2020
13/Août
3 min

Abbasside

Les Abbassides représentent une dynastie arabe musulmane dont le règne s’est observé sur le califat abbasside depuis 750, après avoir succédé aux Omeyyades, jusqu’en 1258 lors de la chute de Bagdad. Abû al-‘Abbas As-Saffâh, fondateur de la dynastie des Abbassides est descendant de son oncle Mahommet, Al-Abbas ibn Abd al-Muttalib. Il a été proclamé calife en 750 grâce à sa victoire décisive sur Marwan II lors de la bataille de Grand Zab, qui a mis un terme au règne des Omeyyades.

Abbasside : définition

Abbasside est une dynastie arabe qui a régné entre 750 et 1258. Après leur triomphe sur les Omeyyades, ils quittent Damas qui était la capitale de l’Empire Arabe et déplacent leur pourvoir et leur influence de la Syrie jusqu’à l’Irak en créant une nouvelle capitale : Bagdad en 762.

Avec cette dynastie, les lettres et les arts ont inscrit leurs lettres de noblesse et atteint leur apogée. Le brassage intellectuel a connu son âge d’or sous cette civilisation arabo-musulmane, au IX ème siècle, plus précisément sous l’emprise du calife Al-Ma’mûm entre 813 et 833, qui s’était établi à partir d’une grande mouvance de traduction pendant lequel l’école Hunayn ibn Ishâq a occupé une place de choix. D’après la philosophie et la science, l’arrivée de la traduction sous l’ère des Abbassides a été très immense, partant du Moyen Âge jusqu’à la Renaissance.

L’histoire de l’islam a toujours encouragé le fait que la période abbasside, avec précisément le règne du calife Hârûn al Rashîd -786 à 809, glorifié dans les mille-et-une nuit, aurait mis en évidence l’apogée de l’Islam, tant sur le plan politique que sur le plan économique ; mais également sur les plans culturel et religieux. En effet, si la période abbasside est le temps de la relative prospérité sous le règne d’un État centralisé tourné autour de la personnalité du calife, il est évident qu’elle ne représente pas cet âge d’or qui, pour des siècles plus tard constituera une incontournable référence dans l’univers islamique.

La révolution Abbaside

Dans les années 740 à l’aube de la prise de pouvoir abbasside, la fragilité de l’état Omeyyade se fait ressentir. Après s’être imposé au pouvoir depuis 661 au terme de la Grande Discorde, les Omeyyades ont mis en place un grand empire depuis l’arrivée au pouvoir d’Abd al-Malik. Mais en 732, avec la victoire de Charles Martel à Poitiers et la chute d’Akroinon face aux Byzantins en 740, c’est le coup d’arrêt brusque des conquêtes Omeyyades, conduisant par la suite à une raréfaction du butin qui aboutit elle-même à des mouvements de révolutions à partir de 744, plus précisément au sein de l’armée.

Ces différentes révolutions ont été bénéfiques pour Abû al-‘Abbâs, un persan qui s’est converti à l’Islam venu du Khurâsân et réunit tous les mécontentements légitimes de la contestation en prétendant vouloir remettre en place la dynastie Alide, autrement dit, rendre le califat aux descendants du gendre du Prophète. La guerre de Kûfa, en 750 voit toutes les troupes Omeyyades vaincues par celles d’al-‘Abbâs. Ce dernier est alors proclamé calife, sous l’appellation de as-Saffâh, et élimine les princes Omayyades à la fin d’un banquet de réconciliation offert dans cet effet dans le but de massacrer tout prétendant, (légitime soit-il) au califat. Ensuite, le nouveau calife Abû al-‘Abbâs al-Saffâh, remet en place la tradition en vigueur depuis l’époque de Mu’âwiya et fonde alors la dynastie des Abbassides.

Déclin et fin de la dynastie abbasside

Arrivé à son apogée sous le règne d’Hâroun ar-Rachîd, la puissance politique et économique des Abbassides commence à diminuer, ils finissent par être réduit à une influence purement religieuse sous la tutelle des Bouyides au Xe siècle, ensuite des Seldjoukides au XI e siècle. En 1258, après la prise de Bagdad par les Mongols, une partie de la famille va s’installer au Caire, où elle gardera le titre de calife sous la tutelle des mamelouks jusqu’à ce que l’Empire Ottoman vienne conquérir l’Égypte.

Conclusion

Les Abbassides ont réussi à former une culture classique arabe, qui est d’autant bien plus riche que l’Empire possède une importante situation au carrefour, ce qui viendra joindre aux apports grecs et aux différentes doctrines musulmanes, des influences indiennes, persanes et même chinoises.

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!