1min30 > Définitions Marketing > Reporting en marketing : Définition
2016
22/Fév

Reporting en marketing : Définition

Définition du reporting en marketing

Qu’est ce qu’un reporting en marketing ? – Définition par l’agence 1min30

Le terme « reporting » a plusieurs significations. En marketing, il peut désigner le fait qu’un cadre doit rendre compte de son travail auprès de ses supérieurs. Il peut également être utilisé pour désigner les outils digitaux permettant de calculer les performances et les résultats d’une campagne marketing.

Reporting en temps réel

Dans le domaine du marketing, le reporting est indispensable pour suivre les performances d’une campagne. Le reporting désigne généralement l’outil web permettant de mesurer en temps réel l’évolution de la campagne marketing (et son ROI). Ce suivi permet de pouvoir réagir plus rapidement face aux divers éléments de cette campagne afin d’optimiser cette dernière.

Construire son reporting

Pour qu’un reporting soit suffisamment efficace, il est nécessaire qu’il soit défini selon des éléments en lien avec le processus marketing. Il faut donc choisir des critères explicites et définir un scénario-type décrivant la mécanique d’acquisition d’un nouveau client. Ainsi, le reporting en marketing pourra mettre en avant les éléments qui fonctionnent et ceux qui, au contraire, semblent être moins performants. L’intérêt est de pouvoir réaliser ce reporting en temps réel afin de réduire le temps de réaction.

Les principales données à analyser pour un reporting

Dans l’Inbound Marketing, plusieurs données peuvent être analysées pour obtenir un reporting pertinent. Il faut souvent commencer par l’analyse des indicateurs KPI importants afin de pouvoir apporter des améliorations pour l’optimisation des performances. Les éléments suivants peuvent alors figurer dans les analyses :

  • Le nombre de visites pour évaluer la génération de trafic.
  • Le temps de visites sur le site web pour évaluer la pertinence du contenu.
  • La provenance du trafic : d’où proviennent les visiteurs et par quel canal ou moyen ont-ils atterri sur le site.
  • Le taux de rebond pour inciter les visiteurs à consacrer plus de temps sur le site web et convertir celui-ci en actions.
  • Le taux de conversion pour évaluer la capacité à transformer les visites en « leads ».
  • Enfin, le taux de désinscription peut être analysé aussi pour améliorer la stratégie d’e-mailing.
Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!