2014
08/Juil

Blogging : contenus courts vs longs

Contenus courts ou longs, qu’est-ce qui séduit le plus ? Nous le savons tous : l’attention d’un lecteur est limitée, surtout sur le web où le confort de lecture n’est pas optimal. Du coup, on pourrait se dire qu’il vaut mieux privilégier des contenus courts, plus faciles et rapides à lire. Mais est-ce réellement ce qui convertit le mieux ? Vous risquez d’avoir quelques surprises… !

Des contenus courts incitatifs

Les contenus courts sont des contenus qui n’excèdent pas 350 mots. On les appelle aussi contenus “chauds”, car ils sont souvent écrits sur le vif, parfois même dans l’urgence. Ils présentent à la fois des avantages pour le lecteur et l’entreprise qui les produit.

Côté lecteur :

  • ils sont plus motivants à lire que les contenus longs car englobés d’un seul coup d’oeil par le lecteur
  • ils réduisent l’effort du lecteur et lui garantissent de trouver rapidement l’information qu’il recherche
  • ils offrent un meilleur confort de lecture sur mobile ou tablette que les articles longs
  • ils prennent peu de temps à l’internaute, qui peut les consulter “sur le pouce” (dans le métro, à sa pause café, etc)
  • leurs idées-clés sont faciles à mémoriser
  • ils sont souvent très viraux et se partagent aisément sur les réseaux sociaux.

Côté entreprise :

  • ils sont faciles à produire
  • ils permettent d’augmenter sans trop d’efforts la fréquence de publication d’un site internet
  • ils sont idéaux pour réagir rapidement à l’actualité (quelques phrases d’analyse pour commenter un grand évènement peuvent suffire à générer du trafic).

Par contre, il existe un revers de la médaille. De part leur format, les contenus courts n’autorisent pas une analyse approfondie d’un sujet : ils se restreignent nécessairement à l’essentiel.

Des contenus longs persuasifs

Il n’existe pas de définition stricte, mais on considère généralement qu’un contenu est long à partir de 750 mots (soit le double environ d’un contenu court). Ces contenus sont aussi appelés “contenus froids”, car ils nécessitent une prise de recul sur un sujet. Voici leurs avantages, côté lecteur et entreprise également.

Côté lecteur :

  • ils lui permettent d’approfondir un sujet et d’en avoir une meilleure compréhension
  • ils sont souvent jugés plus intéressants que les contenus courts, car ce sont des articles de fond
  • ils donnent au lecteur des arguments pour convaincre autour de lui, notamment dans un cadre professionnel

Côté entreprise :

  • ils mettent en valeur votre expertise et vous donnent de l’autorité sur un sujet… ce qui vous attire plus de liens entrants vers vos contenus
  • ils servent votre référencement web car les moteurs de recherche apprécient les contenus documentés
  • ils favorisent l’engagement des lecteurs, qui passent plus de temps sur votre site web.

La liste est moins fournie que pour les contenus courts ? C’est vrai ! Mais ce n’est pas le seul critère à prendre en compte : si les contenus longs semblent avoir moins d’avantages, ces derniers sont par contre très puissants.

Les contenus longs ont un impact fort

Rien ne sert d’avoir du contenu s’il n’est pas lu ! Or, en termes de référencement, les contenus longs semblent très nettement avantagés par rapport aux contenus courts. Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, les contenus les mieux référencés excèdent les 2 450 signes. De quoi vous motiver à écrire un peu plus… !

 

Longueur des contenus et positionnement dans les moteurs de recherche

Par ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que les liens pointants vers votre site (backlink) ont beaucoup de valeur : ils améliorent votre référencement, attirent à vous un public plus large et sont une reconnaissance de votre expertise. Ils contribuent donc fortement à votre notoriété. Moz s’est amusé à analysé le nombre de backlinks obtenus sur les contenus de son blog. Les résultats parlent d’eux-mêmes :

Graphique présentant le nombre d’articles (en abscisse) en fonction de leur taille (en ordonnée)

Taille des articles de Moz

Nombre de backlink obtenus pour ces mêmes articles : celui qui était le plus long (3 500 signes) obtient 800 BL !

Nombre de backlink Moz par contenu

Trouver le bon équilibre

On le voit bien dans les exemples ci-dessus : contrairement à ce qu’on pourrait penser, les contenus longs sont très performants. Pour autant, il ne faut pas décider les yeux fermés de ne poster que des contenus longs sur son blog. Le tout est de trouver le bon équilibre et de répondre aux attentes de votre lectorat. Certains secteurs d’activités peuvent par exemple plus facilement se permettre de poster des contenus courts. A titre indicatif, le blog marketing de ViperChill recense la longueur moyenne des contenus par industrie :

Les questions à vous poser

Chez Alesiacom, nous alternons des contenus de taille différente, avec une préférence pour les contenus longs. En effet, ils permettent d’accroître notre nombre de visiteurs fidèles. Mais chaque entreprise est différente ! Pour bien faire votre choix (contenus longs, courts, ou mixtes) voici quelques questions à vous poser :

  • Quelle est votre force de production ? Si elle est restreinte, les contenus courts semblent tout indiqués.
  • Vos contenus ont-ils un but informatif ou divertissant ? Le format long est recommandé pour les articles informatifs, alors que les contenus courts ne sont pas gênants pour des articles à but récréatif.
  • Quel type de lectorat visez-vous ? Sur quel support vos lecteurs sont-ils le plus susceptibles de vous lire ? Vous pourrez tirer des conclusions utiles de ces informations. Par exemple, les lecteurs jeunes se connectent beaucoup sur mobile, des contenus courts sont donc a priori mieux adaptés.

Et vous, publiez-vous plutôt des contenus courts ou longs ? La longueur de celui-ci vous a-t-il gêné ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires.

Si vous souhaitez que nous définissions ensemble la stratégie de contenu la mieux adaptée à votre contexte, contactez-nous, nous serons ravis d’échanger avec vous.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc





4 Commentaires

Jean-Luc Hudry dit: 19 Juil 2014

Comme le dit la chanson, c'est une question d'équilibre. Articles courts, "punchy", informatifs. Articles longs, plus analytiques. Les deux sont indiqués. La bonne formule ? Celle qui contente les lecteurs... et s'il y a plus de 20 commentaires sur un article, c'est qu'ils apprécient !


Thierry dit: 17 Juil 2014

merci pour cet article tres simple et explicite ! continuez :)


Pauline - Alesiacom dit: 11 Juil 2014

Bonjour François, Merci pour ce témoignage ! Je suis contente de voir un promoteur des articles longs : ils sont en effet plus adaptés pour des articles de fond. Bonne soirée, Pauline


Francois Masclef dit: 11 Juil 2014

bonjour ! Très bon article qui résume bien les différents intérêts entre la lecture d'un article long ou court. Personnellement, je privilégie les articles longs. J'aborde plus régulièrement des sujets de fond avec une analyse. Cela mérite donc un plus grand nombre de lignes. De plus, niveau référencement, ca apporte une réelle valeur ajoutée. Mais en effet, c'est à étudier au cas par cas, comme vous le formulez dans les questions à se poser :)


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!