2019
20/Nov

5 conseils pour éviter le burn out de vos collaborateurs

Nous le savons tous, le burn out est un véritable fléau pour les entreprises et pour leurs collaborateurs. Aussi, il faut pouvoir se donner les moyens de lutter contre ce phénomène afin de pouvoir garder l’ensemble de ses collaborateurs unis et en bonne forme physique et mentale.
Néanmoins, il n’est pas simple de lutter contre des phénomènes liés au burn out et voici ci-dessous 5 astuces afin de pouvoir les éviter.

1. Avoir un management bienveillant

Un manager bienveillant se doit de prendre soin de l’intégrité physique et morale de ses collaborateurs dans un cadre professionnel. Aussi, ici nous pouvons développer deux axes importants de la bienveillance qui contribuent à lutter contre le phénomène de burn out.

Le premier, sera celui de fixer des objectifs réalistes et atteignables.

En effet, sans cela, le collaborateur pourra se sentir submergé dans ses tâches et aura tendance à plonger dans un état de stress pouvant mener au burn out. Ces objectifs peuvent être co-construits afin d’être plus en phase avec les attentes réciproques mais également avec les objectifs visés par les deux parties.

Le second, sera celui du soutien et de l’écoute.

En effet, un manager se doit d’être présent pour ses collaborateurs et doit pouvoir les aider et les épauler en cas de difficultés. Le manager doit agir comme un coach afin de pouvoir faire monter ses collaborateurs en compétences afin qu’ils ne soient pas démunis face à un obstacle. Ces deux leviers d’action auront un effet important dans la capacité de vos collaborateurs à éviter le burn out.

2. Laisser le droit à l’erreur

Cela est un prolongement du management bienveillant. Il faut en effet accepter que votre collaborateur puisse se tromper et il faut ainsi, non pas le sanctionner (sauf exceptions bien sûr !) mais bien l’accompagner afin de lui faire comprendre ce qu’il aurait pu faire afin de satisfaire aux objectifs qui lui auront été donnés.

Ce droit à l’erreur est d’autant plus important qu’il permettra à votre collaborateur de ne pas sentir de frustration face à une difficulté ce qui aurait parfois pour conséquence de laisser traîner un dossier et de le rendre irrécupérable au final.

3. Surveiller la charge professionnelle

C’est souvent cette charge professionnelle qui favorise le burn out.

En effet, le collaborateur se sent acculé dans ses tâches, il ne sait plus comment s’organiser et ce faisant, il perd petit à petit pied . Le manager doit pouvoir monitoter la charge de travail et ce notamment via des réunions régulières afin de faire un point sur l’avancée des dossiers.

Ce point régulier permettra de détecter les difficultés et les problématiques inhérentes à une charge trop importante et ainsi à prendre des mesures afin de prévenir un éventuel burn out.

4. Favoriser l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Le présentéisme n’est pas une bonne chose car cela favorise le burn out.

Aussi, il faut respecter le fait que votre collaborateur ne doive pas passer plus de temps que nécessaire au bureau et ainsi lui permettre de trouver un équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie privée.

Cet équilibre est d’autant plus important que si la balance est alignée, votre collaborateur ne risque pas de perdre pied et gardera la tête froide et il saura venir vers vous avant que des difficultés n’apparaissent. Si au contraire cet équilibre n’est pas assuré, les problématiques professionnelles peuvent se faire sentir dans la sphère privée et ainsi générer des difficultés qui se répercuteront sur la sphère professionnelle.

Cela continuera en un cercle vicieux menant au burn out.

5. User du droit à le déconnexion

Introduit par le législateur, ce droit à la déconnexion doit permettre au collaborateur d’équilibrer sa vie professionnelle et sa vie privée.

Ce droit, dont l’employeur doit se faire le gardien, doit permettre à votre collaborateur de ne pas être dans l’attente d’un e-mail tard le soir, durant le week-end ou bien encore durant ses congés.

En effet, si ce droit n’est pas appliqué, l’attente de réponse, l’attente de validation, etc., peut engendrer un sentiment de frustration qui, in fine, peut mener vers un burn out.

Aussi, ce droit est d’autant plus important que le fait de ne pas répondre à un mail durant une soirée ou même un week-end ne devrait pas mettre votre entreprise en péril. L’inverse cependant pourrait mettre en difficulté l’intégrité physique et mentale de votre collaborateur et ainsi le mener tout droit vers un burn out.

Vous souhaitez faire un audit social de votre entreprise ? Vous avez besoin d’être accompagné pour la gestion de vos ressources humaines et de votre marque employeur ? Je vous invite à prendre contact avec notre agence de Marketing RH et à télécharger notre livre blanc sur la démarche de Marque Employeur.

Yann Schimmer

Posté par

Atypique et passionné. Tels sont les adjectifs qui peuvent me caractériser. Baccalauréat scientifiqu

Yann Schimmer

Contact Marketing RH :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!