2020
13/Août
3 min

Certification de traduction

Reconnue comme une démarche officielle par l’administration et les tribunaux, la certification de traduction, implique un bon nombre de documents administratifs comme les extraits de chambre de Commerce, les papiers d’état civil (acte de mariage, acte de naissance…) ; les diplômes ; les arrêts juridiques. La mise en place d’une certification de traduction doit se faire en respectant autant que faire se peut celle de l’originale.

Certification de traduction : définition

La certification de traduction est une démarche qui nécessite une démarche de légalisation ou d’apostille et peut s’établir soit chez un notaire où il faudra débourser une somme d’argent ; soit à la mairie où le travail se fait de façon gratuite. La certification de traduction est une démarche qui offre la possibilité d’identifier le traducteur et de façon accessoire, d’avoir une garantie que la traduction a été faite par une personne agréée par une autorité judiciaire. Elle ne préjuge en aucun cas de la qualité de cette traduction encore moins de l’authenticité de l’original.

Par conséquent, il convient d’apporter une précision selon laquelle il s’agit d’une traduction certifiée et également la langue d’origine du document. Toutes les pages doivent être paraphées et numérotées. Il faut aussi indiquer clairement la fin du document, ceci pour ne pas avoir à faire face aux rajouts frauduleux. L’authenticité du document pourra être confirmée en ajoutant une apostille par le greffier du tribunal. Cette dernière est valable pour les pays qui ont ratifié le Traité de La Haye du 5 octobre 1961.

 Certification de traduction : une valeur juridique identique aux documents officiels

Effectuée par le biais d’un traducteur-expert certifié auprès d’un tribunal de grande instance, d’une cour d’appel ou d’une cour de cassation, une certification de traduction est une traduction certifiée qui est identique à un document original. Une fois qu’elle a été faite, elle possède alors la même valeur juridique qu’un document officiel aux yeux des autorités administratives d’un pays ou à l’étranger et de la justice. La certification de traduction s’accompagne de façon systématique d’un numéro d’enregistrement unique, de la date, du cachet et de la signature du traducteur certifié. La certification de traduction inclut plusieurs types de documents : scolaire, juridique, état civil, administratif, commercial, travail, technique, ou encore de transport.

La certification de traduction : une étape d’authentification

Dans certains pays étrangers, on peut demander d’autres procédures complémentaires en dehors de la certification de traduction, comme l’assermentation, la légalisation ou l’apostille auprès de la chambre de commerce et d’industrie. La démarche de certification de traduction offre la possibilité de s’assurer que l’expert traducteur est bel et bien agréé par une autorité judiciaire. La certification fait également intervenir une tierce personne qui viendra authentifier la traduction réalisée. Par la suite, elle est validée auprès d’un notaire ou d’une mairie. La certification de traduction offre également la possibilité d’assurer que la traduction d’un document correspond très bien au texte original.

Des traducteurs-interprètes reconnus

La certification de traduction implique d’avoir une très bonne maîtrise en ce qui concerne la terminologie, la linguistique et la législation. Aussi soumise à des règles bien définies et à une déontologie, la certification de traduction fait appel au respect d’une charte de qualité et de mise en page des textes qui ont été traités. Les traducteurs-interprètes sont reconnus comme des experts qui se chargent des traductions certifiées, pour devenir plus tard comme des experts judiciaires et accomplissent leur travail soit dans une agence de traduction ; soit comme des indépendants.

Conclusion

La certification de traduction n’entre en vigueur que dès l’instant où un expert agréé pose son sceau et sa signature sur le document. Pour une certification de traduction, il n’existe pas de validité limite, à l’exception de certains documents d’état civil.

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!