src=
2015
13/octo

3 grandes leçons à retenir du salon e-commerce 2015 et quelques pistes d’action…

Dans la grande effervescence du salon révélatrice du développement du secteur, ce qui m’a plus impressionnée, c’est l’importance qu’ont pris les données et l’infinité de solutions imaginées pour les récupérer et les traiter, à tous les points de contacts avec le client. Livrer le bon message au bon moment à la bonne personne, c'est un peu la quête du Graal. Le mobile, ce terminal multi-usages que tout le monde a dans sa poche, fait donc tourner toutes les têtes. D'un point de vue plus marketing, il nous oblige à réinventer formats, contenus et stratégies. Facebook affirme la sienne : des images plus grandes, une approche publicitaire tournée vers la performance et un déploiement considérable d’outils  pour mesurer les résultats et affiner l’audience.Voici donc quelques conseils pour vous aider dans votre transformation digitale.

shutterstock_249218857

 

1- Le mobile est au cœur du commerce

Il se vend aujourd’hui plus de mobiles et de tablettes que d’ordinateurs !Le temps moyen de consultation d’internet sur mobile augmente sans cesse : en moyenne plus d’une heure par jour pour les possesseurs de Smartphone, qui l’utilisent aussi de plus en plus à la maison.
  • le mobile est utilisé pour préparer l’achat. Aujourd’hui près de 62 % des ventes on line sont déclenchées via les Smartphones. Un site compatible mobile, riche en informations sur la marque et les produits s’avère indispensable.
  • le mobile sert à diriger les clients vers votre magasin. C’est la tendance du « mobile to store » qui surfe sur la pratique de la géolocalisation utilisée par près d’un quart des mobinautes en déplacement. Pour qu’ils vous trouvent, il est donc important de géolocaliser votre boutique sur Google. Mieux encore, vous pouvez attirer les clients dans votre boutique en déclenchant des messages appropriés dès qu’ils pénètrent dans votre périmètre de chalandise.
  • le mobile s’invite dans la boutique. Aux Etats-Unis, 75 % des acheteurs utilisent les applications des commerçants à l'intérieur de la boutique. Pour avoir des informations supplémentaires, des modes d’emploi, des tutoriels…
  • le mobil e-Commerce s’envole. Avec une progression de 54 % en un an, le mobile s'impose pour qui veut développer une boutique en ligne. Ce qui oblige à adapter l’ergonomie du site au terminal de poche. Place aux images de qualité, aux fiches produits impactantes, aux mises en avant contextualisées, car avec le mobile c’est tout de suite, maintenant.
 

2- Le marketing se réinvente avec le e-commerce

Fini le marketing de masse ! Il s’agit maintenant d’envoyer le bon message à la bonne personne, au bon moment, sur le bon canal. Cela pourrait se résumer ainsi. Plus facile à dire qu'à faire ! La principale difficulté de la e-boutique étant d’acquérir notoriété et visibilité, il faut désormais, pour diriger cet orchestre de médias, être méthodique. En bref, définir une stratégie.
  • L’attention portée à la ligne éditoriale est capitale pour adresser des messages en cohérence avec votre univers de marque et qui invitent l’internaute à interagir avec vous, car il aime être actif et le mobinaute plus encore. Ainsi au début, vous chercherez à le sensibiliser à votre univers, à vos valeurs, à le faire adhérer. Une fois acquis, vous lui apporterez des informations utiles et agréables et partagerez avec lui des conseils sur l’utilisation de vos produits. Vous le toucherez dans son quotidien. Pour le garder, vous le ferez bénéficier d’offres particulières, vous l’inviterez à partager avec vous les moments forts de votre actualité. Produire des contenus permet d’être présent à tous les moments de l’histoire pour séduire, acquérir et fidéliser. Un bon marketing c’est une comme une histoire d’amour qui dure !
  • L’analyse de vos données, du trafic, de sa provenance, du taux de conversion sur le site, du suivi des campagnes d’emailings, et celle de la performance des publicités, des actions sur les réseaux sociaux, vous guident pour définir le contenu de vos messages et mieux connaître le comportement de votre audience, mesurer vos points forts, vos points faibles et améliorer !
  • Désormais il faut penser scénario pour s’économiser en quelque sorte. Une fois que vous avez affiné vos messages et cadré vos contenus, compris les attentes de vos audiences, scénarisez pour automatiser ce qui peut l’être, en vous faisant aider par des spécialistes du marketing automation.
 

3- Les réseaux sociaux sont incontournables

Vos clients y sont ! Vous aussi. Utilisez toutes leurs possibilités qu’ils vous donnent.
  • Médias de l’instant, renvoyez vers le produit qui, sur votre site, répond au besoin du moment de la journée, du week-end, de la saison, de l’humeur, de la météo.
  • Médias de l’image, utilisez-les pour construire un univers de marque cohérent.
  • Médias de la performance publicitaire, testez vos messages, affinez votre audience, analysez vos résultats via les gestionnaire de publicités proposés par Facebook et Instagram.
  • Médias de l’intimité, faites découvrir vos coulisses, valorisez vos équipes, votre travail, montrez à vos fans que vous pensez à eux en permanence.
  • Médias de la conversation, incitez-les à l’action : à répondre à vos questions, à partager, à participer à un événement que vous organisez.

En bref, sollicitez-les !

 Pour vous inspirer, je vous invite à télécharger nos livres blancs sur les lignes éditoriales et les stratégies social média des grandes marques et pour vous aider à définir votre stratégie de contenus je vous renvoie à notre agence de contenus.

Posté par Sylvia Eskenazi

Ex directrice conseil en charge de la communication éditoriale de Leroy Merlin au sein de l'agence Textuel-La Mine, j'ai toujours eu un fort appétit pour les contenus. Sentant qu'il fallait prendre le tournant du digital, je me suis lire la suite...

Contact e-commerce :
Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06.73.55.17.36

Lean Marketing : A la recherche du contenu parfait !

Les 5 meilleurs exemples de publicité et meilleurs pratiques sur Instagram

Un commentaire

  • Bonjour,

    Très bon article.

    Je me permets de rebondir sur ce sujet: “Désormais il faut penser scénario pour s’économiser en quelque sorte.”
    L’impact de ce scénario est directement lié au taux de transformation. La scénarisation peut également se reposer sur les nouvelles pratiques à savoir le “story telling”. L’émotivité et le sens donné à l’achat deviennent 2 éléments indispensables à l’amélioration du taux de transformation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

temp2
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!