src=
2015
15/avri

Meerkat & Périscope : comment le streaming live transforme les médias

L’arrivée sur le marché public de nouvelles applications telles que Meerkat et son concurrent direct, détenu par Twitter, Périscope, ouvre de nouveaux horizons pour les média, tant sur leur forme que dans leur contenu.

Meerkat vs Periscope

Brève contextualisation pour les néophytes. Le 26 mars, Twitter a lancé son application de streaming live Périscope, en réponse à la sortie de Meerkat en février. Ces applications mobiles permettent de capturer et de diffuser de manière synchrone et en direct, des vidéos sur les réseaux sociaux, notamment Twitter.

Faire référence à Périscope et Meerkat c’est parler de streaming live 2.0, c’est à dire un contenu produit en direct par les utilisateurs eux-mêmes. Quelles seront les répercussions de ces innovations sur les médias et les communicants ?

Premières apparitions

Comme toute avancée digitale prometteuse, le streaming live fait ses premiers pas significatifs par le biais de leaders d’influence tels que de grands titres de presse. A l’image de l’hebdomadaire britannique The Economist, qui réalise sa première diffusion Meerkat le 24 mars, portant sur la déflation au Royaume-Uni.

TheEconomist Meerkat UK Deflation

L'intérêt médiatique de ces applications réside dans leur potentiel à couvrir en live des actualités, à chaud. Dans les 24 h suivant le lancement de Périscope, deux actus sont diffusées à travers l’application.

 

HufPost - Tweet building ExplosionCapture d’écran 2015-04-10 à 10.43.18

Capture d’écran 2015-04-10 à 11.08.52

Un changement

Ces quelques exemples  illustrent bien la simplicité d’utilisation de ces applications, permettant aux journalistes d’aborder les évènements avec une proximité et une implication du public toujours plus grandes. Comme l'exprime Gadi Schwartz, un des deux reporters ayant couvert la course poursuite : “ {..} Ces applications donnent l'occasion de rapprocher le public des évènements, et cette nuit {référence au 27 mars} m’a donné le sentiment qu’un changement profond allait s’opérer dans notre façon de couvrir une actualité en direct.

  • Un changement dans la gestion des actualités pour les média, mais pas seulement. Si l'on spécule raisonnablement, dans le prolongement de cette logique de "direct", on peut supposer que les médias n'auront plus le monopole de l'actualité ou de l'évènement représentant un interêt médiatique : faits divers, interventions publiques, évènements sportifs ou culturels, toutes ces manifestations pourront être couvertes et retransmises par de simples utilisateurs privés dotés d'un outil et d'une portée semblables à ceux des grands médias.
  • Dans la forme, leurs contenus seront identiques, et c'est donc sur le fond que les médias devront se distinguer pour garder la mainmise sur les flux de streaming live. Ce qui suppose un souci de qualité de leur part, leur expertise leur permettant de se différencier de l'utilisateur lambda qui traite du même sujet.
 

Des opportunités

L’essor prochain et promis à cette pratique de streaming live sur Twitter apporte une nouvelle dimension et de nouveaux enjeux pour les journalistes comme pour les communicants.

  • Cette avancée signe la mort définitive du “off”, ce qui implique d'opter pour une transparence accrue dans la communication, sous peine de manquer d'honnêteté et d'authenticité aux yeux de l'audience. Même si cette “révolution” pose de nombreuses questions quant à la modération, la diffusion, les ayants droit, et les possibles dérives liées au processus, il ne faut pas y voir un danger, mais une opportunité d’assainir et de renouveler le contenu de la communication, au service de l’image publique des personnalités et des marques.
  • Il semble évident que ces avancées digitales offrent un moyen, pour les marques et les entreprises, comme pour les utilisateurs privés, de se transformer en producteur de contenu à valeur ajoutée, et ainsi devenir leur propre média. Un outil de plus pour s’inscrire dans une logique dInbound Marketing, et tirer profit du séisme digital bouleversant le paysage médiatique et son organisation, depuis plusieurs années.

Pour découvrir comment devenir votre propre media et parfaire votre stratégie de contenu, retrouvez notre livre blanc sur la transformation digitale et notre agence de content marketing.

No photo

Posté par Louis-Gabriel Gonzalez

Etudiant en communication digitale et fondateur du collectif français l'Ordre, en veille constante, j'écume le web à la recherche de nouveautés technologiques et d'idées créatives appliquées au marketing et à la communication.

Contact Content Marketing :
Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06.73.55.17.36

1min30 intègre l'extension Chrome de Seolius

1min30 accueille son Super Directeur de Création !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!