action de formation qui sera bénéfique à l’ensemble de vos collaborateurs !

Vos actions de formation d’ailleurs pourront également être retravaillées. En effet, les besoins pourraient ne plus être les mêmes que dans le cadre une organisation classique.

Il faut pouvoir avoir le recul nécessaire afin de pouvoir adapter son plan de formation à cette nouvelle organisation du travail.

Il faudra probablement faire des temps de formation de manière plus régulière. Pourquoi ne pas imaginer des actions de formation plus courtes mais de manière plus rapprochée dans le temps ?

Ces formations seront également un temps de partage et de retrouvailles pour l’ensemble de vos collaborateurs et cela ne pourra être que bénéfique pour votre culture d’entreprise !

5. Recrutez… Différemment !

Et si votre processus de recrutement venait à être complètement bouleversé par le full remote ?

Êtes-vous certain que la future organisation de votre entreprise doit passer par l’embauche de nouveaux salariés ?

Ne va-t-on pas évoluer vers une relation contractuelle plus souple de type contrat de prestations ?

C’est une question à se poser et c’est une question que vous devez vous poser dans le cadre de vos futurs recrutements !

En effet, le poste à pourvoir est-il absolument nécessaire d’être pourvu à l’interne ? Ne serait-il pas envisageable de le faire tenir par une personne ayant un contrat différent du classique contrat à durée indéterminée ?

Le savoir être exigé par la mise en place du full remote, ne correspond-il pas davantage à un état d’esprit d’un free-lance ?

Le poste à pourvoir ne pourrait-il pas être proposé à une société en “offshore” ?

Autant de questions qu’il faut se poser avant d’enclencher votre processus de recrutement.

La mise en place du full remote va complètement modifier notre rapport au travail et donc notre façon de recruter et/ou de postuler.

Il est important de prendre cette évolution en compte dans la définition d’un poste et donc du processus de recrutement afférent.

Si cet article vous a plu, je vous invite à contacter notre agence Marketing RH afin que nous puissions en discuter ! Dans l’intervalle, je vous invite à consulter notre page dédiée à l’Acquisition Strategy Design qui pourra vous permettre, en temps de crise, de continuer à générer des leads pour votre activité !

Yann Schimmer

Posté par

Atypique et passionné. Tels sont les adjectifs qui peuvent me caractériser. Baccalauréat scientifiqu

Yann Schimmer

Contact Marketing RH :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





1 Commentaire

DJEMENDA NGARNAN dit: 24 Juil 2020

Vraiment intéressante.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!