2022
28/Sep

Comment trouver sa raison d’être pour une entreprise ?

Les nouvelles attentes des clients et même celles de la loi, par le biais de la loi Pacte, obligent les entreprises à trouver leur raison d’être. Celle-ci permet de soulever et de créer des opportunités. Elle vise l’engagement fort de l’entreprise qui crée de nouveaux leviers de recrutement et de fidélisation. Qu’est-ce d’abord qu’une raison d’être ? Comment une entreprise peut-elle trouver sa raison d’être ?

Qu’est-ce que la raison d’être ?

Une entreprise n’est pas seulement motivée par le profit. Elle a pour but l’accomplissement des enjeux d’ordre social, sociétal et environnemental et économique dans son secteur d’activité pour cela, elle doit également impliquer sa principale partie prenante. Cette deuxième forme de motivation, qui a une dimension plus humaine que financière, s’appelle la raison d’être. C’est donc le but de la marque, le pourquoi de l’entreprise.

Le Golden Circle de Simon Sinek

La méthode Simon Sinek est une des méthodes qui permettent de trouver la raison d’être d’une entreprise. Elle est basée sur un schéma simple. C’est un ensemble de trois cercles disposés en couches concentriques. De l’extérieur vers l’intérieur, chaque couche contient une question posée de manière très simple :

  • What? Qui signifie littéralement « quoi ? ». Cette question sert à demander quels services ou produits vous vendez.
  • How? Ce qui signifie « comment ». C’est une question posée pour connaître la manière de faire qui vous distingue de vos concurrents.
  • Why? Ce qui signifie « pourquoi ? » C’est la partie la plus intéressante de la méthode. Elle consiste à mettre en évidence la raison d’être de votre entreprise. Simon Sinek estime que les entreprises qui savent répondre à cette question sont peu nombreuses. Pourtant, la réponse à cette question vous permettra de séduire vos cibles par le moyen d’une communication efficace et cohérente.

Il faut quand même faire attention quant à la réponse de ces questions. En effet, il ne faut pas forcer. Le but n’est pas d’inventer du sens. L’objectif est de mettre en évidence le sens de l’entreprise. La raison d’être permet à l’entreprise de justifier et de se justifier de son rôle dans le monde. C’est une transcendance du produit mis en vente, ce qui est intrinsèque, quelque chose de plus noble encore que le produit en lui-même. La raison d’être donne à l’entreprise la direction à suivre en termes de stratégie. Elle doit être concrétisée à l’aide des objectifs tangibles.

Quels sont les participants à la raison d’être ?

Il est important de se demander qui participe à la raison d’être. Les employés peuvent-ils participer à la construction de la raison d’être de leur entreprise ? Est-il nécessaire de les consulter ?

La réponse à ces questions dépend de la situation. Mais une chose est sûre, la raison d’être doit d’abord être construite par les cadres de l’entreprise (la direction et le management). Il y a deux cas à envisager :

Le premier cas est celui de l’entreprise qui existe depuis longtemps. Tous les employés peuvent contribuer. En effet, ils seront en mesure de mettre en lumière la réalité de l’entreprise. Le deuxième cas est celui de l’entreprise en cours de création ou en phase de lancement. Dans ce cas, il appartient aux fondateurs et aux premiers cadres de définir les raisons d’être. Dans le cas d’un travail en atelier, le groupe ne doit pas dépasser les 10 à 12 membres.

Quels sont les critères permettant de choisir sa raison d’être ?

Quand vous choisissez la raison d’être de votre entreprise ; vous devez veiller à ce qu’elle ait les caractéristiques suivantes :

  • Être structurante : elle montre de manière ambitieuse la direction à suivre par l’entreprise. Elle permet de définir ce qu’elle est en mesure de faire ou non.
  • Avoir de l’impact dans les différentes étapes de l’activité et du cycle de vie de l’entreprise.
  • Être simple et synthétique, elle doit être facilement perceptible et compréhensible.
  • Être inspirante, elle doit motiver toutes les parties prenantes autour d’une tendance et d’une synergie.
  • Crédible : ses racines doivent puiser dans le vécu de l’entreprise et celui des collaborateurs.

La formalisation de sa raison d’être : une obligation ?

La loi PACTE incite les entreprises à penser et à définir leur raison d’être. C’est une loi promulguée le 22 mai 2019. Elle concerne la croissance et la transformation des entreprises. En droit, elle attribue aux entreprises la notion de responsabilité sociétale (RSE). Cela se fait par l’intégration de nouveaux concepts tels que la « raison d’être » et la « société à mission ».

Selon l’article 1835 du Code civil, les statuts de l’entreprise peuvent mentionner une raison d’être. Celle-ci consiste en des principes arborés par la société. Et pour le respect de ces principes, les moyens pour réaliser ses activités doivent s’en conformer. Néanmoins, définir une raison d’être reste facultatif pour une société.

Notez que si vous intégrez votre raison d’être dans le statut de votre entreprise, une assemblée générale des associés est requise pour sa modification. Ensuite, il vous faudra la publier dans un journal d’annonces légales et au RCS (Registre du commerce et des sociétés).

Comment une entreprise peut-elle trouver sa raison d’être ?

Élaborer sa raison d’être revient à réfléchir individuellement et collectivement. Ce travail mobilise deux approches différentes afin d’obtenir d’excellents résultats. Il s’agit de la maïeutique et des cartes de combats.

Le questionnement s’effectue en deux étapes majeures, la troisième n’est que la mise en commun. La première étape consiste à répondre individuellement aux trois questions suivantes :

  • Pourquoi faites-vous ceci ?
  • Quelles traces voulez-vous laisser après votre passage ?
  • Que voulez-vous que les autres disent de votre entreprise ?

La deuxième étape est les cartes des combats. Chacune des cartes comporte des icônes, et des valeurs ou des affirmations comme : accès au sport, égalité des sexes, innovation au service de tous, etc.

Il faut répondre à la consigne suivante : « Parmi les cartes suivantes, toujours de manière individuelle, choisissez celles qui répondent à cette question :

Qu’est-ce qui vous dérange dans le monde, que votre entreprise peut contribuer à réparer à son niveau ? »

La troisième étape consiste à partager vos réponses avec le groupe afin de procéder à la mise en commun.

En somme, il existe plusieurs manières de trouver sa raison d’être pour une entreprise. Pour trouver une raison d’avoir de l’impact et être structurante, simple et inspirante, le questionnement est la base. D’abord, il doit être individuel, ensuite il doit être partagé. Que ce soit par le moyen du Cercle d’or, la maïeutique ou les cartes de combat, le résultat doit être simple, authentique et cohérent.

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre agence de Brand Marketing et à télécharger notre livre blanc « Placez la Communication au cœur de votre Stratégie d’Acquisition »

Raphaël Gouache

Posté par

Diplômé d’un master en école de commerce, j’ai développé mon expérience en marketing et en vente

Raphaël Gouache

Contact Brand Marketing :

Julia Drupt

jdrupt@1min30.com
07 87 92 52 66





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos points de blocage ! Rejoignez notre communauté et libérez votre potentiel :)