1min30 > Blog > Brand Marketing > Est-ce que vous “chunkez” ? Vous devriez !
2015
12/Oct

Est-ce que vous “chunkez” ? Vous devriez !

Regrouper l’information en différents blocs aide les lecteurs à mémoriser et à retenir le contenu qui est important au sein de votre marketing collatéral. Le concept qui consiste à grouper ces informations en blocs nous vient de la recherche psychologique sur la mémoire et porte un nom : ”Chunking”.

memory

 

Pourquoi intégrer le chunking à votre stratégie de communication ?

Les consommateurs sont exposés quotidiennement à des centaines et des centaines de messages marketing, sur tous les supports : papier, télévision, vidéos online, publicité internet, sms et radio. Dans cet environnement saturé, les marketeurs ont une tâche colossale : faire en sorte que les consommateurs lisent ou écoutent leurs messages marketing.  Mais avec plusieurs centaines de messages quotidiens, se frayer un chemin dans le psyché du consommateur et lui faire remarquer une information marketing est difficile, et il est encore plus difficile de la lui faire mémoriser.

Pour ce qui est des supports de communication visuels et audio, les jingles, les rythmes et les marques sonores facilitent bien la mémorisation d’une marque et d’un message. Tandis que pour les supports du “marketing collatéral”, tels que les brochures et les pages web, la mémorisation des informations reste un challenge pour les marketeurs.

 

Qu’est ce que le chunking et comment permet-il de retenir l’information ?

Le chunking est une technique utilisée pour regrouper des informations importantes en morceaux ou en blocs. Cela permet aux lecteurs d’enregistrer l’information dans leur mémoire à court terme. Le concept de chunking nous vient de la psychologie cognitive ; George A.Miller avait d’ailleurs écrit en 1956 un livre à ce sujet :Le nombre magique 7, plus ou moins 2 : les limites de nos capacités à processer l’information”.

Pour expliquer ce phénomène brièvement, la mémoire humaine à court terme  ne peut pas enregistrer plus de 7 blocs d’informations en moyenne, plus ou moins deux unités selon les individus. Certains peuvent stocker 10 unités d’informations, d’autres 5 seulement, mais en moyenne le nombre est de 7 items ou 7 groupes d’items, lesquels peuvent être des nombres, des images, des caractères ou des phrases. Il n’y a pas de limites au volume d’information qui est enregistré tant que celle-ci est regroupée en 7 blocs significatifs.

Une fois le bloc d’information encodé, il est stocké dans la mémoire à court terme pendant environ 30 secondes avant d’être oublié.

Pour que les consommateurs transfèrent l’information de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme, ils doivent associer ce bloc d’informations avec quelque chose qui leur est familier ou au moyen de mnémotechniques.

 

Comment les marketeurs utilisent-ils “le chunking” dans leurs collatéraux ?

Vous devez regrouper :

  • Seulement l’information que vous souhaitez que vos lecteurs retiennent et mémorisent.
  • L’information qui va être recherchée ( information utilisé pour la résolution de problèmes).
  •  Dans des environnement saturés où le stress est important et interfère avec la concentration, le découpage de l’information devient encore plus nécessaire (emplacements très fréquentés, etc.)

Vous devez analyser votre copie marketing, extraire l’information importante et pertinente, ensuite classifier cette information dans une liste ne dépassant pas 7 items. Numéroter la liste est une bonne idée. Si possible, faites en sorte que la première lettre de chacun des items épelle un mot, pour aider à la mémorisation. Utiliser des boxes colorées selon chaque item aide à localiser et à se rappeler de l’information.

 

Exemples de chunking de contenu

  • L’article d’Apple ci-dessous est un exemple de chunking : découper cet article en plusieurs sections à l’aide de titres et d’images, facilite la lecture par rapport à un long texte monotone.

Chunking mac

 

  • De même, le flyer réalisé par une marque de café ci-dessous est un bel exemple de chunking. Sont présentés les bénéfices du café au sein d’une section A colorée ; la section B décrit les dates et lieux de séminaires, et la section C regroupe les informations de contact. Le flyer découpe donc l’information en plusieurs blocs afin que les lecteurs retiennent plus facilement l’information importante et les bénéfices du produit.

 

café

 

En conclusion, le chunking d’information devrait être utilisé comme une aide à la mémorisation des informations importantes et non simplement comme une aide à la simplification du design, comme le considèrent parfois les graphistes.

Si cet article vous a plu, je vous invite à lire notre livre blanc sur l’inbound marketing ainsi qu’à découvrir notre agence brand marketing.

Posté par

Consultante en Inbound Marketing à 1min30, je suis attirée par le marketing et le digital. J’évolue

Amira Amrine

Contact Inbound Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous