src=
2013
10/janv

Qui croit encore à la publicité? [Infographie]

Une infographie très intéressante publiée par lab42 une agence marketing de Chicago sur l'influence de la publicité.Il est intéressant de noter que:
  • seul 3% des consommateurs croient à la véracité des messages publicitaires,
  • contre 76 qui les jugent exagérés voir très exagérés, en particulier pour les produits de beauté, d'entretien, etc.
ainsi la publicité attire 31% des consommateurs, mais en fait fuir presque autant 21%!Je vous laisse découvrir l'intégralité de l'infographie qui en dit plus sur ce qui marche encore dans une publicité.

Qui croit encore à la publicité?

Et vous qu'en pensez-vous? On a presque l'impression que bientôt la publicité fera faire fuir plus de clients qu'elle n'en attirera... et que les marques qui ne font pas de publicité seront plus connues et plus appréciées que celles qui en font! Sacré challenge pour les marketeurs et sacré perspectives pour l'Inbound Marketing;-)

Pour en savoir plus sur l'Inbound Marketing, n'hésitez pas à télécharger notre livre blanc!

Posté par Gabriel Dabi-Schwebel

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lancement de nombreuses révolutions numériques : 3G, VoD, Triple Play, TV Mobile, Apps Smartphone, Smart Grid, etc. Ces expériences ont forgé mon expertise du marketing lire la suite...

Contact Inbound Marketing :
Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06.73.55.17.36

Les nouveaux papas, cibles de communication pour Google

5 conseils pour faire fuir ses clients

7 Comments

  • Bonjour,

    Une infographie intéressante qui met bien en lumière les faiblesses de la publicité. Au passage, le film à ne pas manquer cette année est “Branded”, une vision anticipée du marketing de masse dans moins de 10 ans en Russie.

    Quelques réflexions :

    – les stéréotypes ont la vie dure sur les consommateurs hommes et femmes mais on voit bien que le web 2.0. constitue une opportunité de mieux les connaître (tracking navigation, publicité ciblée en fonction de l’intérêt, réseaux sociaux…)

    – la réassurance sera de plus en plus importante, je pense par exemple à ces nouvelles banques en ligne qui ne sont pas pédagogiques pour 2 sous et ne rassurent pas quant à leur similarité par rapport aux banques physiques/classiques

    – le dogme du buzz doit être calmé car ce n’est pas parce qu’on retient une publicité qu’on achète le produit, il y a là un raccourci dangereux ! Une pub peut être la plus drôle du monde, si je n’ai pas besoin du produit ou qu’il ne me correspond pas, je n’achète pas.

    – le vieux dogme qui devrait revenir à la mode est “le bon produit au bon moment à la bonne personne”, des évolutions sont en cours : géolocalisation, profiling précis, omniprésence des moyens de communiquer (smartphones…), outils modernes (QRcodes, écrans tactiles, etc.).

    Bref, même si je rêve parfois d’un paysage sans publicité, je pense qu’elle a encore de très beaux (voir LES plus beaux) jours devant elle 🙂

    • Merci pour cette excellent commentaire.

      Effectivement, quand je parlais de la fin possible de la publicité, je me cantonnais à la publicité classique de masse non contextuelle: pub TV, presse, display sans retargeting, etc.

      La publicité contextuelle de type SEM, retargeting, geolocalisée, etc. et la personnalisation à outrance ont en revanche de beaux jours devant eux.

      A voir néanmoins comment le consommateur réagira? Il est aussi beaucoup plus en défensive qu’auparavant. Le dernier épisode concernant l’Adgate de Free le souligne.

      Bien cordialement,

      Gabriel Dabi-Schwebel
      http://www.1min30.com

  • Olivier dit :

    C’est tout à fait compréhensible que les pubs à la télé et à la radio font fuir les gens : ils augmentent le volume des pubs par rapport au reste des émissions. Bien souvent aussi, ils utilisent des voix qui hurlent, ou qui sont désagréables aux oreilles.
    Enfin, moi ça ne me dérange plus : je ne regarde plus la télé et je n’écoute plus de radio avec de la pub 😀

    Pour la pub dans les magazines, comme indiqué dans l’infographie, c’est clairement photoshoppé la plupart du temps.
    Je fais parti des 17% qui aimerait qu’il y ait des lois pour réguler la pub.

  • […] Cet âge là du tout outbound où la parole publicitaire était parole d’évangile est définitivement révolue et sans devenir totalement inefficace les consommateurs sont de moins en moins crédules vis-à-vis de la publicité  (voir à ce propos l’infographie Qui croit encore à la publicité?) […]

  • […] La Vache Pourpre de Seth Godin, incontournable mais… | Agence web 1min30, Inbound marketing et communication digitale à Paris dit : 21 mars 2013 à 9 h 34 min. […] Cet âge là du tout outbound où la parole publicitaire …  […]

  • Dommage que le contenu soit en anglais, heureusement que les illustrations sont claires

  • Créative dit :

    Infographie créative, en anglais mais facile à comprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!