2019
09/Sep

Quelle est la différence entre UX et UI ?

Fréquemment, on entend parler d’UX (expérience utilisateur) et d’UI (interface utilisateur) dans le domaine de la conception web. Souvent, ces termes portent toutefois à confusion. Bien qu’elles aient le même objectif (à savoir optimiser le taux de conversion), ces disciplines ne doivent pourtant pas être assimilées l’une à l’autre. De façon figurative, l’UI est à l’UX ce que le doigt est à la main. Faisons le point sur cette notion de complémentarité et de différence entre ces deux expressions.

Qu’appelle-t-on UX ?

UX est l’acronyme pour User eXperience ou expérience utilisateur en français. Pour développer un projet digital, il est important de se pencher sur l’UX. Mais concrètement de quoi s’agit-il ?

C’est en 1990 que Donald Norman commença à parler d’expérience utilisateur. Selon lui, cette notion désigne tout ce qu’un consommateur peut percevoir d’un produit, d’une application ou d’un site web. Aussi, l’UX va bien au-delà de l’environnement digital.

Pour faire simple, l’UX fait référence au ressenti et à l’expérience d’un consommateur pendant l’utilisation d’une application mobile, la visite d’un site web ou lors d’une interaction avec n’importe quel dispositif ou service. Il s’agit alors de rendre le vécu d’un utilisateur significatif et pertinent, mais aussi agréable.

Ainsi, l’UX, pour être performante, doit prendre en compte les attentes et les besoins de l’internaute en matière de contenus textes et visuels, mais aussi en matière de fonctionnalités et d’architecture d’un site web. Il vise à satisfaire le client en analysant des données collectées en aval de tests utilisateurs.

L’UX permet de répondre aux attentes des internautes via une conception web centrée sur l’utilisateur. À ce titre, l’UX ne doit intégrer certaines étapes, afin qu’il soit optimal.

Dans le cas d’un site internet, pour assurer une bonne expérience utilisateur, il faut se concentrer sur la vision stratégique. Cette dernière concerne les attentes de l’internaute, ce qui se réfère aux objectifs. Cela est nécessaire pour définir la direction à prendre.

Les besoins des utilisateurs bien définis, il faut maintenant que le site soit facile à trouver. Cela signifie qu’un travail SEO est indispensable en amont de l’UX. Ensuite, il doit être accessible, c’est-à-dire qu’il doit s’adapter à tous les supports technologiques et aux différents terminaux. Par ailleurs, le site doit être ergonomique et inspirer confiance en proposant une prise en main facile et de nombreuses fonctionnalités.

Le contenu se doit d’être pertinent et cohérent pour gagner en crédibilité et donner envie à l’utilisateur de le lire. Ceci inclut l’aspect visuel et la texture du site. Il faut en effet jouer sur le point émotionnel pour fidéliser un utilisateur.

En quoi consiste l’interface utilisateur ?

L’UI pour User Interface concerne la partie visible de l’UX. En effet, si l’expérience utilisateur se concentre sur le ressenti de l’internaute et ses besoins, l’interface utilisateur constitue la forme, c’est-à-dire l’apparence visuelle du site. Il a pour but de simplifier l’interaction entre l’internaute et le site.

L’UI est le lien qui unit l’humain au site. C’est ce que l’utilisateur peut voir. Il permet une utilisation efficace du site. Pour rendre agréable l’expérience de l’utilisateur, l’UI designer se base sur des normes techniques incluses dans la charte éditoriale englobant des éléments graphiques, textuels, et web.

À toutes les étapes de la conception de l’UX, l’UI designer se voit attribuer un rôle en mettant en avant un design attrayant et fonctionnel. Il s’occupe entre autres de l’identité visuelle, de la navigation et de la facilité d’accès à l’information sur le site. Sa mission est de mettre l’internaute en confiance.

L’UI designer se charge de l’interface web ou web design. Il assure ainsi la mise à jour des sites web ainsi que leur planification, leur architecture, l’ergonomie, jusqu’au choix de la police de texte à utiliser. Sans oublier les images à insérer.

À l’opposé de l’UX, le domaine de l’interface utilisateur est donc entièrement numérique. Il regroupe alors tous les éléments qui rendent l’interaction entre l’homme et la machine possible. À cet effet, le clavier, l’écran ou même la tablette graphique peuvent aussi constituer des éléments d’UI.

Comprendre la différence entre UI et UX

L’UX est l’ensemble de tous les éléments visibles ou non par l’utilisateur. Parmi ces éléments, on distingue l’UI. Se concentrer uniquement sur l’UI serait une erreur fatale, car un design attrayant ne suffit pas pour offrir une bonne expérience utilisateur. C’est la raison pour laquelle elle ne peut pas être assimilé à l’UX, mais doit plutôt s’y intégrer.

Selon Jesse James Garret, pour arriver à ce résultat, l’UX design doit suivre cinq plans, à savoir :

  • La stratégie centrée sur les attentes de l’utilisateur et qui détermine l’utilité du produit.
  • L’envergure concernant les spécificités du projet web ainsi que les obstacles potentiels qui peuvent être rencontrés.
  • La structure qui comprend la partie théorique du projet, c’est-à-dire l’étude de l’architecture même du site web.
  • L’ossature ou la base de l’interface utilisateur qui permet de mettre en œuvre le produit.
  • La surface qui constitue le produit fini visible par l’internaute ou l’aperçu visuel du produit.

Ainsi, l’un ne va pas sans l’autre. Les deux domaines sont complémentaires et ne peuvent être dissociés. L’UI prend en charge le côté technique et esthétique d’un site web tandis que l’UX repose sur le ressenti et le jugement des utilisateurs. Toutefois, l’UI, à cause de l’importance qu’il tient, a une influence non négligeable sur l’UX.

L’UX analyse ce que l’utilisateur ressent pendant qu’il est en interaction avec une interface web. À cet effet, il a pour but d’améliorer et d’optimiser l’expérience de l’utilisateur en effectuant des tests sur le plan émotionnel et psychologique. L’UI, en revanche, se charge du côté ergonomique et pratique de l’interface.

Si cette article vous a plu, je vous invite à contacter notre agence de développement web ainsi qu’à télécharger notre livre blanc “les 11 commandements d’un site internet qui convertit votre audience en client”.

Jérémie Dornbusch

Posté par

Formé aux techniques de vente et au marketing digital à l’INSEEC j’ai au cours de mes études, connu

Jérémie Dornbusch

Contact Développement web :

Jérémie Dornbusch

jd@1min30.com
07 85 92 87 77





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!