1min30 > Blog > Brand Marketing > Mondial de Paris, le Salon de l’auto et de la mobilité : les questions à se poser
2018
02/Oct

Mondial de Paris, le Salon de l’auto et de la mobilité : les questions à se poser

Le Mondial de Paris, la plus ancienne manifestation consacrée à l’automobile, ouvre ses portes au grand public le 04 octobre. Un salon emblématique qui fête aujourd’hui 120 ans d’histoire. Depuis la dernière édition, dans un monde toujours plus numérique, il est sujet à controverses et certains constructeurs le boudent. Aujourd’hui, il fait peau neuve et propose un nouveau format ou mobilité et technologies sont à l’ordre du jour. Cas d’école, il interroge sur les avantages d’être présents sur de tels événements, il questionne sur les freins qui poussent certains à le déserter, il surprend par la proposition de son nouveau concept. Voici une première lecture après avoir arpenté les allées d’une dizaine d’éditions précédentes mais avant de découvrir sa nouvelle mouture.

Pourquoi les constructeurs sont-ils présents au Salon de l’automobile du Mondial de Paris ? Les 5 objectifs majeurs

Indéniablement, le Mondial est une vraie opportunité pour les marques. Il s’agit d’asseoir ses valeurs de marque et de les faire rayonner, grâce à la puissance de cet événement, du web à la concession. La liste des objectifs est longue. Voici les principaux :

  • Augmenter sa notoriété :

La  notoriété est le niveau de connaissance qu’un individu a d’une marque ou d’un produit*. Rien de mieux qu’un Salon pour rappeler son existence. Il s’agit de faire en sorte que les consommateurs ajoutent la marque ou le produit à leur “shopping list” le moment venu. Cela est d’autant plus vrai pour un Salon d’envergure tel que le Mondial de Paris qui reçoit plus d’1 million de visiteurs.

(*) Définition dans e-marketing.fr

  • Travailler son image :

L’image est le jugement de valeur, la perception qu’un individu a d’une marque ou d’un produit*. Rien de mieux qu’un Salon, pour se faire connaître, pour procurer des émotions, pour réaliser des expériences afin que les consommateurs perçoivent la personnalité de sa marque.

  • Présenter sa marque et son actualité :

Le salon permet de présenter sa vision, ses innovations et ses nouveautés. Sur le Salon de l’automobile, il s’agira de multiplier les expériences en lien avec ses valeurs, de dévoiler les concept-cars pour donner un aperçu des véhicules du futur, de mettre en avant (telles de vraies stars) les nouveaux véhicules ou technologies.

  • Animer ses communautés de clients, partenaires et collaborateurs :

Le Salon est l’événement de rencontre avec ses communautés. Les traditionnelles journées presse, soirées VIP, soirées “réseaux” sont organisées par chaque marque pour rencontrer leurs ambassadeurs. Les espaces privés sont utilisés pour des  manifestations diverses et variées. Des shows live sont proposés pour générer toujours plus de trafic mais aussi un lien émotionnel avec son public.

  • Faire un peu de tactique, quand même … :

Avec la digitalisation, tout se mesure. Chaque entrée, chaque passage sur stand, chaque demande de brochures, chaque intérêt porté à un véhicule plutôt qu’à un autre est noté, enregistré par les hôtes et hôtesses, munis d’i-Pad.  Les intentions d’achat à court ou moyen terme sont répertoriées et envoyées aux points de vente concernés, les ventes réalisées sont comptabilisées. Tout est tracké, les résultats sont compilés et suivis avec attention.

Les objectifs de la présence à cet événement sont donc importants. S’y engager et faire de sa présence un succès, c’est aussi savoir faire vivre l’évènement avant, pendant et après. L’enjeu est de profiter de cet instant LIVE et de le faire rayonner en dehors du parc des expositions de la Porte de Versailles. Or, rien que l’organisation n’est pas une mince affaire.

Comment s’organiser ? Les 10 thèmes à ne pas négliger pour optimiser sa présence au Salon de l’automobile du Mondial de Paris :

Une fois la stratégie déterminée pour transformer cet événement en un projet à long terme, des mois de préparation sont nécessaires. Voici une liste non exhaustive mais éclairante de l’ensemble des actions à mener.

  1. Réserver l’emplacement et créer le stand : lieu d’exposition des véhicules – bureaux – lodge & réceptif, montages techniques : tout doit être pensé – (Pour optimiser les coûts, les stands sont utilisés sur plusieurs Salons avec un travail de réadaptation selon les espaces).
  2. Installer les connexions Wi-fi & téléphones. Choisir et commander le matériel technologique nécessaire (i-pad, écrans, bornes interactives, VR…).
  3. Commander les véhicules aux spécifications et coloris spécifiques et gérer leur logistique, en statique comme en essai.
  4. Prévoir le nettoyage du stand et des véhicules ainsi que les réparations éventuelles.
  5. Événementialiser le stand avec des animations (musique, éclairages, show…).
  6. Créer les messages et contenus, les offres et construire le plan média associé.
  7. Organiser les temps forts et manifestations : conférence de presse, soirées VIP et Réseaux.
  8. Constituer, former et animer les équipes d’hôtes & d’hôtesses, habillés aux couleurs de la marque.
  9. Sélectionner, former et gérer l’équipe de ventes et de commerciaux.
  10. Qualifier le trafic sur le stand, gérer les leads et leur suivi.

A chaque étape, le travail de préparation est conséquent. De nombreux services, prestataires & partenaires travaillent ensemble pour organiser cet événement.  On comprend donc que le retour sur investissement est attendu. Il n’est peut-être pas suffisant pour certains. A partir de 2016, certains constructeurs décident de ne plus participer.

Pourquoi certaines marques choisissent de ne plus participer au Salon de l’automobile ?

A l’heure de la digitalisation, les stratégies de marque ne se construisent plus à l’échelle nationale mais à l’échelle mondiale. Il n’est plus question de présenter les nouveautés, à chacun des événements et Salons internationaux. Chaque marque sélectionne 2 à 3 grands événements internationaux et fait l’impasse sur les autres, de manière à préserver cet effet « whaou ».

A cela s’ajoute que les marques doivent faire des choix et arbitrages tant les cycles de produit se réduisent et les nouveautés sont fréquentes.

Par ailleurs, chacune cherche à se différencier. Créer de nouvelles expériences qui incarnent leurs valeurs sans être mélangées aux autres. Or, comment se distinguer dans le brouhaha d’un Salon ?  Certaines désertent les Salons, trop contraignants, et se démarquent par d’autres opérations « Web-to-Store ». Le résultat peut être plus impactant pour un budget moindre. En 2016, les premières marques qui n’ont pas été présentes ont même créé le buzz par leur non-présence.

Enfin, les comportements des consommateurs ont évolué : ils se renseignent d’abord sur internet, passent moins de temps en concession ou  sur un salon. Lorsqu’ils interagissent avec la marque, ils s’attendent à recevoir une relation personnalisée en adéquation avec leurs attentes.  Lesquelles ont d’ailleurs changé. L’usage et les services passent en priorité, devant la passion et l’intérêt du produit. Que cela plaise ou non, la voiture n’a plus ce rôle statutaire.  Les enjeux environnementaux, la surpopulation des villes poussent les individus à revoir leur mode de transport et de nouvelles manières de concevoir leur mobilité. C’est sûrement pour répondre aux consommateurs que le Mondial de Paris a opéré, lui aussi, sa transformation.

Comment le Mondial de Paris 2018 s’adapte aux nouveaux usages ?  Les 10 nouveautés marquantes :

Le Mondial de Paris n’est plus simplement celui de l’Automobile, mais aussi celui de la Moto, de la Mobilité et des Technologies :

  • Le salon de la MOTO revient aux côtés de l’AUTOMOBILE, preuve que la mobilité ne se conçoit que par la multiplicité des moyens de transport.
  • De nouveaux acteurs exposeront pour la 1re fois : GAC, constructeur chinois et VinFast, constructeur vietnamien.
  • Le numéro 1 mondial des technologies virtuelles, le Laval Virtual Center est partenaire du Mondial de Paris et 750 m² lui sont dédiés. Ce dernier présentera toutes les innovations de Réalité Virtuelle et Augmentée.
  • Le Mondial de la mobilité présentera la mobilité 2.0 au grand public alors que le Mondial de la Tech permettra aux constructeurs, équipementiers, startup et écosystèmes de l’automobile de se rencontrer. « Vivez la mobilité » et « Drive the future » seront les signatures de ce salon.
  • Le CES Unveiled Paris revient sous un nouveau format et sera aux côtés du Mondial de Paris le 03 octobre. La keynote d’ouverture de Mondial « Tomorrow in Motion » le 1er octobre est notamment effectuée en la présence de Gary Shapiro, Président et CEO de la Consumer Technology Association ((CTA)™, propriétaire et organisateur du CES®.
  • La Startup Awards sera lancé : 8 catégories, 64 startup, 1 gagnante par catégorie et 1 grande finaliste.
  • Un centre d’essais d’un nouveau genre, place de la Concorde (à la rencontre des citadins), de véhicules multimarques électriques, hybrides, hydrogènes et GNV est créé.

Au-delà de la Tech, des expériences, de l’émotion :

  • Lego, à l’occasion de son 60e anniversaire, est également de la partie, avec son univers plus ludique. Ses plus belles créations mais aussi des voitures à l’échelle n°1 seront présentées.
  • Une zone « Super cars » où toutes les marques de luxe sont regroupées pour le plaisir des yeux.

Et pour finir :

  • Le Mondial 2018 s’engage avec Mondial Woman pour promouvoir le rôle des femmes dans les secteurs de l’automobile, de la moto et plus largement celui de la mobilité. Je ne pouvais pas oublier de le souligner !

Et si le Mondial de Paris 2018 nous prouvait que Rêve et Passion ne s’opposaient pas à Responsabilisation & Citoyenneté ? Dans tous les cas, il prend un nouveau virage en ligne avec les attentes des consommateurs, il prend en compte la révolution technologique en cours, donne du sens et répond aux enjeux citoyens. Pour l’heure, ses portes s’ouvrent, découvrons et profitons….

Si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il est temps d’animer vos communautés sur le sujet de la mobilité de demain, n’hésitez pas à télécharger notre livre blanc sur l’inbound marketing et à contacter notre agence Inbound Marketing.

 

Virginie Vivier

Posté par

Après 17 ans d’expérience dans le secteur automobile dans des fonctions de marketing, vente & se

Virginie Vivier

Contact Evenementiel :

Yann Schimmer

yschimmer@1min30.com
0635226226





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!